Home

Horus

Dans l’Egypte ancienne, Horus « Celui qui est loin » est le dieu faucon. Il est le maître de la voûte céleste et le dieu de l’Orient. Horus est l’un des plus compliqués des dieux solaires. Sur les bas-reliefs des temples égyptiens, Horus peut prendre plusieurs formes mais également différents noms.

 

Symbolisme d’Horus

Sous la forme d’un dieu faucon, Horus incarne le Soleil et le Ciel. Il est la forme journalière du Soleil sous la forme de Rê-Horakhty, l’Horus de l’horizon.

Ses yeux incarnent le Soleil et la Lune.

Horus est le fils d’Isis et d’Osiris. C’est alors Harpocrate qui est représenté sous les traits d’un jeune enfant nu, un doigt sur la bouche, une mèche de cheveux cachant une oreille.
En tant que fils d’Osiris et d’Isis, il peut également prendre les noms de Harsiêsis « Horus fils d’Isis » et de Harendotès « Horus vengeur de son père ».

Osiris

Osiris. © dinosoria.com

A Edfou, il est représenté comme dieu-père et dieu-fils, dédoublement symbolisé par le Disque solaire doté de deux ailes.

En tant que symbole de dieu musicien des aveugles, il est le compagnon d’Hathor dont il a un fils, Horus Sémataoui « Le Rassembleur des Deux Terres ».

Il est également le symbole divin de tous les rois et le protecteur de la monarchie.
A ce titre, il est représenté sur le pschent qui est la double couronne portée par les pharaons.

Pharaon

Pharaon sur un bas-relief portant le pschent. © dinosoria.com

Le pschent symbolise l’union des deux Egypte. Pharaon est le seigneur des « Deux Terres ». Le pschent est formé de l’enchâssement de deux couronnes : la mitre blanche associée au dieu Seth, et le bonnet rouge, ou desheret, de la Basse-Egypte, associé au dieu Horus.

Les combats d’Horus

Les parents d’Horus règnent sur l’Egypte jusqu’à la mort d’Osiris, tué par son frère Seth, maître du Chaos.

Isis, inconsolable, recompose le corps démembré de son époux et conçoit de lui son fils, Horus (Harpocrate chez les Grecs).

Devenu adulte, Horus entreprend de venger son père et de récupérer le trône.

Une lutte sans merci s’engage alors entre Horus et Seth. Horus obtient l’assentiment de tous les autres dieux sauf de Rê, le dieu solaire.
L’unanimité n’étant pas faîte, les dieux s’en réfèrent à la déesse Neith qui tranche en faveur d’Horus.

Horus

Horus de l'Horizon ou Rê-Horakhty. © dinosoria.com

Horus devient donc l’héritier du trône. Bien évidemment, Seth conteste cette décision et provoque son neveu en duel.
Les bas-reliefs d’Edfou relatent ces luttes acharnées entre les deux dieux.

Selon la légende, lors d’un combat, Seth arrache l’œil gauche d’Horus, symbolisant la Lune. Dans une autre version, il lui arrache les deux yeux et les enterre dans le désert où ils renaissent sous forme de fleurs de lotus.

Quelle que soit la version, Horus recouvre la vue grâce à la déesse magicienne Hathor. L’œil d’Horus symbolise alors le pouvoir de la guérison.
Son nom « oudjat » signifie « sain ».
L’œil est considéré comme une amulette et incrusté sur de nombreux bijoux, portés comme des talismans.

Osiris

Osiris et deux représentations de l'oeil d'Horus. © dinosoria.com

Depuis le monde inférieur, Osiris demande à Rê d’intervenir en faveur de son fils sou peine de libérer les esprits du châtiment.

Finalement, les dieux rendent son trône à Horus et même Seth finit par accepter la décision. Dès lors, il assiste Rê dans sa lutte contre les forces des ténèbres.

Horus

Horus, gardien des temples. © dinosoria.com

Horus préside désormais au destin de l’Egypte et symbolise le monde des vivants tandis que son père, Osiris, devient le maître du monde souterrain.

Pharaon est l’Horus vivant c’est-à-dire l’incarnation d’Horus sur Terre. A sa mort, il descend dans le monde inférieur pour s’unir à Osiris.

V.Battaglia (25.08.2009)

< Egypte ancienne