Home

Naissance de l’Etat d’Israël

Le 14 mai 1948, à minuit, expirait le mandat sur la Palestine confié à la Grande-Bretagne par la Société des Nations en 1923.

L’Etat d’Israël renaît alors de ses cendres. L’ancien Etat d’Israël avait disparu en l’an 70, lorsque Jérusalem avait été détruit par les troupes romaines de l’empereur Titus. Les Juifs avaient dû se disperser dans le monde entier.

Il a fallu plusieurs siècles avant que le peuple Juif puisse à nouveau s’installer sur sa terre natale. Malheureusement, la naissance de l’Etat d’Israël ne s’est pas faite sans douleur.

La fin du royaume Juif sous l’empire romain

Les Romains ont toujours eu des difficultés à gouverner la Judée. Sous l’empire romain, Jérusalem, cité du Temple de Salomon, est le haut lieu de la religion juive.

La situation explosive entre juifs et occupants romains se traduisait essentiellement par des manifestations et des émeutes.
Mais, en l’an 66, la situation s’aggrave. Le procureur Florus s’empare de 17 talents d’or déposés dans le trésor du Temple de Jérusalem.

Jerusalem

Vieux Jérusalem. By ChrisYunker

Par une réaction de séries en chaîne, l’émeute locale se transforme en une guerre généralisée. A la fin de l’année 66, les Romains sont chassés et un gouvernement provisoire s’installe à jérusalem.

Devant la gravité de la situation, Néron donne l’ordre à Vespasien de reconquérir la Judée.
Accompagné de son fils, Titus, il reprend peu à peu toute la Judée grâce aux 60 000 légionnaires. Il ne reste plus qu’une petite poche de résistance autour de Jérusalem.
Vespasien charge Titus de s’en occuper.

Empereur Vespasien et Titus

Empereur Vespasien et Titus . By zongo69

Commencé au printemps 70, le siège de Jérusalem s’accompagne d’atrocités. Titus rentre dans la ville au mois d’août et fait incendier le Temple. La ville est entièrement rasée. Des milliers de Juifs sont vendus en esclavage.
Titus s'empare des objets sacrés du Temple pour les exposer en signe de victoire lors de la procession de son triomphe.

Arc de Titus

Le triomphe est immortalisé sur la voûte interne de l'arc de Titus. By antmoose

Quelques résistants s’installent à Massada qui fera l’objet d’un siège héroïque et d’une fin tragique. Pendant trois ans, hommes, femmes et enfants tiendront tête aux légions romaines.

Massada

Piton rocheux de Massada. By Edi Weissmann

En 70, le peuple Juif a non seulement perdu son pays et sa capitale, mais aussi le Temple, centre de sa vie religieuse.

En 135, l’empereur Hadrien construit à l’emplacement de Jérusalem une ville romaine, Aelia Capitolina.
En protestation, les Juifs résidant encore en Judée se soulèvent mais la révolte est écrasée dans le sang.
Cela marque la Diaspora définitive pour le peuple Juif. Ce sont donc les communautés juives exilées dans le monde entier qui vont élaborer les fondements de la pensée juive que sont le Talmud palestinien et celui de Babylone, interprétations de la Torah, et réflexions sur sa signification.

Les fondements de  l’État d’Israël

Le sionisme, idéologie née en réaction aux exactions commises contre les Juifs en Europe de l’Est, de la fin du XIXe au début du XXe siècle, revendique pour des raisons religieuses et politiques le retour des Juifs en Palestine, lieu de refuge et ancienne patrie.

Cette revendication légitime trouve un large écho à la suite des crimes perpétrés par les nazis.

L’année 1948 marque officiellement la naissance de l’Etat d’Israël. Cependant, les fondements de cet Etat ont été construits bien avant.

Discours "La Naissance d'Israël"

Dès 1904, les pionniers juifs qui arrivent de Russie jettent les premières bases d’une société juive indépendante (villages coopératifs, partis politiques, union agricole, organisation paramilitaire d’autodéfense). Ces débuts modestes connaissent d’importants développements après l’instauration du mandat britannique sur la Palestine en 1920.

immigrants en Israel

Arrivée massive d'immigrants en Israël ( GPO/Z.Kluger. Site du gouvernement d'Israel)

En 1922, les Juifs représentent 11% de la population en Palestine. En 1947, cette population s’élève à 30,9%.

L’instauration du mandat britannique sur la Palestine est née du traité de Sèvres, le 10 août 1920. Ce traité a marqué la fin de l’Empire Ottoman.
A l’issue de la Première guerre mondiale, l’Empire Ottoman perd les quatre cinquièmes de son territoire.
C’est ainsi qu’un protectorat sur la Palestine est accordé à l’Angleterre.

Cependant, les communautés arabes et juives se livrent à de sanglants affrontements au fur et à mesure que la fin du mandat britannique approche.

conflits en Palestine en 1936

Juifs et Arabes s'affrontent en Palestine en 1936. Licence

Le 13 mai 1948, la Ligue arabe déclare la guerre aux Juifs de Palestine et attaque leurs implantations.

Naissance d’un Etat

Alors que les troupes britanniques  évacuent la Palestine, le Conseil National juif et le Congrès mondial sioniste font connaître, le 14 mai, la fondation de l’Etat juif d’Israël.

Le nouvel Etat se dote d'un hyme national "L'Espoir".

Hymne national d'Israël

Il se dote également d'un drapeau mais également d'un emblème créé par Willie Wolf Wind en 1948.

emblème israel

Le plan de partage du pays entre Israéliens et Palestiniens arabes, adopté par l’ONU cinq mois plus tôt, est rejeté par les Arabes.

carte partage ONU Palestine et Israel

Plan de partage de l'ONU

Le 15 mai, jour de shabbat, les troupes des pays arabes envahissent la Palestine. Les soldats de la Légion arabe de Transjordanie assiègent la garnison israélienne de Jérusalem.

Chaïm Weizmann, président du nouvel état hébreu, et David Ben Gourion, chef du mouvement sioniste et Premier ministre, annoncent que la Haganah, l’armée secrète juive, sera désormais l’armée officielle de l’Etat d’Israël.

Chaim Weizmann et le Président Truman durant une visite à la Maison Blanche en mai 1948

Chaim Weizmann et le Président Truman durant une visite à la Maison Blanche en mai 1948. Licence

Ses effectifs sont d’ailleurs renforcés par tous les immigrants juifs qui arrivent en masse d’Europe.
L’armée israélienne comprend à ce moment là près de 85 000 hommes.

100 000 arabes fuient au cours du mois de mai les zones sous contrôle israélien.

L’État d’Israël est ouvert à tous les Juifs de la diaspora qui bénéficient d’un droit naturel et inaliénable à y immigrer.

Tel Aviv

Tel Aviv aujourd'hui. By [niv]

L’Etat d’Israël a toujours défendu une intégration nationale qui supposait que les nouveaux arrivants abandonnent leurs identités d’origine.

Jerusalem

Jérusalem en 1974. By David 55 King

Cette intégration a été possible grâce à l’école et l’armée. Ces deux institutions ont contribuées à faire naître une conscience collective. Elles ont nourri un patriotisme israélien qui s’est également renforcé avec l’usage de l’hébreu comme langue parlée.

Le début du conflit israélo-palestinien

Il était légitime que le peuple Juif ait une patrie. Cependant, tout partage d’un territoire aboutit à des conflits.

La naissance de l’Etat Israël a marqué le début d’un conflit qui durera plus d’un demi-siècle.

palestine en 1917

Occupation britannique en Palestine en 1917. (N° reproduction LC-DIG-matpc-11530). Licence

La question palestinienne a toujours provoqué des réactions très divergentes dans le monde entier.

Après la naissance du nouvel Etat, près d’un million de Palestiniens ont fuit les régions conquises par les Israéliens. Ils se sont replié en Cisjordanie, à Gaza et dans les pays arabes limitrophes.
Après ce nouveau partage, les Palestiniens deviennent un peuple sans territoire.

Le conflit israélo-palestinien a été marqué par plusieurs évènements sanglants :

  • La Guerre des Six-jours, en juin 1967
  • La guerre de Kippour, en 1973
  • L’Intifada ou la guerre des pierres à partir de 1987

Terrorisme, attentats et conflits ouverts n’ont jamais cessé. Le territoire de la bande de Gaza a été notamment l’objet de conflits sanglants.

frontiere palestino-israélienne

Frontiere palestino-israélienne. By Freepal

Territoire contesté entre Israël et l’Égypte depuis 1947, Gaza a vécu, de 1948 à 1962, sous administration égyptienne, puis, de 1967 à 1994, sous contrôle d’Israël, qui y a favorisé l’implantation de colonies juives.

La bande de Gaza a été notamment le théâtre, à partir de 1987, d’un soulèvement populaire palestinien (Intifada).

L’espoir de paix est né en 1993. Le 13 septembre, à Washington, 1 500 journalistes assistent à la poignée de main historique échangée entre Yasser Arafat et Yitzhak Rabin, Premier ministre israélien. 

13 septembre 1993. Poignée de main entre Yasser Arafat et Yitzhak Rabin sous le regard de Bill Clinton. Licence

La bande de Gaza est enfin  dotée, en 1994, d’un statut d’autonomie.
Mais, à partir de septembre 2000, les territoires palestiniens (Cisjordanie, Gaza) connaissent un nouvel embrasement, conduisant à un arrêt du processus de paix.

Enfin, le 12 septembre 2005 les troupes israéliennes quittent la bande de Gaza, après 38 ans d'occupation.
Cependant, les 51 km de frontière avec Israël restent sous haute tension.

V.Battaglia (03.10.2007)

Jérusalem . Massada

Références et liens externes

Bregman, Ahron (2002), Histoire d'Israel, Palgrave Macmillan . Histoire d'Israel (en anglais)

La bande de Gaza (en anglais). Conflit israélo-palestinien (en anglais). Site du gouvernement israélien (en anglais)

< Histoire