Home

Planète Terre < Catastrophes naturelles < Glissement de terrain en Indonésie

Indonésie: au moins 200 morts dans un village submergé par la boue

Des milliers de mètres cubes de boue arrachés par la pluie de mousson ont submergé mercredi matin un village indonésien.

Le glissement de terrain a été provoqué par des pluies abondantes dans l'île de Java, la plus peuplée de l'immense archipel qui s'étale le long de l'équateur.

"Nous présumons qu'il y a environ 200 personnes dans 120 maisons enterrées sous la boue", a indiqué un responsable de la police locale.

"Le glissement de terrain s'est produit vers 05H00 (22H00 GMT mardi) dans le village de Cijeruk", à 370 kilomètres à l'est de Jakarta.

Quand le glissement de terrain s'est produit, des habitants se trouvaient à la mosquée pour la prière du matin. L'Indonésie est le plus grand pays musulman du monde.

"Quatre-vingts maisons ont été ensevelies. L'estimation est que 160 personnes ont été piégées sous la boue", avait auparavant déclaré Nur Indah, une responsable des services sociaux du district de Banjarnegara.

Indonesie. 2006

Photo AFP

Les secouristes et les habitants survivants manquaient cruellement de machines pour creuser dans l'énorme amoncellement de boue qui a déferlé comme une avalanche.

Certains utilisaient des moyens dérisoires comme des pioches ou des pelles.

Cette catastrophe est intervenue à un moment où l'est de Java est également en proie à des inondations.

Au moins 57 personnes ont été tuées depuis samedi dans le district de Jember, à environ 800 kilomètres à l'est de Jakarta, où des pluies torrentielles se sont abattues. Les crues sont allées jusqu'à emporter maisons et voitures, rappelant aux témoins les images du tsunami du 26 décembre 2004 qui a fait 168.000 morts en Indonésie.

Des centaines de personnes étaient toujours mercredi sans abri. "L'évacuation des corps se poursuit.

Seuls les secouristes pouvaient accéder à la zone des quatre villages affectés, en raison de l'effondrement des ponts et de la force des courants.

Des défenseurs de l'environnement ont accusé le gouvernement de ne pas avoir suffisamment agi contre la déforestation illégale, qui a, affirment-ils, aggravé la situation dans le district de Jember.

"Nous pouvons nous attendre à une nouvelle catastrophe si (les autorités) ne font rien pour arrêter (la déforestation)", a affirmé à l'AFP Hapsoro, un spécialiste de la forêt travaillant pour Greenpeace Asie du Sud-Est.

La saison humide en Indonésie, d'octobre à avril, s'accompagne de précipitations abondantes, surtout en janvier-février. Les glissements de terrain et les inondations sont fréquents et parfois très meurtriers.

Fin février 2005, un glissement de terrain avait enseveli une soixantaine de maisons sous environ 2,2 millions de mètres cubes d'ordures, faisant plus de 140 morts dans un bidonville près de Bandung, à 200 km au sud-est de Jakarta.

V. Battaglia (04.01.2006)

Source : AFP

< Catastrophe Naturelle