Home

Enigmes < Phénomènes inexpliqués < Des machines tueuses

Des machines qui pensent ?

Une machine ne saurait penser comme un être humain. Du moins, c'est ce que nous croyons. Certains faits restent pourtant inexpliqués.

Lors de l’expédition informatique de Londres en 1988, les enregistrements vidéos des agissements étranges d’un ordinateur Amstrad PC 1512 constituaient une véritable attraction. Alors qu’il n’y avait aucune source d’énergie à proximité, l’ordinateur se mettait en route tout seul. Il tenta même d’écrire un message sur l’écran puis s’arrêta au bout de 30 secondes.

Un professeur d’économie qui vivait dans une demeure du 16e siècle reçut 300 messages énigmatiques sur le micro-ordinateur qu’il avait emprunté à la BBC.
On les attribua à un certain Thomas Arden qui avait habité la maison quatre siècles plus tôt. Des linguistes étudièrent les messages et affirmèrent que la langue utilisée était conforme à celle parlée à l’époque de Harden.

L’anecdote suivant est moins amusante. En 1981, Kenji Urada, un technicien japonais de la société Kawasaki, était en train de réparer une panne sur un robot industriel. Il fut subitement battu à mort par le bras mobile de l’engin.
Défaillance technique ?

En 1985, Théo Locher, a étudié le cas d’un ordinateur dans le sud de l’Allemagne. Cette machine appartenait à un programmeur de 47 ans. Elle se mettait de temps en temps à proférer des menaces sur son écran.
Subitement, on pouvait lire : « tu vas mourir », « Accident », ou « Mort inéluctable ». Malgré les recherches, les experts en informatique ont affirmé qu’il n’y avait pas de supercherie.

Enfin, on se rappelle encore qu’en 1989, un ordinateur foudroya le champion d’échecs russe Nikolaï Gudkov alors qu’il s’apprêtait à mettre la machine échec et mat pour la troisième fois consécutive.
Le joueur a été électrocuté. La police soviétique a d’abord cru à un meurtre puis les experts ont pensé à un court-circuit, mais aucun problème n’a été décelé sur la machine. Cette mort n’a jamais été élucidée.

V. Battaglia (05.2006)

Sources : L’Inexpliqué. L’Est Républicain supplément du 15 septembre 1985

< Apparition. Disparition. Phénomènes inexpliqués