Animaux < Insectes < Solenopsis invicta

Fourmi de feu

La fourmi de feu, Solenopsis invicta, est une fourmi rouge importée involontairement d’Amérique du Sud. Cette fourmi a commencé l’invasion de tout le sud-est des États-Unis essentiellement après la Seconde Guerre mondiale.
Cependant, la fourmi de feu a pénétré sur le territoire américain bien avant les premières études sérieuses puisque le point d'introduction est le port de Mobile, en Alabama, où elle a été repérée dès 1918. Cette fourmi était donc présente sur le sol américain bien avant que la lutte soit engagée.

Cette prédatrice dévore tout sur son passage et c’est une véritable guerre qui s’est engagée depuis maintenant près de 50 ans.

Le venin de Solenopsis invicta brûle comme le feu d'où son nom.

Une invasion microscopique

Le domaine initial de la fourmi de feu se réduisait au départ à l’Amérique du Sud. Mais, après la Première Guerre mondiale, un navire marchand importa accidentellement des fourmis dans ses cales. Elles débarquèrent dans un port de l’Alabama.
En petit nombre au départ, il leur a suffi de quelques dizaines d’années pour qu’elles soient suffisamment nombreuses et commencent leur invasion.

Solenopsis invicta . Fourmi de feu

Solenopsis invicta. © Eli Sarnat (avec son aimable autorisation)

Leur armée compte près d’un quart de millions de soldats. La colonie fonctionne comme un super organisme unique.

Elles progressent lentement en dévorant tout : flore, plantations, animaux morts et vivants. Elles n’hésitent pas à s’attaquer à l’homme y compris en milieu urbain.
Parmi leurs victimes, on peut citer également les oiseaux marins et leurs petits, les tortues et les alligators.

Les colonies peuvent atteindre 40 millions d'individus par km².

Caractéristiques des fourmis de feu

Cette fourmi possède un aiguillon redoutable. Sa piqûre est très douloureuse et peut-être comparée à la brûlure d’une cigarette. Contrairement à l'abeille, elle conserve son dard chaque fois qu'elle pique et peut piquer 7 à 8 fois de suite.

Fourmi de feu

La fourmi de feu possède un dard redoutable. © dinosoria.com

La fourmi s’accroche avec ses mâchoires sur la peau et enfonce son aiguillon de manière répétitive.
Elle relâche simultanément un produit chimique qui attire les autres fourmis. Toutes alors se précipitent pour annihiler l’ennemi.

En principe, les fourmis ne s’éloignent jamais de plus de quelques mètres de leur fourmilière. Mais, parmi les fourmis de feu, certaines sont choisies en vue d’une mission bien spécifique. Il s’agit d’une division entre fourmis volantes et non volantes. Dans cette dernière catégorie, des mâles et femelles reproductrices sont élus pour continuer l’invasion par les airs.
Ces fourmis reproductrices s’éloignent, s’accouplent, pondent et créent une nouvelle colonie.

Fourmi de feu

La fourmi de feu est originaire d'Amérique du Sud.

Quand on sait qu’une seule reine pond un à deux œufs toutes les minutes 24 h sur 24 ce qui fait qu’elle peut avoir jusqu’à trois millions de petits dans sa vie, on imagine mieux l’ampleur du problème.
Il y a actuellement des milliards de colonies réparties dans tout le Sud des Etats-Unis.

Les scientifiques ont baptisé cette fourmi « invicta « ce qui signifie invaincu.

Les conséquences de cette invasion

Il est évident que pour l’agriculture c’est un véritable fléau qui s’attaque à toutes les cultures sans distinction.

Pour l’homme, cette fourmi constitue un réel danger. De nombreuses personnes sont allergiques aux piqûres d’insectes. Pour cette catégorie, une seule piqûre de fourmi peut entraîner la mort en quelques minutes.

Fourmi de feu

Sous cet amas grouillant de fourmis de feu, il y a un batracien. © dinosoria.com

200 personnes meurent chaque année dans ces états de piqûres d’insectes dont la plupart sont provoquées par la fourmi de feu.

Le venin est composé d'acide formique concentré à 40% très corrosif.

Les victimes de piqûres graves nécessitent parfois une greffe de la peau et voire même une amputation.

Solenopsis invicta . Fourmi de feu

Solenopsis invicta. © Eli Sarnat (avec son aimable autorisation)

Des gants et des bottes anti-fourmis ont été conçus pour ceux qui travaillent à l’extérieur.

En un an, les cas de piqûres graves et mortelles sont plus importants que les morsures de serpents venimeux en 10 ans.

Pendant les mois chauds et secs, les fourmis s’introduisent dans les maisons et les appartements en quête d’eau et de nourriture.

Solenopsis invicta

Les fourmis de feu sont attirées par les champs électriques. © dinosoria.com

Elles sont également attirées par les champs électriques. Elles pénètrent dans les appareils ménagers provoquant des courts-circuits.
En ville, elles s’introduisent dans les feux de signalisation ; l’arrêt subit de ces feux provoque des accidents graves.

Les aéroports n’ont pas été épargnés par ce fléau. Elles ont déjà fait des dégâts dans plusieurs aéroports et des catastrophes aériennes ont été évitées de justesse.

Les mesures prises pour endiguer l’invasion

Pour lutter contre les fourmis, les particuliers utilisent des pesticides et de l’essence. Bien sûr, ces mesures individuelles sont dérisoires.

A plus grande échelle, des pesticides sont répandus sur les cultures.

Fourmi de feu

Pour le moment, la fourmi de feu est restée invaincue. © dinosoria.com

En 1962, un nouveau pesticide apparut, le Mirex. Il était considéré comme la solution au problème.
C’est une véritable campagne militaire qui fut alors organisée. Des avions aspergeaient les régions contaminées de ce produit.

Mais, les fourmis se contentaient de s’installer ailleurs pour revenir quelque temps après. De plus, après plusieurs années d’utilisation, des résidus de ce pesticide furent détectés dans le sang de bon nombre d’animaux destinés à l’abattage.
Par voie de conséquence, au début des années 1970, une majorité de gens de ces régions avaient eux aussi des résidus de ce produit dans leur sang.
Ce produit s’avéra cancérigène et fut interdit seulement en 1977.

C’est en réalité, le climat qui endigue pour l’instant l’invasion. Les fourmis de feu ne peuvent survivre aux hivers rudes du Nord.

Carte invasion des fourmis de feu

En rouge, les régions colonisées, en blanc, les Etats aux hivers plus froids

Elles ne survivent pas non plus à la sécheresse des déserts de l’Ouest.

En rouge, les régions colonisées, en jaune, les déserts

Mais, l’homme facilite son invasion involontairement. Le transport de marchandises par la route d’un état à un autre a permis aux fourmis d’atteindre la Californie dans l’ouest et la Virginie dans l’est.

Le défrichage est également un facteur d’expansion pour ces prédatrices.
De plus, on constate que les fourmis de feu s’adaptent progressivement à des climats plus froids.

Oisillon attaqué apr les fourmis de feu

Les fourmis de feu attaquent les oisillons dans les nids. © dinosoria.com

Actuellement, aux États-Unis, la priorité est de limiter leur nombre, mais plus de les éradiquer.

Complément d'information sur les moyens utilisés récemment:

J'étais à la Conférence Internationale sur les Fourmis Envahissantes du Pacifique, à Kona, Big Island, Hawaii, fin mai 2007 (IPIAC 2007 ) qui a présenté les produits efficaces utilisés actuellement contre la RIFA, produits surtout basés sur l'hydramethylnon, le fipronil et le pyriproxyfène. Leur efficacité est indéniable même si le véritable facteur limitant reste le climat, comme du temps du Mirmex, puisque l'arme absolue de la Grande Fourmi de Feu pour y échapper reste ses vols nuptiaux lui permettant de s'éloigner de plus de dix kilomètres des points d'envol avant de tenter de créer une nouvelle colonie.

Envoyé par e-mail par Éric LOEVE. Fenua-animalia

Mouche Phoride: un ennemi redoutable

En Amérique du Sud, la fourmi de feu n’est pas un fléau majeur grâce à une variété de prédateurs naturels qui régulent la population des fourmis.
Mais, aux Etats-Unis, ces prédateurs n’existent pas. Les chercheurs essayent de trouver des pathogénies naturelles afin d’introduire dans l’environnement des micro-organismes qui anéantiraient les fourmis de feu.

Effet d'une seule piqûre de fourmi de feu

Effet d'une seule piqûre

Le principal ennemi de la fourmi de feu en Amérique du Sud est la mouche Phoride. Cette mouche injecte un œuf à l’intérieur de la fourmi. Cet œuf, pondu dans l'abdomen, se transforme en larve au bout d'une dizaine de jours. La larve dévore la fourmi vivante de l'intérieur. Puis, elle migre jusqu'à la tête. En 30 jours, la larve se transforme pour devenir une mouche.

C’est donc une véritable guerre aérienne qui est menée avec l’introduction de cette mouche dans les états concernés. Toute fourmi contaminée est une fourmi condamnée à mort et qui condamne à mort toute la colonie.

Ce faible espoir vacille quand on sait qu’en 2001, des fourmis de feu ont été découvertes dans un port australien. Le commerce maritime est un facteur considérable de prolifération qui, à moyen terme, pourrait provoquer la colonisation de tous les continents.

Principales espèces de fourmis invasives

Le groupe des super-envahissantes est constitué des espèces suivantes :

- Solenopsis invicta, la Grande Fourmi de Feu (GFF, RIFA en anglais), celle dont il est question dans ce dossier
- Wasmannia auropunctata, la Petite Fourmi de Feu (PFF, LFA en anglais), aussi petite que redoutable
- Solenopsis geminata, la Fourmi de Feu Tropicale (FFT) ou Fourmi gingembre

- Anoplolepis gracilipes, la Fourmi Folle Jaune (FFJ, YCA en anglais), celle des crabes rouges endémiques aux îles Christmas
- Linepithema humile, la Fourmi d'Argentine
- Pheidole megacephala, la Fourmi à Grosse Tête (FGT, BHA en anglais)

Anoplolepis gracilipes, la Fourmi Folle Jaune:

Depuis une dizaine d’années, en Australie, une armée de fourmis dévaste tout sur son passage, en massacrant par millions les crabes rouges.
Les biologistes espèrent éradiquer ces fourmis invasives d’ici trois ans.

Sur l’île de Christmas, les crabes rouges étaient encore il y a quelques années près de 120 millions à vivre dans la forêt équatoriale. Depuis 1989, cette colonie est menacée de disparition depuis l’introduction involontaire par l’homme de la fourmi jaune folle. Cette dernière, d'origine africaine, est connue pour son agitation frénétique et pour raffoler de la chair de crabe.

Chaque année, lors de la migration des crabes vers le bord de mer, les fourmis attendent leurs proies. Elles les attaquent à l'acide formique pour les aveugler, avant de pénétrer dans leur carapace pour les dévorer vivante.

Les crabes rouges jouent un rôle essentiel dans la préservation de la forêt équatoriale de Christmas. En les sauvant, les écologistes espèrent aussi sauver la forêt.

Linepithema humile, la Fourmi d'Argentine:

Cette fourmi a conquis l'Ouest des Etats-Unis en regroupant ses différentes colonies qui habituellement se combattaient. C'est donc une unique armée composée de milliards d'individus qui a décidé de coloniser de nouveaux continents.

Fourmi d'Argentine

Fourmi d'Argentine. © dinosoria.com

Actuellement, la fourmi d'Argentine a regroupé ses forces dans le Sud de l'Europe pour éliminer les autres espèces de fourmis. La plupart des pays du bassin méditerranéen sont touchés par cette invasion.

V.Battaglia (02.2004) M.à.J 07.2007

La fourmi: un soldat impitoyable . Fourmi légionnaire

Lien externe

Une autre fourmi de feu qui provoque des ravages

< Insectes