Home

Animaux <Mammifères < Jaguarondi. Puma yagouaroundi

Jaguarondi

Le chat hermine est le surnom donné au jaguarondi (Puma yagouaroundi) car son pelage uni et sa forme étirée rappellent plutôt l’hermine qu’un félidé.
En effet, par son pelage et sa physionomie, le jaguarondi est un petit félin très atypique des autres espèces.
Ce félin pas comme les autres attaque les serpents dans les marécages et chasse sous la pluie.

Anciennement classé dans un genre particulier, Herpailurus (Herpailurus yaguarondi), le jaguarondi est aujourd'hui classé dans le genre Puma.

 

 

Portrait du jaguarondi

Quel étrange félin avec son corps tout en longueur, une queue immense et une toute petite tête.
Le jaguarondi a les pattes très courtes ce qui lui permet de rester invisible dans les hautes herbes.
Son pelage uni, noir, roux ou gris fauve lui assure un parfait camouflage. Pesant entre 5 et 10 kg, il est doté d’une queue longue de 60 cm, soit presque la taille de son corps.

Jaguarondi

Jaguarondi. By Alumroot

Il existe 8 sous-espèces qui évoluent en Arizona, au Texas, au sud du Brésil et au nord de l’Argentine.

C’est l’un des rares félins à posséder une robe sans tâches.

Etant donné sa morphologie, proche d’un mustélidé, on le surnomme également « chat belette ».

Ses pattes courtes ne lui permettent pas de courir très vite mais il compense par une excellente ouie, une bonne vision des mouvements et un bon odorat.

Ces atouts lui permettent de détecter le moindre mouvement sur le sol et de repérer les proies à l’odeur.

Contrairement à la plupart des petits félidés, le jaguarondi ne craint pas la pluie, ni l’eau. Il n’hésite pas à harponner les poissons car ce bon nageur fréquente les bords des rivières.

Licence

Il hypnotise littéralement ses victimes en émettant un cri étrange qui ressemble à un sifflement d’oiseau.

Le plus fascinant est sa capacité à s’attaquer à des serpents de plus d’1m 50 de long. Il les frappe d’un coup vif de la patte en évitant soigneusement de se faire mordre.

Grimpeur agile, il se nourrit surtout de rongeurs et d'oiseaux.

Reproduction

Le jaguarondi a été peu étudié dans son environnement naturel. C'est une espèce assez rare et discrète.

Récemment, des couples ont été observés, occupant un territoire. Apparemment, plusieurs couples peuvent occuper le même territoire.

La femelle atteint sa maturité sexuelle entre 2 et 3  ans. Il ne semble pas y avoir de saison particulière pour la reproduction pour la plupart des sous-espèces.
Au Mexique, la plupart des accouplements ont cependant été observés en novembre et décembre.

jaguarondi

Puma yagouaroundi. By Alumroot

Quand elles sont réceptives, les femelles urinent sur leur domaine et poussent de faibles cris pour attirer un mâle.

Après une gestation de 63 à 75 jours, la femelle met au monde 1 à 4 petits. Ils sont allaités pendant environ 21 jours, puis la mère leur apporte de la nourriture.
Elle assure leur protection et les déplace si elle juge que le repaire n’est plus sûr.
Au bout d’environ un mois, les jeunes commencent à s’aventurer hors de leur repaire.

On ne sait pas combien de temps les jeunes restent sur le territoire maternel. On ne sait pas non plus si le mâle joue un rôle dans l’éducation et la protection des jeunes.

En captivité, un jaguarondi peut vivre jusqu’à 15 ans.

Le jaguarondi et l’Homme

Cet animal n’est pas chassé. Heureusement pour lui, sa fourrure n’intéresse pas l’homme car elle ne convient pas à l’industrie de la pelleterie.

Il est utile pour réguler les populations de rongeurs. La plus grande menace est la réduction de son habitat, et donc la diminution de ses proies.

Le jaguarondi est répertorié comme espèce en danger sur la Liste rouge de l’IUCN. Les populations qui vivent en Amérique centrale et en Amérique du Nord sont en danger d’extinction.
4 des 8 sous-espèces sont protégées, notamment celles qui vivent en Arizona et au Texas.

Classification: Animalia. Mammalia. Carnivora. Felidae. Felinae. Puma

V.B (02.2006). M.à.J 12.2007

Chat sauvage

Références et Liens externes

Liste rouge de l’IUCN

Nouvelle nomenclature du Jaguarondi (SITI)

Les Félins. p.159. Larousse des Animaux. Editions Larousse 2006

< Mammifères