Home

Religion. Mythologie < Hermès

Hermès. Mercure

Hermès pour les Grecs ou Mercure pour les Romains est l’un des douze dieux séjournant dans l’Olympe.
On a surtout retenu son rôle de messager et de voyageur. Cependant, Hermès possède de multiples talents qui en font un dieu très original.

Mercure a donné son nom à un jour de la semaine : le mercredi.

Hermès : Dieu des Voleurs et dieu du Commerce

Hermès est le fils de Zeus et de la nymphe Maïa. Enfant, il démontre déjà des qualités pour la négociation. Ingénieux et très précoce, le bambin, né dans une grotte du mont Cyllène en Arcadie, s’en échappe rapidement pour explorer le monde.
Lors de ses explorations, il découvre une carapace de tortue et a l’idée de tendre des cordes sur cette carapace, qui est une bonne caisse de résonance, pour en faire un instrument de musique : la lyre.

Hermes

Maia, Asclepias, Hermes et Vesta. John Gregory' s 1941 "Urban Life" Granite Bas Relief. (Washington). By takomabibelot

Arrivé en Macédoine, il vole 50 vaches qui appartiennent à son frère Apollon. Il conduit le troupeau dans le Péloponnèse, mais prend soin d’effacer les traces.
Il sacrifie deux vaches aux dieux, se sert des boyaux comme cordes pour sa lyre puis revient tranquillement dans sa grotte.

Apollon est furieux et interroge l’enfant sur ce vol. Le petit Hermès prend un air tout innocent et nie avoir commis le moindre larcin.
Mais sous ses airs angéliques, il profite d’un moment d’inattention de son frère pour lui voler son arc et ses flèches.

L’affaire est portée devant Zeus qui ordonne à son jeune fils de restituer tout ce qu’il a volé. Bon négociateur, Hermès se fait pardonner en offrant à Apollon sa lyre.

Hermes. Mercure

Hermès. Dieu des Voleurs et du Commerce. By antmoose

Les deux frères se réconcilièrent et Hermès devint même le protecteur des bergers et des troupeaux.

Pour ses vols, Hermès est considéré comme le dieu des Voleurs. Par contre, pour son sens de la négociation, il devient également le dieu du Commerce.

Hermès est également donné comme créateur de la lyre et de l'alphabet.

Hermès et le caducée

Alors qu’il était adolescent, le jeune dieu proposa à Apollon d’échanger une flûte contre une houlette d’or.
Une houlette est un bâton de berger. La houlette moderne est munie à son extrémité d’une plaque de fer servant à jeter de la terre aux moutons qui s’écartent du troupeau.
C’est d’ailleurs de là que vient l’expression « être sous la houlette de quelqu’un » c’est-à-dire sous sa direction.

Muni de sa houlette d’or, Hermès décide de séparer deux serpents. C’est ainsi qu’il crée le caducée qui devient son emblème.

Caducée

Caducée, emblème d'Hermès. By takomabibelot

À l’origine, le caducée est la marque des messagers. Il deviendra plus tard le symbole des professions de santé.

Cette baguette, autour de laquelle s’enroulent en sens inverse deux serpents, symbolise l’équilibre : gauche/droite, diurne/nocturne, bénéfique/maléfique.

Du chaos (deux serpents se battent) et à sa polarisation (séparation des deux serpents), né l’équilibre des tendances antagonistes (enroulement autour de la baguette).

Hermès : Protecteur des voyageurs

Ce dieu est un grand voyageur. Zeus en fit d’ailleurs à plusieurs reprises son messager. C’est pourquoi on le représente souvent chaussé de sandales ailées pour aller plus vite, avec un chapeau et un manteau de voyageur.

Il était également le responsable de la signalisation routière. Dans la Grèce antique, « hermès » désignait un buste ou une tête du dieu posée sur une stèle dans les rues ou sur une place.

Hermès

Hermès : Protecteur des voyageurs. By Zaqarbal

Cette coutume vient d’une très ancienne tradition qui consistait pour les voyageurs à signaler certains endroits sur les chemins en empilant des pierres.

Un dieu très serviable

Hermès a rendu de très nombreux services aux dieux, mais également aux héros.

Il n’hésite pas à aider son père pour faciliter ses liaisons extraconjugales. Ses actions sont toujours intelligentes et les moyens employés pour parvenir à ses fins, toujours très astucieux.

Hermès. Mercure

Hermès avec le caducée, coiffé du chapeau et portant le manteau du messager. By ConsciousVision

Il détourne l’attention des taureaux pour permettre à Zeus de séduire Europe. Il donne à Ulysse l’herbe magique qui l’immunisera contre les envoûtements de Circé. Cette dernière est une puissante magicienne qui transformera l’équipage d’Ulysse en cochons alors que le héros revenait de la guerre de Troie.

Guide des âmes des morts

C’est sans doute l’une des missions les moins connues d’Hermès. En effet, tous les morts étaient amenés par le dieu jusqu’aux rivages du Styx, où ils embarquaient sur le bateau de Charon, le passeur.
Mais, pour pouvoir embarquer, les morts devaient offrir une obole à Hermès. Charon se chargeait ensuite de les faire pénétrer dans le royaume d’Hadès.

Mercure, le dieu latin, est d’ailleurs parfois représenté avec une bourse à la main.

Amour et Hermaphrodisme

Hermès, comme tous les dieux de l’Olympe, a connu une vie amoureuse assez tumultueuse. De son union avec une nymphe naquit le dieu Pan.

Avec Aphrodite, déesse de l’Amour, il eut un garçon qui porte le nom mélangé de ses deux parents : Hermaphrodite.

Aphrodite

Aphrodite. By hslo

À 16 ans, Hermaphrodite rencontre la nymphe Salmacis qui habite un lac. Elle tombe amoureuse du jeune homme, mais ce dernier ne répond pas à ses avances. Cependant, il prend un bain et la nymphe le rejoint dans l’eau.
Elle demande alors aux dieux de les unir à jamais.
Le souhait est exaucé. Le jeune homme et la nymphe sont réunis en un seul être, doté des attributs sexuels masculins et féminins.

Hommages rendus à Hermès

On offrait à ce dieu des langues des victimes, emblèmes de son éloquence. Pour la même raison, on lui offrait du lait et du miel. Des veaux et des coqs étaient également sacrifiés.

Hermès était particulièrement honoré en Crète, pays du commerce et également à Cyllène en Élide, parce qu'on le croyait né sur le mont du même nom, situé près de cette ville.

V.Battaglia (29.06.2012)

Poséidon (Neptune): Dieu de la Mer

À lire

Quelques ouvrages de référence sur la mythologie grecque :

Guus Houtzager. L'univers de la mythologie grecque. Gründ 2004
Bruit Zaidman & Schmitt Pantel. La Religion grecque. Armand Collin 1989
Détienne & Sissa. La vie quotidienne des dieux grecs. Hachette 1989
Grimal Pierre. La Mythologie des Grecs. PUF 1987

< Religion