Home

Souvent sculptée sur les dégorgeoirs formés d’une pierre saillante qui rejettent les eaux pluviales, la gargouille est une créature hybride et laide qui matérialise les vices.
Le rôle de la gargouille est de rejeter du sanctuaire ces énergies néfastes en même temps que les eaux sales des gouttières.

Sur un plan architectural, la gargouille a surtout fait son apparition avec l’art gothique.

Notre Dame de Paris est l’archétype de l’architecture gothique et de la cathédrale chrétienne.

Les monstres chrétiens

Pendant neuf siècles, le ciel va lutter contre l’enfer et durant cette période, des artistes anonymes vont retranscrire l’épouvante qui règne dans le monde des ténèbres.

Le Malin peut prendre de nombreuses formes pour tromper le croyant.

Monstre. Art gothique

Un monstre bien pensif. By left-hand

Au Moyen Age, les sculpteurs laissent libre cours à leur imagination pour façonner des monstres hideux aux attitudes effrayantes.
Ces créatures doivent effrayer pour nous protéger de la damnation.

Dragon, griffon ou chimère ornent panneaux et fresques.

Gargouille

Monstre ailé. Santa Cruz, Californie. By timparkinson

Si toutes  ces créatures ont souvent des formes inattendues, c’est parce que l’imagier du Moyen Age n’est pas astreint à des formes figées.
A l’inverse, il ne peut traiter de la béatitude ou de la sainteté comme il le souhaite. Pour ces représentations, il est tenu à des formes hiératiques.

Sources des artistes médiévaux

Les bestiaires sont les principales sources des artistes médiévaux.
Ces livres ont transmis au Moyen Age les connaissances de l’Antiquité afférentes aux plantes, aux animaux, aux hommes et d’une manière générale au monde.

Monstre

Monstre à "tête humaine". Magdalen college-Oxford. By kamshots

Par exemple, Physiologus est un ouvrage du IIe siècle, dont l’auteur est inconnu, qui donne aux animaux, réels ou imaginaires, une signification chrétienne.

Les bestiaires sont la plupart du temps des récits plus légendaires que scientifiques.

Gargouille

Griffon de la Cathedrale de Mechelen, Belgique. By e³°°°

Speculum majus « Le grand miroir », imprimé en 1573, expose des théories qui seront illustrées par les sculpteurs des cathédrales.

Symbolisme de la  gargouille

La gargouille est la gardienne du lieu sacré. Sa laideur est telle que même le Mal en est effrayé.
Tous ceux qui se sont laissés tenter par le vice et la luxure ne peuvent pénétrer dans le lieu sacré et le profaner. Toutes leurs turpitudes sont rejetées par les gargouilles, gardiennes de la sainteté du lieu.

Gargouille de Notre Dame

Gargouille de Notre Dame. By beggs

D’un point de vue purement architectural, la gargouille est une conduite horizontale ornée d’un motif qui sert à rejeter les eaux pluviales en avant d’un mur.

Donc, non seulement, la gargouille rejette les eaux de pluie mais en même temps tous les vices.

Gargouille de Notre Dame

Gargouille de Notre Dame. By Laertes

Ces canaux qui recueillent les eaux des toitures pour les rejeter loin du parement étaient dangereux pour les passants.
De plus, les gargouilles dégradaient les maçonneries voisines. La plupart ont été supprimées par la suite.

Gargouille

Gargouille de la Cathédrale Notre-Dame de Paris. By Laertes

A Notre Dame, de nombreuses gargouilles et monstres ont été sculptés dans les compartiments supérieurs de l’édifice.

Gargouille de Notre Dame

Gargouilles de Notre Dame. By Laertes

Cette cathédrale, construite vers 1161, illustre avec génie et de manière saisissante le grand principe médiéval : le salut et la lumière ne se trouvent qu’au sein de la maison de Dieu.

V. Battaglia (02.08.2009)

 

Références principales

Manuel pour comprendre la signification symbolique des cathédrales et des églises, Guillaume Durand de Mende, La Maison de  vie. 1996
Dictionnaire d’archéologie, Pierre Ripert, MaxiLivres. 2002
Histoire visuelle des monuments de France, Gérard Denizeau, Larousse. 2003
Le bestiaire des cathédrales, Pierre Ripert, Editions De Vecchi. 2004