Home

Lièvre arctique

Sur les îles de l’extrême nord arctique, le lièvre arctique (Lepus arcticus) reste blanc tout l’hiver.
Ce lièvre est morphologiquement très proche des autres espèces. Le lièvre arctique était déjà présent il y a 34 000 ans dans les régions de l’hémisphère Nord comme en témoignent les plus vieux fossiles.

Portrait du lièvre arctique

Lepus arcticus mesure jusqu’à 65 cm de long pour un poids de 3 à 5 kg environ. L’hiver, sa robe devient blanche. Seules les extrémités des oreilles et de la queue restent noires.
En été, la couleur de la robe varie en fonction de la zone géographique.

Les populations qui vivent dans la toundra du Canada sont gris bleu tandis que celles des îles arctiques et du Groenland restent presque blanches.
Ailleurs, la robe peut être grise ou gris-brun avec la queue blanche ou à l’inverse les extrémités noires.

Lievre arctique

Lièvre arctique . © dinosoria.com . Licence

L’aire de répartition du lièvre arctique comprend les régions Nord du Canada, Terre-Neuve, le Labrador, le delta de Mackenzie,  les îles arctiques et le Groenland.

Les oreilles sont plus courtes afin d’éviter une déperdition de chaleur. Les griffes sont plus longues et plus recourbées afin de pouvoir creuser dans le sol gelé.

Le lièvre arctique privilégie la toundra ouverte et les zones montagneuses. Les zones plus abritées permettent à une maigre végétation de pousser l’été et évitent, l’hiver, une trop forte gelée des sols.

Lievre arctique

Lièvre arctique qui se repose, oreilles rabattues sur le dos. © dinosoria.com . Licence

Il peut ainsi se nourrir de jeunes pousses et d’herbe mais également de baies, de feuilles ou de racines.
Le lièvre arctique est opportuniste et son menu varie en fonction de la période et des ressources disponibles.

Reproduction

La période d’accouplement se situe en avril et en mai. L’accouplement n’est pas de tout repos pour la femelle. Le mâle lui mord le cou et les épaules parfois de manière si brutale que la femelle peut être grièvement blessée.

Les mâles ne sont pas fidèles et s’accouplent plusieurs fois avec différentes partenaires. Ils ne s’occupent pas de l’éducation des petits et abandonnent leur partenaire dès la naissance.

Cependant, on a quand même pu observer certains mâles défendent le terrier et les petits contre des prédateurs.

Lievre arctique

Lièvre arctique en été. © dinosoria.com . Licence

La gestation dure environ 30 jours. Les levrauts naissent avec des poils et les yeux ouverts.
La mère ne quitte pas la portée, de 4 à 8 petits, durant les trois premiers jours, après quoi les jeunes restent immobiles, essayant de ne pas attirer l’attention des prédateurs quand leur mère quitte le terrier.

Les levrauts commencent à devenir indépendants entre 2 et 3 semaines. Les jeunes sont rassemblés en une sorte de garderie surveillée par des femelles.

Les principaux prédateurs sont le loup arctique, le harfang des neiges, l’hermine et le renard arctique.

Harfang des neiges

Le harfang des neiges (Bubo scandiacus) est un rapace nocturne. By Bryant Olsen . Licence

A 8 ou  9 semaines, les petits sont sevrés. Dès septembre, ils auront atteint leur taille adulte.

Mode de vie

Le lièvre arctique est nocturne et crépusculaire. Il vit généralement en solitaire mais des groupes de plusieurs centaines d’individus peuvent se réunir.
Ces rassemblements sont indispensables pour se préserver des prédateurs pendant les repas. Une parte du groupe mange tandis que l’autre guette, prête à donner l’alarme au moindre bruit suspect.

Lievre arctique

Lièvres arctiques. © dinosoria.com . Licence

En cas d’attaque surprise, le lièvre arctique se dresse sur ses pattes postérieures et bondit tel un kangourou, atteignant une vitesse de 50 à près de 65 km/h.

Malgré un climat rigoureux, ce lièvre reste actif toute l’année. Son poil isolant lui permet de conserver une bonne température.

Quand le vent glacial souffle trop fort, de petits groupes se blottissent les uns contre les autres en se protégeant derrière un rocher.

Le terrier est une excavation dans une zone protégée. Il sert à mettre les petits au monde et à se reposer.
L’animal a tendance à suivre les mêmes trajets entre son terrier et les zones alimentaires.

Lievre arctique

Le lièvre arctique survit aux températures extrèmes. By PhiveKali . Licence

Au sein des groupes qui s’alimentent, on n’a constaté aucune hiérarchie particulière, ni aucune dominance d’un sexe.
Il n’y a pas de mâles dominants. Cela n’empêche nullement quelques bagarres et les conflits se résolvent à coup de pattes antérieures, un peu comme deux boxeurs se tenant face à face à part qu’ils ne se donnent pas de coups.

Pendant la saison de reproduction, les groupes se dispersent et chacun part avec sa chacune.

Véronique Battaglia (28.06.2009)

Lagomorphes (Lapins, lièvres et pikas) . Lièvre

Classification

Règne: Animalia
Phylum: Chordata
Sous-phylum: Vertebrata
Classe: Mammalia
Ordre: Lagomorpha
Famille: Leporidae
Genre: Lepus
Espèce: Lepus arcticus

Références

Frost & Helen; Arctic Hares. Capstone Press 2006
Jill Mason; The Hare. Merlin Unwin Books 2005

< Mammifères