Home

Animaux < Reptiles < Tortues < Lonesome George

Lonesome George

Tortue géante des Galápagos

Lonesome George est une tortue et surtout le seul représentant qui reste de la sous-espèce de tortue géante des Galápagos (Chelonoidis nigra abingdoni).
Ce vieux mâle, âgé d’environ 100 ans, est devenu le symbole de la lutte menée pour la préservation de l’écosystème de l’archipel des Galápagos.

George a été découvert en 1971 sur l'île de Pinta. A cette époque, la végétation de l’île avait été dévastée par les chèvres introduites par l’homme.
La tortue géante a alors été transférée à la Station de Recherche de Charles Darwin. Malgré les recherches menées, aucun autre représentant de cette sous-espèce de tortue géante n’a été depuis découvert.

Afin de préserver l’espèce, les scientifiques ont essayé une reproduction avec deux femelles d’une sous-espèce différente.
Malheureusement, les œufs n’ont jamais éclos.

Une récompense de 10,000 $ est offerte à la personne qui signalera la présence d’une femelle de la même sous-espèce.

Lonesome George

Lonesome George est le dernier représentant de la sous-espèce Chelonoidis nigra abingdoni

En 2007, les scientifiques ont trouvé une tortue dans l’Archipel qui présente des gènes communs avec George.
En cas de reproduction, les petits deviendraient donc des hybrides entre les deux sous-espèces qui vivent sur l’île Pinta et l’île Isabela.

En 2008, notre tortue géante s’est spontanément reproduite avec une femelle qui partage son enclos. Mais là encore, ce fut la déception car aucun des œufs n’a donné de descendance à George.

La même déception a été annoncée par les responsables du Parc National de Galápagos en 2009 après une seconde ponte.

Finalement, en juillet 2011, George a été présenté à deux femelles de la sous-espèce Geochelone nigra becki.
Cette sous-espèce est génétiquement très proche de celle de Lonesome George mais, malgré tout, même en cas de reproduction, les descendants seront des hybrides.
Donc, à moins de découvrir, un autre représentant femelle parmi les 2000 tortues qui vivent sur l’île Isabela, au décès de George, la sous-espèce aura disparu.

Des études sont actuellement en cours afin d’envisager une reproduction avec d’autres sous-espèces génétiquement proches, principalement la Geochelone nigra hoodensis.
Elles sont notamment menées par Peter Pritchard, l’un des plus grands spécialistes des tortues géantes des Galápagos.

Lonesome George est le dernier représentant de la sous-espèce Chelonoidis nigra abingdoni

Reste bien évidemment la possibilité du clonage mais ce procédé est délicat. Toutes ces tentatives démontrent qu’il est bien plus facile de détruire un écosystème et la faune qu’elle abrite que de réparer ensuite les dégâts.

Malgré tout, actuellement, la faune et la flore des îles de l’Archipel sont très préservées. La végétation a repris ses droits.
Des tortues géantes ont été remises en liberté afin de repeupler les différentes îles.

V. Battaglia (09.03.2012)

Tortue géante des Seychelles

Liens

Galapagos bachelor tortoise struggles to be a dad. CBC News
Will Lonesome George finally find a mate? . The Telegraph
IUCN
Team of Veterinarians Prepare Hybrid Tortoises for Release on Pinta Island in 2010 . Galapagos conservancy

< Tortues