Home

kokoï de Colombie

Le champion toute catégorie : l’un des poisons, qui est le plus violent au monde, n’est pas sécrété par un serpent. Ce record est détenu par un amphibien : le kokoï de Colombie (Phyllobates terribilis) également appelé phyllobate terrible.

Portrait du kokoï de Colombie

Phyllobates terribilis vit dans la forêt amazonienne le long de la côte Pacifique de la Colombie. Cet amphibien terrestre évolue donc dans un habitat très humide.

La couleur du kokoi est variable : vert, orange et parfois blanc ; cependant, la couleur la plus commune est le jaune. La couleur de sa robe est unie contrairement à la plupart des autres dendrobates.

Kokoï de Colombie

kokoï de Colombie. By Brian Gratwicke . (CC BY-NC 2.0)

La femelle est généralement plus grande que le mâle. La longueur moyenne du corps varie de 41 mm à 47 mm, mais certaines femelles peuvent mesurer 50 à 55 mm.

La plupart des dendrobates se camouflent dans la végétation et se dissimulent rapidement au moindre danger. Ce n'est pas le cas de Phyllobates terribilis qui semble ne pas craindre les prédateurs. Sa toxicité le protège des attaques.

Le seul prédateur connu est un petit serpent arboricole, Liophis epinephelus, qui est immunisé contre le poison. Mais sa petite taille l'empêche de s'attaquer aux adultes.

Liophis epinephelus

Liophis epinephelus. By Andres Hernandez S. (CC BY-NC-SA 2.0)

Le Kokoï est principalement insectivore. Son menu se compose de fourmis, de termites et de coléoptères. Il utilise sa longue langue collante pour capturer ses proies. Il peut également s'attaquer à des arthropodes ou des vers.

Plutôt sociable, il vit en petit groupe. En captivité, il fait preuve de grandes capacités d'apprentissage et ne montre aucune agressivité envers ses congénères.

kokoï de Colombie

Kokoï de Colombie (Phyllobates terribilis). By Javi Masa . (CC BY-NC-SA 2.0)

Reproduction

Mâles et femelles ont de multiples partenaires. Le mâle attire une partenaire en émettant des appels aigus. La reproduction n'a été observé qu'en captivité. On ne connaît pas la période de reproduction dans l'environnement naturel. On suppose qu'elle a lieu tout au long de l'année.

Phyllobates terribilis

Phyllobates terribilis. By widdowquinn . (CC BY-NC 2.0)

En captivité, le nombre d'oeufs ne dépasse pas 20. Ils sont fertilisés dans l'eau par le mâle et écloent 11 à 12 jours plus tard. Environ 10 jours après avoir quittés l'eau, les jeunes commencent à se nourrir

Les femelles atteignent leur maturité sexuelle vers 13 mois et les mâles entre 12 et 18 mois.

En captivité, le kokoi peut vivre jusqu'à 5 ans.

Toxicité de Phyllobates terribilis

Son corps est enduit d’une substance appelée batrachotoxine. Elle ne lui sert strictement à rien, ni à attaquer, ni à se défendre.
Pourtant, 0,2 mg suffit pour tuer un homme.

Si vous touchez un kokoi, vous ressentirez une brûlure qui durera plusieurs heures.
D'après des recherches, ce dendrobate stockerait une partie de son poison en se nourissant d'un coléoptère de la famille des Melyridae.

Phyllobate terrible

Phyllobate terrible. By Alan Wolf . (CC BY-NC 2.0)

Les Tribus colombiennes et les Indiens Choco utilisent le poison secrétées par ces grenouilles pour enduire leurs fléchettes. Ces dernières peuvent rester mortellement toxiques pendant 2 ans. Ils chassent ainsi de petits animaux avec des sarbacanes.

Le kokoi est chassé, capturé et vendu comme animal de compagnie (NAC). Leur toxicité diminue en captivité au bout d'un certain laps de temps. Cette grenouille fait également l'objet d'études par les laboratoires pharmaceutiques.
Le poison pourrait devenir un meilleur anesthésique que la morphine.

Classification: Animalia. Chordata. Amphibia. Anura. Dendrobatidae. Phyllobates

V. Battaglia (26.05.2015)

Poison mortel dans la mer >>

Le serpent le plus venimeux >>

Dendrobates et phyllobates .      Insectes et arachnides les plus dangereux

Références

The True Poison-Dart Frog: The Golden Poison Frog . Sean K. Stewart
Phyllobates terribilis. Animal Diversity Web
The Encyclopedia of Amphibians: The World of Frogs, Toads, Salamanders and Newts.Sous la direction de Robert Hofrichter. Firefly Books 2000

< Amphibiens