Home

Animaux <Mammifères < Hyaena brunnea

Hyène brune

La hyène symbolise la mort ou le maléfice dans de nombreuses régions d’Afrique. Pourtant, la hyène brune (Hyaena brunnea), avec son pelage noir hirsute et sa collerette blanche est un bel animal.

Sur la côte atlantique de la Namibie, elle porte le surnom de « loup de rivage ». Les hyènes du genre Hyaena comme la hyène brune ou la hyène rayée sont reconnaissables à leurs longs poils. Elles sont plus petites que la hyène tachetée.

Menacée d’extinction il y a quelques années, la population des hyènes brunes semble augmenter.

L'ancienne classification de la hyène brune est Parahyaena brunnea.

Portrait de Hyaena brunnea

La hyène brune habite principalement les régions sèches, notamment les régions semi désertiques et la savane de l’Afrique australe.
Contrairement à la hyène tachetée, cette hyène est un chasseur médiocre. Elle se nourrit donc surtout de charognes.
Dans le Kalahari, les fruits sauvages constituent une grande partie de son alimentation. C’est un animal omnivore et opportuniste.

Hyene brune

Hyène brune. © Southafrica.net

Son odorat exceptionnel lui permet de détecter des charognes à plusieurs kilomètres. Elle est capable de parcourir de très longues distances pour en dénicher une.

C’est un animal solitaire qui n’a pas besoin du groupe pour se nourrir. Elle mesure 80 cm au garrot et pèse environ 40 kg.

Elle est plutôt silencieuse et émet des grondements sourds quand elle se bat.

Une vie de rapine

Les hyènes brunes conservent un mode de vie assez sédentaire. Cependant, leur rayon d’action, dans des régions pauvres en proies, peut être d’au moins 200 Km². Elle peut parcourir jusqu’à 60 Km en une nuit.

Au cours de ces randonnées, elle mange tout ce qu’elle trouve : petits herbivores ou rongeurs, insectes et reptiles.

Les hyènes brunes rodent également sur les côtes atlantiques de la Namibie à la recherche de cadavres d’otaries et d’oiseaux rejetés par la mer.
Cette pratique leur a valu le surnom de « loup des plages ».

Hyene brune

La hyène brune est un animal solitaire qui n’a pas besoin du groupe pour se nourrir. © Biosphere-expedition

La rareté des proies les force à s’approcher des zones urbaines. Le bétail constitue une proie tentante. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elles sont tirées à vue.

Prévoyante, elle cache sa nourriture quand elle en a trop. Elle camoufle ses butins autour du terrier, sous des buissons.

Une piste odorante

La hyène brune possède une glande anale très développée qu’elle utilise lors de ses randonnées nocturnes.
Elle sécrète une substance blanche sur les herbes puis par dessus une sécrétion noire. Ces substances contiennent des informations pour les autres hyènes brunes.

Hyene brune

La hyène brune possède une glande anale très développée. © Pistoleros. no

La substance blanche indique l’identité de l’individu et la noire précise le temps écoulé depuis son passage.
Elle marque ainsi son passage à raison de 2 dépôts environ par kilomètre. Ainsi, chaque hyène brune est renseignée sur les autres membres du clan et les dépôts délimitent les territoires.

Les voisins se rencontrent rarement mais si c’est le cas, ils se battent selon un rituel précis.

Vie sociale

La hyène brune vit en petits clans de 12 membres maximum. Charognards solitaires, il arrive cependant que les membres se réunissent autour d’une carcasse.

Tous les membres participent à l’alimentation des petits en rapportant de la nourriture au terrier.
La reproduction sort de l’ordinaire car les mâles ne s’accouplent pas avec les femelles du clan pour éviter la consanguinité.

Hyaena brunnea

La rareté des proies force la hyène brune à s’approcher des zones urbaines. By Ian White . (CC BY-NC-ND 3.0)

Les accouplements sont souvent le fait de mâles nomades qui vivent en solitaire. Ils visitent les femelles, uniquement quand elles sont en chaleur.
La femelle met bat de 1 à 4 petits après une gestation d’environ 90 jours. Les petits restent 18 mois au terrier et sont allaités pendant plus d’un an.
Mais, dès 3 mois, le lait est complété avec de la viande.

Classification: Animalia . Mammalia. Carnivora. Hyaenidae. Hyaena

V.Battaglia (11.2004) M.à.J 03.2008

Hyène rayée . Protèle. Hyène tachetée

Références

La Hyène. Collection Marshall Cavendish 1994
L’encyclopédie des animaux. Editions Larousse 2006
Animaux d'Afrique. Editions Proxima 2001

Classification SITI

< Mammifères