Home

Enigmes < Prémonitions < Lincoln

La prémonition de Lincoln

Le président des États-Unis avait-il prévu sa propre mort ? Il faut parfois prendre au sérieux les gens qui prétendent que leurs rêves se réalisent.

Quand, en 1865, Abraham Lincoln en personne fit l’expérience de la prémonition, il se heurta tout d’abord au scepticisme de ses collaborateurs.

Lincoln raconta son rêve à l’un de ses amis intimes, Ward Hill Lamon, qui transcrivit le soir même les propos du président.

« Il y a de cela environ 10 jours, je m’étais couché très tard… Bientôt, je me mis à rêver. Il me semblait être entouré d’un silence mortel.
Puis, je perçus des sanglots étouffés, comme si beaucoup de gens pleuraient. J’eus l’impression de quitter mon lit et de descendre l’escalier.
En bas, le silence était troublé par les mêmes sanglots pleins de compassion, mais les affligés restaient invisibles.
J’allai de pièce en pièce. Je ne vis personne, mais, tandis que j’errais, les mêmes plaintes lugubres de détresse me parvenaient.
J’étais troublé et inquiet. Résolu à découvrir l’origine de ces pleurs mystérieux, je poursuivis mon chemin jusqu’au moment où je parvins à la pièce de l’est.

Devant moi se dressait un catafalque où reposait un corps habillé de noir. Tout autour, des soldats gardaient le catafalque. Il y avait aussi une foule de gens.
Certains contemplaient tristement le cadavre, dont le visage était recouvert. D’autres pleuraient avec compassion.

“Qui est mort à la Maison-Blanche ? Demandai-je à l’un des soldats ? ‘Le Président, répondit-il. Il a été tué par un assassin."

Quelques jours plus tard, le 14 avril, Lincoln tombait sous les balles de John Wilkes Booth. Son corps fut exposé à la Maison-Blanche dans la pièce de l’est.

V. Battaglia (10.2006)

< Prémonitions