Kilimandjaro

Montagne la plus haute d’Afrique, le Kilimandjaro ou kilimanjaro, également appelé pic Uhuru, est l’un des plus célèbres volcans au monde.
Ce massif fait également partie d’un parc national. Le Kilimandjaro est un volcan de type stratovolcan qui est en sommeil depuis le Pléistocène.
Le Kilimanjaro, situé dans le nord est de la Tanzanie, est auréolé par une épaisse couverture nuageuse qui empêche de voir sa cime éternellement enneigée.

 

Structure du Kilimandjaro

La formation du Kilimandjaro est associée à la zone est de la Rift Valley. Ce cône complexe, long de plus de 50 km, comprend trois volcans :

  • Le Shira à 3 962 mètres
  • Le Mawensi à 5 149 mètres
  • Le Kibo qui est le plus haut cône à 5 895 mètres. Ce cône est apparu entre les deux autres

Le Kibo est couronné d’une caldeira couverte de glaciers et présentant un cratère intérieur, l’Ash Pit. La caldeira est large de 3,5 km.

Kibo. Kilimandjaro

Le Kibo. By Eric Gjerde . (CC BY-NC-ND 3.0)

La montagne s’est formée principalement au Pléistocène, de 1,8 millions d’années à 10 000 ans. Cependant, il inclut un groupe de cratères sommitaux plus jeunes, nichés au sommet.

Le Kilimandjaro couvre globalement une superficie de 388 500 hectares, ce qui en fait l’un des plus grands volcans du monde.

Kilimandjaro

Kilimandjaro perdu dans les nuages. © dinosoria.com

Les dernières éruptions datent du Pléistocène. Cependant, on a pu observer une activité volcanique récente. Cette dernière est essentiellement limitée aux fumerolles autour du cratère du Kibo.
La plupart des 250 cônes de lave et de cendre parsemant ses flancs font moins de 100 m de haut.

L’histoire du Kilimandjaro

C’est Johannes Rebmann qui, en 1848, se retrouva au pied d’un mont enneigé dressé sur le haut plateau de l’Afrique centrale, à 300 kilomètres à peine de l’équateur.
Les Chagga, qui vivaient sur ses pentes, l’appelaient "Kilimandjaro" et pour eux il était sacré.

Kilimandjaro

Neiges éternelles du Kilimandjaro. By Harsh1.0 . (CC BY-NC-ND 3.0)

Mais, le géologue allemand Hans Mayer, qui atteint le premier le sommet en 1889, le rebaptisa « Kaiser Wihelm Spitze » en hommage à son souverain.
Bien des années plus tard, le gouvernement de la Tanzanie indépendante le renomma pic Uhuru, mot swahili signifiant « liberté ».

Kilimandjaro

Coucher de soleil sur le Kilimandjaro. © dinosoria.com

Malgré tous ces noms, ce massif resta pour tout le monde le Kilimandjaro. L’origine du nom est d’ailleurs inconnue.
Rebmann pensait qu’il signifiait « montagne de la grandeur » mais d’autres interprétèrent ce nom par « montagne blanche » ou « montagne de l’eau ».

Fonte de la calotte glaciaire du Kilimandjaro

Le sommet de cette montagne comporte l’une des rares zones englacées subsistant en Afrique. Malgré la proximité de l’équateur, une calotte de glace le couvre en partie.
En 1912, elle s’étendait encore sur plus de 10 km². Depuis, elle a presque entièrement fondue ; il n’en reste que quelques fragments ainsi qu’un petit glacier à l’intérieur du cratère.

Kilimandjaro

Sommet du Kilimandjaro. By paulshaffner . (CC BY-SA 3.0)

C’est le réchauffement de la planète qui en est responsable. A part le fait que cette fonte de la glace transforme la silhouette du massif, cela aura surtout des conséquences dramatiques pour les villages environnants qui dépendent de l’eau de fonte.

Depuis 1912, 85% des glaciers de cette montagne ont disparu. Une nouvelle étude, réalisée en 2009, par Lonnie Thompson, de l’Université de l’Ohio, est plutôt alarmant.
Depuis les derniers relevés effectués en 2000, les glaciers restants ont perdu 26% de leur surface.
De plus, ils se sont amincis, perdants par endroit jusqu’à 50% d’épaisseur.

Si cette fonte continue à ce rythme, le sommet du Kilimandjaro n’aura plus aucune neige en 2033.

La réserve naturelle du Kilimandjaro

Transformé en réserve naturelle par l’administration coloniale britannique en 1921, le parc national du Kilimandjaro couvre une superficie de 75 353 hectares.
Ce parc est lui-même entouré d’une autre réserve forestière de 92 906 hectares.

Kilimandjaro

Eléphants du parc national du Kilimandjaro. © dinosoria.com

Entre la Marangu Gate, à 1 830 mètres, où commence la zone protégée, et le sommet se succèdent cinq écosystèmes végétaux :

  • La forêt de montagne
  • La bruyère
  • La bruyère d’altitude
  • Le marais alpin
  • Le désert alpin

A partir de 4 600 mètres, on ne rencontre que des mousses et des lichens.

Plateau Shira

Plateau du Shira. By Bihphotography . (CC BY-SA 3.0)

En ce qui concerne la faune, le parc abrite de nombreux mammifères, parmi lesquels différentes antilopes, le buffle (Syncerus caffer), environ 220 éléphants, divers primates comme les galagos et les colobes.
On peut également observer quelques léopards.
Par contre, le rhinocéros noir a totalement disparu.

Buffle d'Afrique

Très puissant et capable d'encorner un lion, le buffle d'Afrique est pourtant généralement paisible. © dinosoria.com

Bien que le parc soit protégé, l’activité humaine continue à faire des ravages car les moyens de protection sont insuffisants.
On continue l’abattage d’espèces précieuses comme le camphre et le cèdre. Des incendies sont allumés volontairement pour produire du charbon de bois.

Les dégâts sont si importants que l’on ne trouve plus de forêt de montagne intacte en dessous de 2 500 mètres.

Fiche technique

Situation : Extrémité sud de la branche est de la Rift Valley, dans le nord est de la Tanzanie
Altitude : 5 895 mètres
Type : Stratovolcan

V.Battaglia (13.05.2005). M.à.J 01.2010

Références

Planète Terre Editions Gallimard 2004
Les sites naturels Editions Gründ 2003

< Montagnes. Volcans