Home

Histoire < Antiquité au 19e siècle < Égypte Ancienne < Jouets

Le jouet dans les civilisations anciennes

Égypte. Grèce. Amérique du Sud

C’est en Égypte que l’on a retrouvé les plus anciennes traces et représentations de l’utilisation de jouets par les enfants.
Un noble appelé Mererouka, qui a vécu vers 2 300 ans avant notre ère, a évoqué ces jeux sur les parois de sa tombe.
Les enfants de la Grèce et de la Rome Antique se voyaient également offrir des jouets. Quant aux civilisations d’Amérique du Sud, la découverte de ce qui semble être des jouets remet par la même occasion en cause l’invention de la roue dans cette partie du monde.

Jeux et jouets en Égypte

La tombe de Mererouka a été découverte dans la nécropole de Saqqarah, près du Caire actuel. Mererouka était l'homme le plus puissant du royaume en ce temps-là. Sa tombe est la plus vaste sépulture individuelle jamais construite en Égypte.

Cet homme semblait fasciné par les jeux des enfants de l'époque.

Jouet de l'Egypte ancienne

Jouet d'enfant (vers 1150 avant notre ère) Musée du Louvre

La nudité des garçons et la tresse qui pend sur un côté de leur visage sont caractéristiques de leur jeune âge.
Rien n’indique l’origine des joueurs. On ne sait donc pas si les jeunes nobles se mêlaient aux enfants des couches sociales plus pauvres.

Garçons et filles ne partagent pas les mêmes jeux. Les garçons participent à des jeux qui exigent force et adresse. Ainsi, sur les représentations, trois d’entre eux portent sur leurs bras tendus un garçonnet qui avance à quatre pattes.

D’autres garçons sont engagés dans une épreuve de force et essayent de se déséquilibrer mutuellement. Un jeu plus brutal a pour protagoniste principal un prisonnier, incarné par un joueur, qui reçoit une volée de coups de la part de ses compagnons.

Egypte ancienne. Représentation de jeux de garçons

Égypte ancienne. Représentation de jeux de garçons

Un peu plus loin, deux clans prennent part à un jeu qu’un égyptologue égyptien moderne a identifié au « khazza lawizza » de son enfance.
Ce divertissement s’est donc transmis aux petits Égyptiens durant plus de quatre millénaires.

Deux garçons, assis côte à côte, jambes allongées et bras tendus, forment un obstacle que doivent sauter leurs adversaires. Après chaque passage, ils élèvent une main ou un pied.

Les fillettes exhibent leur agilité et leur grâce dans des danses qu’elles interprètent avec des miroirs. Elles jouent également avec des cerceaux.

Egypte ancienne. Jeux de filles

Égypte ancienne. Représentation de jeux de filles

Les jouets, absents des représentations et des textes, sont connus grâce à l’archéologie. Les plus beaux exemplaires ont été réalisés par d’habiles artisans pour les enfants des nobles. C’est pour eux qu’ont été réalisés les premiers jouets connus articulés et actionnés par un fil.

Egypte ancienne. Jouet en ivoire

Jouet en ivoire provenant de la tombe de Toutânkhamon (Musée égyptien)

Parmi eux figure un lévrier en ivoire, en pleine course, qui ouvre et ferme la gueule.

On a également retrouvé des pygmées en ivoire qui dansent ou une femme en train de broyer du grain.

Jouet en bois. Egypte ancienne

Jouet en bois (Musée de la Bibliotheca Alexandrina)

Les tout-petits secouaient des hochets, des crécelles et des clochettes. Dès qu’ils commençaient à marcher, ils traînaient derrière eux des chariots ou des animaux montés sur roulettes.

Toupie provenant de la tombe de Toutânkhamon

Toupie provenant de la tombe de Toutânkhamon

Les jeux de société étaient très à la mode. Le jeu du serpent était un équivalent de notre jeu de l’oie.

Jouet. Jeu de Societe. Egypte ancienne

Jeu du Mehen, un jeu de société (IIIe siècle avant notre ère) Cambridge Fitzwilliam Museum

Les enfants jouaient également aux dés et à un jeu équivalent à notre backgammon.

Dé en os d'un jeu de backgammon. Egypte ancienne

Dé en os d'un jeu de backgammon

Les fillettes étaient aux anges grâce aux poupées, très stylisées, en bois, en chiffon ou en terre cuite.

Poupée. Egypte ancienne

Poupée avec des cheveux en perle de boue (Musée égyptien)

Les enfants des classes sociales pauvres possédaient bien sûr peu de jouets. Ils se contentaient de grossières figurines de terre crue. En fait, et n’est-ce pas le plus important, ils faisaient surtout travailler leur imagination.

Jouets et jeux dans la Grèce et la Rome antiques

À la naissance, les enfants grecs et romains recevaient des jouets qui célébraient l’évènement. Ils en recevaient également à chaque anniversaire et au Nouvel An.

Si les usages étaient proches des nôtres, par contre, le symbolisme des jouets était différent. Les crécelles ou les hochets ainsi que tous les jouets sonores étaient investis d’un rôle magique. Leur bruit était censé écarter les esprits malfaisants du bébé.

Les petits Grecs jouaient avec des jeux qui se sont transmis jusqu’à nos jours : toupies, Yo-yo, dînettes ou cerceaux.
La balançoire était également très appréciée des jeunes Grecs puis plus tard des jeunes Romains.

Jouet de la Grèce antique.

Jouet de la Grèce antique

Ces enfants, comme jeux collectifs, connaissaient le saute-mouton, la mouche cuivrée (ancêtre du colin-maillard), les dés, les osselets, les jeux de devinettes.

Finalement, leurs jeux et jouets n’étaient guère différents de ceux que nous avons connus.

Le fossé est intervenu avec l’invention de l’électronique et de l’informatique. Cependant, on peut se demander si robots, consoles de jeux et jeux vidéo permettent toujours aux enfants de faire preuve de créativité, d’adresse et d’imagination.

Inutile de préciser que l'enfant n'était pas considéré comme une cible commerciale et que le Nouvel An n'avait rien de la grande messe marketing que nous connaissons depuis maintenant plusieurs décennies.

Des jouets en Amérique du Sud ?

À Veracruz, au Mexique, des archéologues ont découvert sur des sites funéraires datant du Ier siècle avant notre ère, des petites figurines d’argile, équipées de roues.

Figurine d'Amérique du Sud

Figurine d'Amérique du Sud. Peut-être un jouet.

On pensait jusqu’alors que les habitants du Nouveau Monde ne connaissaient pas la roue. Les charrettes ne sont apparues sur le continent sud-américain qu’après la conquête espagnole, soit 2 500 ans plus tard.

Cette découverte prouve que la roue était bien connue. Pourtant, on peut se demander pourquoi ces populations ne tirèrent aucun avantage de cette extraordinaire invention.

Figurine d'Amérique du Sud

Jouet ou simple figurine ?

Ces statuettes datent de différentes époques. Certaines, comme celles du jaguar, pouvaient également servir de sifflet.
Elles ont toutes été découvertes dans des tombes. Elles avaient peut-être une signification spirituelle et non ludique.

Nous ne savons pas pour le moment à quel usage étaient destinées ces figurines.

V.Battaglia (23.12.2005)

Histoire et Origine de Noël . Coutume insolite de Noël

< Archéologie. Monuments