Home

Animaux < Requins < Espèces < Carcharodon carcharias

Grand Requin Blanc

La nature a œuvré pendant des millions d’années pour un résultat parfait : silhouette aérodynamique et puissance inégalée. Voilà comment on pourrait présenter le Grand requin blanc : l’admirable conclusion d’une lente évolution.
Méconnu et ignoré pendant des centaines d’années, le requin blanc est devenu subitement le 20 juin 1975 un terrible monstre.
Avec la sortie des Dents de la Mer, S.Spielberg allait soudainement réveiller en nous une peur ancestrale.
Le mythe de la machine à tuer était né.
On peut se poser deux questions :
Doit-on systématiquement éliminer ce dont on a peur et ce, le plus souvent par ignorance ?
La fiction dépasse-t-elle la réalité ?

Le requin blanc (Carcharodon carcharias) fait partie de l'ordre des Lamniformes et de la famille des Lamnidae.

Requin blanc: un monstre de légende

Certaines répliques du film sont tout à fait à l’image de nos craintes. Je cite : « Le grand blanc est un tueur « , « une mécanique parfaite à dévorer ».
En fait, le grand blanc est bien plus stupéfiant dans la réalité que dans la fiction.

Grand requin blanc

Grand requin blanc. Licence

La puissance du Grand Blanc lui a valu le sinistre surnom de "mort blanche". Vu de dessous, son ventre blanc lui donne un aspect fantomatique.

Jeune requin blanc

Jeune requin blanc. By Osaka Steve

Face à sa taille, 4 à 5 m de long pour plus d’une tonne, le film nous fait croire que ce prédateur passe son temps à dévorer tout ce qu’il rencontre.
Faux !
Il a en fait des besoins plutôt modestes et peut rester des semaines sans manger.

Requin blanc

Requin blanc. By Michaël Heilemann

La stratégie d'attaque du requin blanc est parfaitement huilée. Il attaque une première fois puis il bat en retraite. Et là, il attend tout simplement que la victime meure par hémorragie. Il peut alors commencer son repas.

Triangulaires et finement crénelées, ses dents lui permettent d'entamer les peaux les plus dures.

Dent requin blanc

Dents d'un requin blanc. © dinosoria.com

Pour protéger ses yeux quand il mange ou quand il attaque, il les retourne vers l'arrière.

Classification: Animalia . Chordata . Chondrichthyes . Elasmobranchii. Euselachii. Lamniformes. Lamnidae. Carcharodon

L’apprentissage par l’expérience

A travers les différents opus de la série Jaws, on pourrait s’imaginer que ce requin est capable de mémoriser et assimiler. Une sorte d’apprentissage par l’expérience.
Vrai et faux.

Faux car aucun animal à part l’homme ne possède l’esprit de vengeance. Un grand blanc revenant à un endroit bien précis pour se venger de ceux qui ont tué un membre de sa famille ou pour toute autre raison n’est que pure fiction.

Vrai. Le grand blanc a démontré qu’il était capable de comportements très complexes. Par exemple, il a une technique de chasse unique dans le monde animal. Il ne l’utilise que quand il chasse les otaries à fourrure.
Dans ce cas là, il fait des bonds prodigieux hors de l’eau.
La chasse commence à l’aube quand les otaries vont à la pêche et au crépuscule quand elles en reviennent.
Là, il se camoufle dans les fonds puis attend le moment propice pour jaillir comme un diable et attraper sa proie au bond.

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Alors le requin blanc n’agit-il que par instinct ? Ou est-il capable d’apprendre ? Ce type de comportement est trop complexe pour être inné.
Il n’est utilisé que dans un certain contexte et par rapport à une proie bien précise.

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Otarie attaquée par un requin blanc

Cette otarie s'en est sortie mais pas sans dommage. © dinosoria.com

Le grand requin blanc « mangeur d’hommes » ?

Il y a 25 ans, S.Spielberg nous montrait un mangeur d’hommes sanguinaire.

Faux. Le grand Blanc n’est pas particulièrement friand de la chair humaine. Il est vrai par contre que nager sans protection en sa compagnie représente un réel danger même si certains plongeurs ont démontré que l'exercice est possible sans se faire dévorer.

On ne peut cependant nier que des accidents mortels arrivent.

En fait, les grands Blancs dévorent rarement les hommes. On devrait plutôt les qualifier de "goûteurs" d'hommes.

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

En 1984, en Tasmanie, un plongeur est resté bloqué pendant plus d'une heure dans une crevasse dont un grand blanc de 6 m tentait de l'extirper.

La même année, une embarcation de pêche a été attaquée par un requin blanc de 7 m. Les nombreuses dents retrouvées encastrées dans la charpente du bateau attestent de la violence de l'assaut.

Blessures par un requin blanc

Ce plongeur a eu beaucoup de chance. Les attaques sont rares mais étant donné la puissance de ce requin, elles sont destructrices (Auteur inconnu)

Video Un grand Blanc attaque un plongeur

Le pourcentage d’hommes dévorés par un requin est infime cependant. Vous prenez plus de risques chaque fois que vous prenez le volant.

Il y a une scène d’anthologie dans le premier film ; celle de l’attaque du monstre d’un hors-bord.
Et bien, ce n’est pas entièrement faux. Effectivement, les grands blancs sont attirés par les moteurs des bateaux. Tout simplement parce que ces engins émettent des ondes que les requins captent grâce à leurs sens électromagnétiques.
Il détecte ces champs magnétiques à l’aide de minuscules orifices qu’il a sur le museau « les ampoules de Lorenzini ».
C’est d’ailleurs un organe extrêmement sophistiqué.

Ampoules de Lorenzini d'un jeune requin blanc

Ampoules de Lorenzini d'un jeune requin blanc. Licence

Mais, son objectif n’est pas de dévorer les plaisanciers ; il s’assure simplement que ces ondes ne sont pas émises par une éventuelle proie.

Les requins blancs évoluent de préférence à plus de 30 m de profondeur. C'est pourquoi les attaques sont plus fréquentes dans le Pacifique. A cet endroit, les côtes plongent rapidement vers les hauts fonds.

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Sensible aux caresses ?

Peu d’hommes ont eu le courage de caresser un grand blanc. Cependant, un homme l’a fait. Il est étonnant de constater que certaines caresses semblent plonger le squale en transe. Il se laisse ensuite doucement dériver pendant quelques minutes. Un signe de contentement ?
Difficile à analyser mais il est évident qu’il « ressent » quelque chose.

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Mais ne nous y trompons pas, ce n’est pas un animal que l’on domestique ou que l’on peut exhiber dans un aquarium.

Les quelques spécimens capturés pour être exhibés sont morts très rapidement.

On a d'ailleurs trop souvent tendance à oublier que même un dauphin vit infiniment moins longtemps en captivité que dans son environnement naturel.

Reproduction du requin blanc

On sait très peu de choses sur le mode de reproduction du requin blanc. Les chercheurs ont constaté qu’ils se reproduisaient dès qu’ils avaient atteint une certaine taille et un âge avancé. On sait également qu’ils « s’étreignent ».

Le mâle atteint sa maturité sexuelle vers l'âge de 10 ans, il mesure alors 3,50 m de long.

Au moment de l’accouplement, ils n’ont que leurs dents pour « s’enlacer ». Ce qui explique que les femelles ont la peau beaucoup plus épaisse que les mâles.
Cette épaisseur les protège de ces « morsures d’amour ».

Les femelles mettent au monde un seul petit à la fois et assez rarement. En fait, les scientifiques ne semblent pas vraiment d'accord. Certains affirment qu'une femelle met bas de 1 à 10 petits et tous les deux ans.
Ces contradictions prouvent bien à quel point ce grand prédateur est méconnu.

Anneau de croissance d'un requin blanc

Anneaux de croissance d'un requin blanc. Licence

Une chose est certaine, le taux de reproduction compense tout juste le taux de mortalité.
La nature n’avait apparemment pas prévu qu’ils pouvaient mourir prématurément. L’extermination systématique dont ils font l’objet pourrait donc rapidement déboucher sur leur disparition.

Certaines espèces de requins, dont peut-être le Grand Blanc, connaissent un cannibalisme intra-utérin, appelé oophagie. Cela signifie que les premiers embryons se nourrissent des fournées successives. Les plus vigoureux sont les grands gagnants.

Jeune requin blanc

Un jeune requin blanc. Licence

Mais le Grand Requin Blanc reste une énigme. L'oophagie est probable mais aucune femelle pleine n'a été capturée pour le prouver.

Un jeune requin blanc grandit approximativement de 30 cm par an jusqu'à sa pleine maturité.

Requin blanc. Morsure d'un male

Les traces d'une morsure "d'amour" sur la peau d'une femelle. Licence

Une mauvaise presse non méritée

Nous ne sommes pas prêts d’oublier le monstre des Dents de la Mer. Cet animal démoniaque à la gueule démesurée nous hante toujours.
Face à cette image déformée, il n’y a en fait qu’un prédateur à la beauté étrange et à la puissance phénoménale.
Le Grand Blanc doit être absolument protégé car il est essentiel à l’équilibre de l’écosystème sous-marin.
Ce type de film à grand spectacle nous fait oublier que ce squale est une merveille de l’évolution et que, comme nous, il mange pour survivre.

Video La Puissance du Grand Blanc

Fait historique: Naufrage de l'Indianapolis

Vous vous souvenez certainement de Quint, ce pêcheur de requins qui apparaît dans le premier film. Un peu avant l'attaque finale du squale, il raconte la tragédie du navire américain l' Indianapolis. Ce navire apporta les composants de « Little Boy », la première bombe atomique sur l’île de Tinian dans le Pacifique Sud. Il précise que sur les 1 196 hommes, seuls 316 ont survécu; le reste de l'équipage ayant été dévoré par les requins.

Ces chiffres ont été exagérés pour les besoins du film. En réalité, sur les 1 196 membres de l'équipage, approximativement 400 ont été tués sur le coup ou ont coulé avec le navire.

Environ 800 ont survécu au naufrage et se sont retrouvés dans l'eau. Sur les 800 qui s'étaient retrouvés dans l'eau, seulement 316 ont survécu. Les autres ont péri dans la mer infestée de requins. En fait, beaucoup sont morts d'épuisement. Certains ont été effectivement attaqués par des requins mais nous ne savons pas par quelles espèces.

Indianapolis

L'Indianapolis avant la tragédie du 30 juillet 1945 . Licence

Deux semaines plus tard, la Deuxième Guerre mondiale était terminée. Le naufrage de l'Indianapolis, appelé «La dernière grande tragédie navale de la Deuxième Guerre mondiale», est passé à la postérité. La bombe a bien été livrée mais à quel prix ?

V.Battaglia (03.2004)

Comparatif entre grand requin blanc et Megalodon . Etude du requin blanc dans son environnement

Références principales

Requins en liberté G.Soury 2002. Requins D.Perrine 2000. Les Requins J.D.Stevens 1989

< Les espèces de Requins