Home

Préhistoire < Dinosaures < Espèces < Juravenator

Juravenator

C’est en Allemagne, dans le gisement de Solnhofen, que Juravenator starki a été mis au jour. Ce petit coelurosaure vivait au Jurassique supérieur, il y a environ 150 millions d’années.

Très bien préservé, le fossile de ce dinosaure carnivore de 65 cm de long possède encore des morceaux de peau. Une peau qui révèle l’absence de plumes ou de duvet.

Cette découverte du Dr. Ursula Göhlich et de Luis M. Chiappe a fait l’objet d’une description dans la revue Nature.

Juravenator est intéressant pour plusieurs raisons. Tout d’abord, les fossiles de théropodes en Europe sont plutôt rares et particulièrement ceux qui datent du Jurassique supérieur. Le seul spécimen répertorié, à ce jour, est Compsognathus.
De plus, il est assez surprenant que ce dinosaure un peu plus âgé qu’Archæopteryx soit dénué de plumes et de duvet.

Juravenator

Fossile de Juravenator starki. (Revue Nature)

Un peu de peau fossilisée sur la queue montre clairement que contrairement à Archæopteryx mi-reptile, mi-oiseau ou d’autres petits coelurosaures déjà découverts, Juravenator ne possède ni protoplumes, ni plumes, ni duvet.

Selon les découvreurs, ce dinosaure a une morphologie très proche de celle d’Archeopteryx et de Compsognatus. Il n’est pas plus grand qu’un poulet avec une tête relativement grande par rapport au reste du corps, une queue extrêmement longue et des pattes postérieures puissantes. Ses pattes sont munies de trois doigts.
Il pourrait s’agir d’un spécimen juvénile selon quelques caractéristiques. La taille d'un individu adulte est estimée entre 75 et 80 cm de long.

Archaeopteryx

Archaeopteryx. © dinosoria.com

Pour vous faire une bonne idée de l’apparence de ce dinosaure, rappelez vous la scène dans Jurassic Park « Le Monde Perdu » de cette petite fille qui rencontre des dinosaures de très petite taille sur une plage au début du film.

Les scientifiques avancent plusieurs hypothèses. Soit, ce jeune Juravenator n’avait pas encore développé de plumes ou un duvet. Soit, les plumes apparaissaient selon les saisons, un peu comme les mues des mammifères. Soit, cette espèce en était tout simplement dépourvue.

Cette découverte remet donc en question l’évolution des plumes chez certains théropodes. Cette évolution pourrait effectivement être bien plus compliquée qu’on ne le pensait. Certaines espèces ont pu développer cette caractéristique plus tôt que d’autres. Cette évolution n’a peut-être pas été linéaire.

Rappelons que les premiers dinosaures à plumes ont été découverts en Chine dont notamment Sinosauropteryx, en 1996, qui pourrait être le parent le plus proche de Juravenator.

Sinosauropteryx

Reconstitution de Sinosauropteryx prima. By Jason Adams

Si le nouveau spécimen soulève des questions intéressantes au sujet de la façon dont les plumes - et ainsi les oiseaux – ont évolué, la plupart des experts ne remettent pas du tout en cause le fait que les oiseaux modernes descendent des dinosaures.

Classification: Saurischia Theropoda Tetanurae Coelusauria Compsognathidae

V.Battaglia (18.03.2006)

Archaeopteryx . Sinosauropteryx

Sources

IDW (en allemand)
examiner.com (en anglais)

< Espèces dinosaures