Home

Préhistoire < Dinosaures < Espèces < Giraffatitan

Giraffatitan

Giraffatitan signifie « Titan girafe ».

Le nom de baptême de ce dinosaure est très évocateur, car effectivement il a une certaine ressemblance avec la girafe. Son immense cou et ses grandes pattes antérieures font de Giraffatitan le plus haut dinosaure.
Ce sauropode du jurassique supérieur vivait en Tanzanie.

Giraffatitan et Brachiosaurus

Jusqu'en 1991, certains paléontologues estimaient que les fossiles retrouvés et décrits en 1988 étaient ceux d'un Brachiosaurus. Giraffatitan brancai était donc répertorié comme un synonyme de Brachiosaurus brancai décrit en 1914.
Il est vrai que le problème d'identification est fréquent et notamment avec les sauropodes.

Il faut savoir que sur une bonne centaine d'espèces répertoriées dans ce groupe, moins de 10 ont été formellement identifiées grâce à un squelette complet. La plupart des sauropodes sont décrits à partir de fossiles très fragmentaires. Pour la moitié des genres à peu près fiables, on ne possède même pas de crâne pour 50 % d'entre eux.

Giraffatitan

Crâne de Giraffatitan. By FunkMonk

Cependant, Gregory S. Paul a identifié des différences importantes, spécialement au niveau des proportions des vertèbres. De plus, le squelette de Giraffatitan est plus gracile que celui de Brachiosaurus.
En 1991, George Olshevsky a souligné que les différences étaient suffisantes pour que ce spécimen soit élevé au rang d'espèce à part entière.

Anatomie de Giraffatitan

Ce sauropode possédait un très long cou

Il présentait un dos incliné vers l'arrière et d'énormes pattes en forme de piliers. Ses mâchoires étaient pourvues de dents spatulées en forme de ciseau.

Par rapport à la gigantesque masse corporelle, le cerveau était relativement petit. L'animal possédait des orifices nasaux particulièrement larges dont l'emplacement exact a fait l'objet de beaucoup de controverses.
Pendant longtemps, les paléontologues ont cru que ces gigantesques sauropodes vivaient une bonne partie de leur temps, submergés dans l'eau pour alléger leur poids. Ils situaient donc les orifices nasaux au sommet du crâne.
Aujourd'hui, on sait que Giraffatitan était exclusivement terrestre. Plusieurs études ont démontré que les immenses sauropodes devaient veiller à ne pas s'enfoncer trop profondément dans l'eau, faute de quoi la pression hydrostatique aurait comprimé les poumons, entraînant une difficulté respiratoire.

Giraffatitan

Giraffatitan. Naturkunde Museum, Berlin . By chagaz

Le Giraffatitan, exposé au Museum für Naturkunde (Berlin) est l'un des squelettes les plus imposants jamais reconstitués. Ce spécimen mesure 25 m de long.
L'animal a été reconstitué à l'aide de plusieurs squelettes.

Le poids de ce dinosaure était estimé à environ 40 tonnes. Mais, en juin 2012, une étude publiée dans la revue Biology Letters de la Royal Society britannique donne un poids très inférieur. Ce sauropode ne pesait en réalité que 23 tonnes.

Classification : Saurischia Sauropodomorpha Sauropoda Brachiosauridae

V. Battaglia (06.2003). M.à.J 06.2012

Nouvelle méthode pour calculer le poids des dinosaures . Brachiosaurus

Références

Minimum convex hull mass estimations of complete mounted skeletons. W. I. Sellers, J. Hepworth-Bell, P. L. Falkingham, K. T. Bates, C. A. Brassey, V. M. Egerton, and P. L. Manning
Biol. Lett. rsbl20120263; published ahead of print June 6, 2012, doi:10.1098/rsbl.2012.0263 1744-957X

Witmer, L.M. (2001). "Nostril position in dinosaurs and other vertebrates and its significance for nasal function". Science 293 (5531): 850–853. DOI:10.1126/science.1062681. PMID 11486085
Taylor, M.P. (2009). "A Re-evaluation of Brachiosaurus altithorax Riggs 1903 (Dinosauria, Sauropod) and its generic separation from Giraffatitan brancai (Janensh 1914)." Journal of Vertebrate Paleontology, 29(3): 787-806.

< Espèces de dinosaures