Téléchargement

Home

De 1865 à nos jours, le Ku Klux Klan a provoqué la mort de plus d’une dizaine de milliers de personnes.
Essentiellement racistes, les hommes du Ku Klux Klan organisent, au XIXe siècle et jusqu’à la moitié du XXe siècle, des exécutions avec de macabres mises en scène.
De nos jours, les hommes du KKK se mêlent volontiers à des groupuscules paramilitaires d’inspiration néonazie.

En juin 2005, un procès mettant en cause un ex-membre du Ku Klux Klan s’est déroulé aux États-Unis. Cet homme a été inculpé de plusieurs meurtres qui ont inspiré le film Mississippi Burning sorti en 1989. Le film retrace le meurtre de trois activistes des Droits Civiques tués en 1963 alors que le droit de vote pour les Noirs venait d'être voté.

L’histoire du Ku Klux Klan

Né à la fin de la guerre de Sécession, le Ku Klux Klan émerge à cause de la défaite et de l’humiliation des États du Sud.

Cependant, cette histoire commence avec une mauvaise farce d’anciens officiers sudistes désoeuvrés. Un soir de Noël 1865, dans le Tennessee, des vétérans fondent une association de frères d’armes dont le nom, reprend le grec « kuklos » (cercle) associé au latin « lux » (lumière).

Lors de ces chevauchées nocturnes, ces hommes parcourent la ville de Pulaski, affublés de draps blancs et de cagoules pointues.
Fondamentalement racistes, les cavaliers-fantômes veulent effrayer les populations noires, accusées d’être responsables de la défaite comme de la crise économique.

Ku Klux Klan

Dessin du KKK paru dans le Harper's Weekly en 1874. (domaine public)

Très vite, les cavalcades macabres sont imitées dans de nombreuses villes d’Alabama, de Georgie ou du Mississippi.

Les clansmen multiplient les expéditions punitives, les pillages et les vengeances privées au nom de la supériorité de la race blanche.

En quelques années, le Ku Klux Klan rassemble près de 500 000 membres.

Ku Klux Klan

Le symbole du KKK : une croix enflammée. © dinosoria.com . (CC BY-SA 3.0)

Face aux grandes vagues d’immigrations qui arrivent d’Europe au XXe siècle, les membres du KKK s’en prennent ensuite aux catholiques, aux Juifs, aux homosexuels, aux alcooliques ainsi qu’aux « femmes immorales ».
En fait, le Ku Klux Klan s’en prend à tous ceux qui ne partagent pas leurs idées, leur religion et n’ont pas la même couleur de peau.

En 1871, le Sénat met le KKK hors la loi. C’est une première page du Ku Klux Klan qui est tournée.

Le Ku Klux Klan fait régner la terreur

Dès 1866, on peut assister à des défilés nocturnes à cheval. Les hommes sont vêtus de blanc, portant de longues tuniques et des cagoules qui dissimulent leur visage.

Arborant d’immenses crucifix, les membres du KKK pourchassent les hommes de couleur. Ils n’hésitent pas à torturer leurs victimes avant de les tuer : flagellation, émasculation, éventration de femmes enceintes, pendaison.
Ils allument des bûchers et brûlent les victimes vivantes.

Ku Klux Klan

Gravure du Petit journal illustré sur les exactions du Ku Klux Klan

Ces tortionnaires sont de vénérables notables dans la journée. Ils constituent l’élite des villes du Sud.
Mais, la nuit, ils se transforment en bêtes sauvages.

En 1871, 297 Noirs sont lynchés à La Nouvelle-Orléans et 200 dans le Mississippi.

Au total, entre 1866 et 1914, 4 600 personnes, des Noirs en majorité, sont victimes de ces expéditions nocturnes.

Le Ku Klux Klan plus fort que jamais

De 1871 à 1915, bien que toujours actif, le KKK fait peu parler de lui. C’est un ancien prédicateur méthodiste, le révérend William Joseph Simmons, qui va le faire renaître de ses cendres.

En 1915, bénéficiant de l’engouement du film « La Naissance d’une Nation », qui loue l’action du KKK, l’organisation se dote d’un nouveau programme plus fédérateur.

La ligne de conduite est modifiée. Le groupe prétend alors défendre les vraies valeurs de l’Amérique, puritaine et patriote.
Il s’oppose aux vagues massives des nouveaux immigrants, notamment italiens, russes et juifs.

Ku Klux Klan

Photo d'une cérémonie du Ku Klux Klan prise dans les années 20. La cérémonie s'intitulait : « le baiser au drapeau américain » . United States Federal Government. (Domaine public)

En pleine guerre mondiale, le KKK attise la haine contre les catholiques, les pacifistes ou les bolcheviks.

Dans les années 1920, il devient une véritable puissance politique avec 5 millions d’adhérents.
Les exactions ne sont plus limitées au Sud, mais s’élargissent à l’ensemble du continent américain.

Défilé du Ku Klux Klan

Défilé du Ku Klux Klan en 1928 à Washington. United States Federal Government. (Domaine public)

Le KKK est surtout devenu une énorme machine financière qui enrichit ses dirigeants. L’implantation politique s’étend. 11 gouverneurs et de nombreux sénateurs sont initiés. Le KKK s’installe même à Washington et fait une démonstration de force en faisant défiler 30 000 cavaliers dans la ville.

L’organisation du Ku Klux Klan

Cette secte mêle une initiation chevaleresque, la religion et un ésotérisme de pacotille. La direction de l’Ordre revient à un « sorcier impérial » ou « empereur ».
Il est soutenu par le « Cloncile impérial » et une assemblée législative « la Clonvocation impériale », composée de « Kloppers ».

  • Chaque État est dirigé par un « grand dragon »
  • Chaque district est dirigé par un « grand titan »
  • Chaque province est dirigée par un « grand géant »

À cette hiérarchie, s’ajoutent les grades de « cyclope », « furie » et « goule ».

Un langage secret soude les initiés. Les jours et les mois sont rebaptisés « mortel », « ténébreux », « terrible », « sanglant », « effrayant » …

Ku Klux Klan

Dessin paru dans le Pélerin en 1923. (Domaine public)

Les clansmen se rassemblent dans des « antres » ou « clavernes » où ils préparent leurs équipées sanglantes.
Ils sont revêtus d’un uniforme blanc frappé d’une croix de Saint-André rouge sur la poitrine.

Les nouveaux membres sont 100% Américains, nés sur le sol des États-Unis, Blancs et protestants.
Lors d’une cérémonie nocturne, le « Grand cyclope » les consacre avec un peu d’eau versée sur le front tout en prononçant la formule : « In mind, in body, in spirit and in life ».

Le déclin du Ku Klux Klan

Dans les années 30 et 40, le KKK fait l’objet de nombreux procès et de scandales financiers. Affaibli, il renaît pourtant dès la fin de la Seconde Guerre mondiale.
Sa xénophobie est encore plus exacerbée avec l’immigration continue et les revendications politiques des Noirs.

Ku Klux Klan

Scène de lynchage dans l'Indiana, en 1930, sous le regard indifférent des spectateurs. United States Federal Government. (Domaine public)

Les lynchages reprennent, mais également les attentats terroristes. Entre 1954 et 1966, le KKK fait exploser 70 bombes en Georgie et en Alabama et 30 dans le Mississippi.

Ku Klux Klan

Une cérémonie du KKK en 1941 dans le New Jersey à l'occasion de la rupture entre le Ku Klux Klan et la German-American Bund, une organisation nazie qui s'était affiliée au Klan. United States Federal Government. (Domaine public)

L’opinion publique commence à réagir et en 1966, alors que le Ku Klux Klan compte encore près de 60 000 membres, il est à nouveau rendu illégal.

Le Ku Klux Klan aujourd’hui

Ce groupe survit encore aujourd’hui, plus secrètement. Il compte environ 15 000 membres. Organisés en groupuscules paramilitaires, ils ont troqué les cagoules pour des armes plus perfectionnées.
Leur doctrine simpliste se résume à la conviction que la race blanche est supérieure à toutes les autres.
Les membres s’entraînent dans des camps militaires et organisent des attentats.

Entre 1980 et 1986, on a comptabilisé près de 3 000 attentats, menaces ou meurtres. L' implantation de cette secte est limitée à quelques régions des États du Sud.
Bien qu’il ne menace pas l’ordre social aux États-Unis, le KKK bénéficie néanmoins de gros moyens financiers qui lui permettent d’acheter un armement très sophistiqué.

De plus, le Klan s'est allié à de nombreux autres groupuscules néonazis.

Ce qui est plus inquiétant encore c’est que, selon un sondage récent, 11% de la population américaine se reconnaît dans ces idéaux racistes.
La première puissance mondiale a décidément bien du mal à se débarrasser de ses démons.

V.Battaglia (06.2005) M.à.J 24.11.2005

 

Références

Patrick O'Donnell. Ku Klux Klan America's First Terrorists Exposed. Idea Men Productions 2006
Nancy K. MacLean. Behind the Mask of Chivalry: The Making of the Second Ku Klux Klan. 1995