Home

Préhistoire < Mammifères préhistoriques< Josephoartigasia

Josephoartigasia monesi

Rongeur géant préhistorique

Josephoartigasia monesi est un rongeur qui vivait il y a environ 4 millions d’années. Ce rat géant a été mis au jour en Uruguay en 1987 mais décrit seulement en janvier 2008.

Son nom scientifique lui a été donné en l’honneur d'Alvaro Mones, un paléontologue uruguayen spécialisé dans les rongeurs d'Amérique du Sud.

En 1987, c’est sur une plage d’Uruguay que l’on a découvert un crâne de taille importante et d’une espèce non répertoriée de rongeur.
Ce crâne de 53 cm de long a été rangé et oublié pendant 20 ans dans un tiroir du Musée d'Histoire naturelle d'Uruguay.

Caractéristiques de Josephoartigasia

Ressorti de la naphtaline, le fameux crâne a fait l’objet d’une étude et d’une description officielle en janvier 2008.
Il s’agit d’un rongeur géant qui a vécu au Pliocène et au Pléistocène en Amérique du Sud.

Il y a une controverse concernant le poids de ce rongeur, considéré par Rinderknecht et Blanco qui en ont fait la description, comme le plus grand rongeur de tous les temps.

En effet, initialement son poids a été estimé entre 468 kilos et 2,5 tonnes, le poids d’une tonne ayant été retenu comme le plus probable.

Virginie Millien, chercheuse de l'université McGill de Montréal, a effectué une nouvelle étude du crâne.
D’après les calculs obtenus à partir de la dentition, le poids de Josephoartigasia monesi ne dépasserait pas 350 kg.
Son étude a été publiée dans la revue britannique Proceedings of the Royal Society B.

Malgré un poids revu à la baisse, ce rongeur reste une espèce très imposante dont le mode de vie reste pour le moment inconnu.
On sait seulement que cette région était recouverte à l’époque de forêts, de deltas et d’estuaires.
Peut-être que Josephoartigasia monesi avait un mode de vie assez proche de celui de nos hippopotames.

Comparaison avec les rongeurs actuels

Le plus gros rongeur actuel est le capybara ou cabiai (Hydrochaeris hydrochaeris) qui vit, lui aussi, en Amérique du Sud, et peut atteindre 65 kg. Certains spécimens dépassent même 70 kg.

Capybara

Capybara. © dinosoria.com

Le capybara est exclusivement herbivore. Il vit près des fleuves de Panamá jusqu’au nord-est de l’Argentine.

D’après les paléontologues, Josephoartigasia monesi était lui aussi herbivore. Du moins, c’est ce que laisse penser sa dentition.

Cependant, le plus proche cousin de ce rongeur disparu serait le pacarana (Dinomys branickii).
Ce rongeur d’Amérique du Sud vit de la Colombie à la Bolivie. C'est une espèce rare et difficile à étudier. On suppose que les pacaranas vivent dans les zones forestières tropicales des Andes.
C’est du moins dans cet habitat que les rares spécimens ont pu être observés.

Son poids n’excède pas 15 kg.

Le pacarana appartient à la famille des Dinomyidae « souris effrayante ».

Cette famille comprend les plus grands rongeurs ayant jamais existé comme Telicomys gigantissimus qui avait la taille d’un petit rhinocéros avec plus de 2 m de long ou  Phoberomys pattersoni dont la taille est évaluée à environ 3 m de long et le poids à 700 kg.

Ces rongeurs géants vivaient en Amérique du Sud, notamment du Miocène supérieur au Pliocène inférieur. (Citation The Marshall Illustrated Encyclopedia of Dinosaurs and Prehistoric Animals 1988)

Classification: Animalia. Chordata. Mammalia . Rodentia. Dinomyidae. Josephoartigasia

V. Battaglia (18.06.2008)

Références

Josephoartigasia monesi  sur l’Encyclopedie Britannica . Polémique sur le poids de ce rat géant sur cyberpresse.ca

Liens externes photos

Crâne de Josephoartigasia monesi . Pacarana

< Mammifères préhistoriques