Home

Préhistoire < Dinosaures < Espèces < Hesperonychus elizabethae

Hesperonychus

Le plus petit dinosaure carnivore en Amérique du Nord

Hesperonychus elizabethae est un dromaeosauridé qui a été découvert en 1982 dans le Parc Provincial des dinosaures qui se situe dans le sud de l’Alberta au Canada.
Les fossiles de ce petit dinosaure avaient été rangés dans la collection privée de l’Université d’Alberta, à Edmonton.
A l’époque, c’est le Dr Elizabeth Nicholls qui avait assemblé les fossiles d’où le nom scientifique.

Hesperonychus (la griffe de l'Ouest)  dormait depuis plus de 25 ans dans un tiroir.
Il s’avère que ce cousin miniature du Velociraptor est actuellement considéré comme le plus petit dinosaure carnivore de ce continent.

Portrait d’Hesperonychus elizabethae 

Hesperonychus vivait il y a 75 millions d’années en Amérique du Nord. Ce dinosaure a donc côtoyé les grands prédateurs de l’époque comme Albertosaurus, Velociraptor ou Tyrannosaurus Rex.

Bien sûr, ce mini-prédateur ne chassait pas les mêmes proies que ces grands cousins. Deux fois plus petit qu’un chat, Hesperonychus devait se contenter d’insectes mais également de petits mammifères.

Les os pelviens de Hesperonychus elizabethae  mesuraient une dizaine de centimètres.

Ce dinosaure pesait environ 2 kg. Bipède, il mesurait une cinquantaine de centimètres de haut.

Pour vous le représenter, imaginez un Velociraptor recouvert d’un joli duvet mais en miniature.
Effectivement, malgré sa petite taille, Hesperonychus possédait lui aussi des griffes tranchantes comme des rasoirs et une griffe en forme de faucille sur son second orteil.

Hesperonychus

Hesperonychus. By Nobu Tamura

Ce devait être un sérieux prédateur pour les petites proies qui devaient grandement se méfier de ses griffes et de ses petites dents bien acérées.

On ne sait pas si ce dinosaure vivait en solitaire ou en groupe. Par contre, étant donné son ossature très légère et ses longues jambes, on peut en déduire que c’était un bon coureur.

Cette découverte est importante pour la connaissance de l’écosystème de l’époque. En effet, les fossiles de petits dinosaures sont assez rares car ils se sont moins bien fossilisés.
Pourtant, il est certain qu’ils dépassaient en nombre les gigantesques prédateurs.

Ils y jouaient un rôle très important qui a été quelque peu négligé par les paléontologues, comme l’a avoué Nicholas R. Longrich.

Les deux paléontologues qui sont à l’origine de cette redécouverte, Nicholas R. Longrich et Philip J. Currie, ont décrit en 2008 un autre petit dinosaure nord-américain de la taille d’un poulet et baptisé Albertonykus borealis.

Ecosystème de l’Alberta au crétacé supérieur

Depuis sa découverte à la fin du 19e siècle, le secteur du Parc des Dinosaures s’est avéré très riche en gisements fossilifères du crétacé.

Grace à l’exceptionnelle collection détenue par le Royal Tyrrell Museum of Paleontology, on en sait beaucoup plus sur l’environnement qui existait dans cette région au crétacé.

Parc Provincial des Dinosaures. Alberta

Parc des Dinosaures. Alberta. By phoven

Il y a environ 75 millions d’années, le sud de l’Alberta était une plaine côtière bordant la mer de Bearpaw.
Le climat était subtropical. Cette région était recouverte de marais et de forêts. Le climat avait favorisé l’essor d’une abondante faune comme le prouvent les très nombreux fossiles mis au jour.

Marais, plaines et forêts accueillaient les premiers mammifères, des poissons, des tortues, des amphibiens, des oiseaux et bien sûr de nombreuses espèces de dinosaures.

Au cours des ères écologiques, un système fluvial a créé un lit de sédiments de 600 mètres d’épaisseur, dans lequel les carcasses de nombreux animaux sont restées prises au piège.

Puis, il y a 15 000 ans environ, l’action érosive des glaciers y a creusé de profondes fissures, comme les lits de la Red Deer River et de la Judith River, faisant apparaître les fossiles.

Red Deer River. Alberta

Red Deer River. By phoven

Entre 1979 et 1991, les paléontologues ont découvert 23 347 échantillons dont 300 squelettes de dinosaures appartenant à 35 espèces différentes.

Parmi les découvertes insolites, on peut citer celle de deux tortues du genre Basilemys dont les carapaces semblent avoir été écrasées par un gros sauropode.

Classification: Animalia. Chordata. Reptilia. Saurischia . Theropoda. Dromaeosauridae. Microraptorinae

V. Battaglia (21.05.2009)

Velociraptor

Référence pour la description d'Hesperonychus elizabethae : Article: Nicholas R. Longrich et Philip J. Currie, "A microraptorine (Dinosauria–Dromaeosauridae) from the Late Cretaceous of North America", PNAS,  March 16 advanced online edition

< Espèces de dinosaures