Kilauea

Les Volcans d’Hawaï

Parmi les volcans, le Kilauea est considéré comme l'un des plus dangereux. Ce volcan, toujours actif, constitue une menace permanente.

Parmi les volcans les plus actifs de la planète, le Mauna Loa est également en bonne position avec une quarantaine d’éruptions depuis la seconde moitié du 19e siècle. Cependant, ce volcan d’Hawaï est largement dépassé par son voisin, le Kilauea qui a connu des éruptions continues depuis le début du 20e siècle.
Ces deux volcans font partie du parc national d’Hawaï, fondé en 1916.

Hawaï

Les îles hawaïennes s’étendent sur 2 000 km à travers l’océan Pacifique, depuis l’île d’Hawaï elle-même jusqu’à l’île de Kure.
Le Mauna Loa et le Kilauea sont les plus connus des cinq grands volcans qu’abrite l’île d’Hawaï.

Littoral près du Kilauea

Littoral qui s'étend en dessous du Kilauea. By Sarah Kim

Pendant longtemps, les volcans d’Hawaï demeurèrent une énigme pour les géologues. Pourquoi se dressaient-ils là, si loin des continents ?

Aujourd’hui, nous savons que la lave provient d’un point chaud, situé à presque 300 kilomètres en dessous de la surface de la Terre.
Le matériau fondu est projeté vers le haut et atteint la surface à travers un « tuyau » fixe qui traverse les deux manteaux épais et semi-liquides, puis la croûte terrestre solide, relativement plus fine.

Cratere Pu'u O'o

Le cratère Pu'u O'o le long de la zone de rift est du Kilauea est l'une des fissures les plus actives de ces dernières années. By Steve Navarro

Lorsque le magma atteint les fonds marins, il forme un volcan sous-marin sur la plaque océanique.
Etant donné que celle-ci se déplace d’environ 10 cm par an vers le nord-ouest, le volcan s’écarte lentement du point chaud en même temps qu’il s’élève sur l’île. La connexion finit par être rompue et la coulée de lave devient inactive.

Lave du Kilauea

Coulée de lave du Kilauea. By David Dagalvan

Le mouvement actuel de la plaque pacifique est estimé à 9 cm par an. L’apparition d’un nouvel édifice sous-marin, appelé Loih au sud-est d’Hawaï, indique que la plaque est toujours en mouvement et que le point chaud est toujours actif.

Volcan Kilauea

Paysage surnaturel près du Kilauea. By Shchukin

Seuls quelques volcans actifs dans le monde ont été formés et se sont éteints de cette manière. C’est le cas du Loihi, enfoui sous la mer à 30 km, et qui donnera naissance à une nouvelle île dans 200 000 ans environ.

Lorsque James Cook débarqua à Hawaï en 1778, il découvrit un pays inconnu peuplé par les Polynésiens depuis des millénaires.

Hawaï a beaucoup changé depuis 1778. © Emme Interactive

Les éruptions de type hawaïen sont rarement du type explosif. Elles se caractérisent par un flux continu de lave qui s’échappe souvent d’un flanc du volcan.
Au cours des millénaires, ces flux de magma fluides ont déposé les couches de lave qui ont créé l’incroyable paysage volcanique de l’île d’Hawaï.

Un flux continu de lave. © Emme Interactive

Les laves de l’île de Kure ont environ 27,7 millions d’années. Mais, la plupart des laves de l’île d’Hawaï ont moins de 400 000 ans.

Le volcan du Mauna Loa

Le botaniste Archibald Menzies a été le premier à atteindre le sommet de ce volcan. Il évalua sa hauteur à 4 134 mètres.
Depuis, l’observatoire fondé en 1912, par la Commission géologique des Etats-Unis, a établi que le volcan occupant la moitié sud-ouest de l’île d’Hawaï, culmine à 4 169 mètres.

Mauna Loa

La caldera du Mauna Loa. By Paxsimius

Mais, si l’on considère que la base du volcan se trouve à 5 000 mètres au fond de la mer et que le fond de la dépression née de sa poussée se situe 8 000 mètres plus bas, on obtient une hauteur totale de 17 000 mètres, presque deux fois l’Everest.

Cratere du Mauna Loa

Cratère Halemq'uma'u. By Jon Caves

On peut donc considérer que le Mauna Loa est la plus haute montagne du monde. C’est également la plus volumineuse :

  • 80 000 kilomètres cubes de roches volcaniques pour une superficie émergée de 5 271 kilomètres carrés

Mauna Loa couvre près de la moitié de l’île d’Hawaï.

La dernière éruption du Mauna Loa en 1984 a failli engloutir Hilo, la plus grande ville de l’île, sous la lave.

En raison de son altitude, le Mauna Loa attire d’abondantes précipitations qui arrosent la forêt subtropicale. De larges fougères aux allures d’arbres confèrent à la végétation une allure primitive, un genre « Jurassic Park ».

Foret d'Hawai

By Spartanjoe

Le Kilauea

La première éruption du 20e siècle du Kilauea s’est produite en 1907, pour reprendre en 1983. L’éruption actuelle ne donne toujours aucun signe de vouloir s’arrêter.

Video Eruption du Kilauea

L’éruption permanente du Kilauea est une attraction touristique depuis 1840. La lave qui jaillit sans interruption du volcan se jette dans l’océan Pacifique en produisant de grands jets de vapeur.

Lave du Kilauea

La lave du Kilauea tombe dans la mer du haut d'une falaise. By Hawaiian Sea

L’origine du Kilauea remonte à une période comprise entre il y a 300 000 et 600 000 ans.

Kilauea

Eruption permanente du Kilauea. By Casch 52

Le Kilauea qui s’élève à 1 248 mètres est un volcan hyperactif orné d’un cratère ovale. Au fond, on distingue un autre cratère appelé Halemaumau qui, selon la légende locale, est la demeure de la déesse du feu Pele.
Les Polynésiens érigèrent un temple de pierre en son honneur et, dans le lac bouillonnant qui occupait autrefois le cratère, des hommes étaient sacrifiés.

Volcan Kilauea

By Matt Searle

En 1983, les coulées de lave percèrent un nouveau trou à une vingtaine de kilomètres du cratère du Kilauea.
Au cours de cette période de constante éruption, les coulées ont recouvert plus de 100 km² et détruit plus de 200 maisons.

Kilauea. Eruption 1974

Eruption du Kilauea en 1974. National Park Service. By Image Editor

La dernière éruption importante a eu lieu en 2003.

Il arrive souvent que la surface d’une coulée de lave se refroidisse suffisamment pour qu’une croûte se forme. La surface ressemble à une tôle ondulée qui est appelée pahoéhoé. Les laves de type pahoéhoé donnent naissance à des formes tortueuses.

Lave du Kilauea

Coulée de lave refroidie. By Eagleapex

Les coulées de lave dont la surface se brise en blocs sont appelées « aa ».

Le parc national des volcans d’Hawaï

Créé pour protéger le paysage façonné en 70 millions d’années d’évolution géologique, le parc est le refuge de nombreuses espèces animales et végétales. Il se situe sur la plus grande île de l’archipel.

L’Akaka Falls est l’une des plus majestueuses cascades d’Hawaï. Elle fait un saut de 135 mètres dans un précipice tapissé de mousse.

Akaka Falls. Hawai

Akaka Falls . By Prob 1 t

Les îles Hawaï ont été conquises par la vie en plusieurs étapes, distantes entre elles de plusieurs millénaires.
Véhiculées de temps en temps par l’océan, par les vents et surtout par les oiseaux, les nombreuses espèces endémiques ont pu s’épanouir.

Les derniers arrivés sont les hommes, venus en plusieurs vagues, probablement des îles Marquises.

L’unique mammifère indigène d’Hawaï est Lasiurus cinereus, la chauve-souris la plus répandue en Amérique.

Chauve-souris. Hawai

Lasiurus cinereus. By Jumpingspider

Les oiseaux sont pour la plupart endémiques à l’île et très menacés. Parmi les espèces, on trouve notamment, l’akepa (Loxops coccineus) ou loxopse d’Hawaï, le pétrel d’Hawaï (Pterodroma phaeopygia) ou l’ixi (Vestiaria coccinea).

Mais, les espèces introduites par l’homme, comme le cochon sauvage, la chèvre, le chat ou le chien ont détruit une grande partie des plantes indigènes et de la faune animale.
Par exemple, l’haleakala (Argyroxiphium sandwicense subsp. macrocephalum) est une des plantes les plus caractéristiques d’Hawaï mais est menacée comme 90% des plantes à fleurs endémiques par les espèces introduites.

Haleakala

Haleakala. By Kuma Sawa

Les mangoustes, elles, ont décimé les reptiles.

La bernache néné (Branta sandvicensis), la dernière espèce d’oie sauvage d’Hawaï, a été élevée au rang de symbole de la protection de la nature hawaïenne.

Bernache néné

Branta sandvicensis. By Photos of Nature's Calm

Sa survie dépend du programme de repeuplement mis en place depuis les années 1970.

V.Battaglia (10.03.2006) M.à.J 04.2008

L'île de Krakatoa . Vésuve et Pompéi

Références et crédit photographique

Sanctuaires sauvages, Claes Grundsten et Peter Hanneberg, Editions Artemis
Volcans, Peter Clarkson, Editions Nathan
Les sites naturels, Marco Cattaneo et Jasmina Trifoni, Editions Gründ

Toutes les photos, sauf mention contraire, étaient sous Licence creative commons Attribution-Non Commercial-No Derivs 3.0 Unported au moment de la mise en ligne de ce dossier et proviennent du site FlickR

< Réserves naturelles

< Montagnes. Volcans