Home

Enigmes < Enigmes archéologie < Etrange chantier de construction

Un chantier de construction vieux de 300 millions d’années ?

De grands travaux d’extraction eurent lieu dans la carrière de calcaire voisine d’Aix-en-Provence, de 1786 à 1788, en vue de la reconstruction du Palais de Justice.
Dans cette carrière, entre les strates de roche étaient intercalées des couches de sable et d’argile. Lorsque les ouvriers eurent extrait 11 étages de calcaire, ils se trouvèrent à une profondeur de 12 à 15 m au-dessous de la surface.

Au-dessous de la 11e strate de calcaire, ils rencontrèrent un nouveau lit de sable, qu’ils entreprirent d’enlever, pour arriver à la strate de roche suivante.

Mais, dans ce sable, ils découvrirent des bases de pilier en pierre et des éléments de construction inachevés, dégrossis dans le même calcaire que celui qu’ils extrayaient.

En creusant encore, ils trouvèrent à leur immense surprise, des monnaies, des manches de marteau et d’autres morceaux d’outil en bois pétrifié.

Ils exhumèrent enfin une grande planche de plus de 2 m de long. Comme les outils, elle s’était pétrifiée en une sorte d’agate et brisée en morceaux.

Lorsque les morceaux furent remis en place, les ouvriers eurent sous les yeux, reconstituée, une planche de carrier exactement semblable à celles dont ils se servaient, et usée comme les leurs, avec des bords arrondis et irréguliers.

Comment un chantier de construction, équipé des mêmes outils que ceux en usage en France à la fin du 18e siècle, pouvait-il se trouver sous 15 m de strates de sable et de calcaire vieilles de 300 millions d’années ?

C’est une énigme encore plus incompréhensible de nos jours, car nous savons maintenant, grâce à nos méthodes de datation géologique et anthropologique, que la chose est rigoureusement impossible.

Pourtant, elle semble vraie.

V. Battaglia (11.2005)

Source : The American Journal of Science and Arts, 1820

< Enigmes archéologie