Lama

En Amérique du Sud, le lama  (Lama glama) qui est domestiqué depuis des millénaires, n’existe plus à l’état sauvage.
Les Camélidés ont été domestiqués en Amérique du Sud il y a environ 7 000 ans. Le lama jouait un rôle important dans l’Empire inca.

Plus récemment, les lamas et les alpagas ont été introduits ailleurs pour la laine ou comme bêtes de somme et animaux de compagnie.

 

 

Portrait du lama

Le lama, comme les autres Camélidés, se caractérise par un long cou, un museau arrondi , une tête assez petite, la lèvre supérieure fendue et des incisives inférieures saillantes.

Lama

Lama. By Eschipul

Les Camélidés sud-américains, lama, alpaga, guanaco  et vigogne, n’ont pas de bosses contrairement à ceux de l’Ancien Monde, c’est-à-dire le chameau et le dromadaire.
Le lama est le camélidé le plus imposant d’Amérique du Sud. Le poids varie de 130 à 155 kg pour une hauteur au garrot de 1 à 1,25 m.
Il possède un pelage long à la couleur variable : entièrement blanc à brun, jaune, bleuté ou noir.

Lama

Un lama très comique. By Law keven

Les Camélidés sud-américains ont un pied plus étroit que celui du chameau ou du dromadaire. Cette caractéristique est adaptée pour gravir les pentes rocheuses.

Comme les autres Camélidés, le lama marche l’amble c’est-à-dire que les pattes avant et arrière du même côté avancent en même temps.

Guanaco

Guanaco. By J Pod

Le lama partage avec les cinq autres espèces une autre caractéristique : le jet de crachat. C’est une manière pour eux d’exprimer leur mécontentement.
En bons ruminants qu’ils sont, ils produisent une importante quantité de salive, neutralisant les propriétés corrosives des sucs digestifs.
Mélangée aux acides gastriques employés à l’assimilation des végétaux, cette salive est particulièrement nauséabonde.

Lama

Lama qui prend la pose. By nao-cha

Quand un lama énervé redresse la tête et rabat les oreilles, il est temps de s’écarter. Dans quelques secondes, l’animal va vous cracher au visage avec une rare précision.

Le lama boit très peu car sa physiologie, comme celle du chameau, lui permet d’économiser ses pertes d’eau.
Les excréments des Camélidés sont particulièrement secs. Les indiens des Andes utilisent les bouses de lama (ou taquia) comme combustibles naturels.

La longévité d’un lama est de 10 à 20 ans.

Répartition et habitat

Le lama est natif des massifs montagneux des Andes au Pérou. Mais, cet animal a été introduit sur presque tous les continents.
En Amérique du Sud, il est devenu une source importante de profits et il est domestiqué en Argentine, en Equateur, au Chili, en Bolivie et bien sûr au Pérou.
Il est également domestiqué en Amérique du Nord, en Europe et en Australie.

Lama au Machu Picchu

Un lama profite de la vue depuis le Machu Picchu. By epicxero

Dans son environnement naturel, le lama occupait les Andes, et particulièrement l’Altiplano. Il pouvait vivre jusqu’à 4 000 m d’altitude.
Le lama est très bien adapté à la vie en altitude. Outre son volumineux système pulmonaire, son sang contient un grand nombre de petites globules rouges, environ trois fois plus que chez l’Homme.
C’est l’hémoglobine qui assure l’oxygénation de l’organisme. Cette abondance lui permet donc de supporter sans peine l’air des hauts plateaux de la cordillère des Andes, très pauvre en oxygène.

lama

By Richard Masoner

Le lama peut vivre dans des régions tempérées, montagneuses ou désertiques.

Reproduction

Le système communautaire des lamas repose sur une organisation sociale s’apparentant à la vie de sérail. Dans leur environnement naturel, ils se regroupent en petites troupes territoriales, dirigées par un seul mâle dominant.
Malheureusement, aujourd’hui, on ne peut observer ces animaux qu’en captivité.

Lama

Lamas. © dinosoria.com

Un mâle dominant constitue un petit harem d’environ 6 femelles sur un domaine bien défini. Il en chasse tous les autres mâles en âge de se reproduire.
Les jeunes mâles se regroupent souvent, attendant d’atteindre la maturité sexuelle, entre 2 et 3 ans.
Ce sera pour eux le moment de constituer leur propre harem ou de chasser un vieux mâle pour s’accaparer les femelles.
Il n’y a pas vraiment de saison de reproduction mais on a constaté une augmentation des accouplements à la fin de l’été et en automne.

jeune lama

Jeune lama. By My Angel G

La femelle met au monde un seul petit après une gestation de 11 à 12 mois. Une femelle peut avoir un petit chaque année.
Le nouveau-né pèse environ 10 kg et est déjà capable de suivre sa mère moins de 30 mn après sa mise-bas. Une heure après, il peut déjà courir.

Bébé lama

Bébé lama. By kevin.j

La femelle allaite son petit pendant environ 4 mois.  Elle le protège pendant un an. Les mâles participent indirectement à cette protection en veillant à ce que femelles et jeunes puissent accéder à de bons pâturages.
Ils défendent leur territoire et en chassent les prédateurs comme les autres mâles qui pourraient s’approprier leurs ressources.

lama

By Soylent green 23

Quand les jeunes ont un an, le mâle dominant les chasse du groupe.

Les prédateurs du lama

Les principaux prédateurs du lama sont le coyote, le puma et l’ocelot. Les mâles sont très agressifs envers leurs prédateurs. En cas de danger, ils se montrent très bruyants, avec toute une gamme de sons pour alerter le groupe.
Ils n’hésitent pas à donner des coups de pieds, à mordre et à cracher au visage des intrus.

Le lama et l’Homme

La laine du lama est longue, dense et fine. De bonne qualité, elle est très demandée dans le monde.
C’est une source importante de revenus en Amérique du Sud.

lama

Un labrador fait ami-ami avec un lama. By Pmarkham

Le lama est également utilisé comme animal de bât, portant le matériel de camping des touristes.

Comme le site du Machu Picchu et la plupart des réalisations Incas, Cuzco, la capitale de l’empire, fut construite à l’aide de milliers de lamas charriant d’énormes pierres jusqu’à plus de 3 000 m d’altitude.
Le « Napa », constitué d’un lama blanc orné d’or, de coquillages et de pourpre, était le symbole du pouvoir royal chez les Incas.

lama

Une petite fille et son lama au Pérou. By Quinet

Les lamas sont également d’excellents gardiens de troupeaux :  moutons, chèvres ou chevaux. Ils sont très efficaces pour faire fuir les prédateurs.

Il y a plus de 3 millions de lamas dans le monde dont plus de la moitié en Bolivie.

V.Battaglia (28.12.2007)

Camélidés

Classification

Règne : Animalia
Embranchement : Chordata
Classe : Mammalia
Sous-classe : Theria
Ordre : Artiodactyla
Famille : Camelidae
Genre : Lama
Espèce : Lama glama

Références bibliographiques

Le chameau et les Camélidés. Collection Marshall Cavendish 1994
Lama, Animaux Sauvages. P. 128. Mike et Peggy Briggs. Nov’Edit  2006
Les Camélidés. P. 198 et 199. Larousse des Animaux. Editions Larousse 2006

< Mammifères