Home

Animaux < Insectes < Fourmi parasol

Fourmi champignonniste

La fourmi champignonniste du genre Atta est souvent appelée fourmi parasol en raison de l’habitude qu’elle a de transporter de petits morceaux de feuilles au-dessus de sa tête. Parmi les fourmis coupeuses de feuilles, on trouve également le genre Acromyrmex.
Bien que la fourmi champignonniste joue un rôle négatif en défoliant les arbres et les cultures, elle est cependant très utile dans la recherche médicale.

Portrait de la fourmi-parasol du genre Atta

Le genre Atta est très répandu dans toute l’Amérique du Sud. Les mâles mesurent environ 12 mm. La taille des ouvrières varie de 3 à 13 mm, selon leur emploi.
Les plus petites dites minima  restent dans la fourmilière et s’occupent des travaux ménagers.
Les moyennes récoltent les végétaux tandis que les plus grandes servent de gardes et de soldats.

Fourmi parasol

Fourmi parasol en train de découper des feuilles. © dinosoria.com

La reine peut atteindre 18 mm et sa longévité est de 15 à 30 ans. Comme chez les autres espèces de fourmis, la survie de la colonie dépend entièrement de cette reine. Elle est la seule femelle reproductrice.

Les soldats sont bien plus imposants que les ouvrières et possèdent des mandibules capables d’arracher les têtes des ennemis.
En Amazonie, des guerres sont souvent engagées contre les terribles fourmis légionnaires du genre Eciton qui entreprennent régulièrement le pillage des fourmilières.
Malgré leur réputation, les fourmis légionnaires ne remportent pas toujours la partie.

La grande différence de taille entre les ouvrières permet une meilleure répartition des tâches et donc une plus grande efficacité.

Grâce à leurs puissantes mandibules, ces fourmis coupent les feuilles, même les plus coriaces.

Fourmi champignonniste

Les fourmis champignonnistes possèdent de puissantes mandibules. © dinosoria.com

Exclusivement végétariennes, les Atta sont sédentaires. La fourmilière se présente comme un petit tas de terre assez insignifiant. Mais, en dessous, il y a tout un réseau souterrain qui aboutit à des milliers de chambres.

Ces chambres peuvent contenir jusqu’à 500 000 individus, exclusivement des femelles. Les mâles ne sont fécondés qu’une fois par an. Leur seul but est l’accouplement avec les reines et les futures reines. Ils meurent peu après.

Chaque nuit, ces fourmis suivent les mêmes chemins, des lieux de récolte à leur fourmilière. Les ouvrières jalonnent les parcours de phéromones. Grâce à ce marquage odorant, elles constituent un véritable « réseau routier » au cœur des forêts.

La fourmi champignonniste coupe les feuilles mais ne les mange pas. Elle s’en sert pour faire la culture de champignons.

Fourmis Atta

Fourmis Atta qui transportent leur butin. © dinosoria.com

A l’intérieur de la fourmilière, les feuilles sont hachées puis imprégnées de salive et d’excréments. Le substrat qui en résulte ressemble à une pâte verte qui est très fertile et sur laquelle poussent les champignons.
Ces derniers servent de nourriture à la colonie.

Le couvain est élevé sur les lieux de production des champignons. Il y a environ une centaine de chambres qui sont disséminées à l’intérieur de la cité souterraine.

Les petites ouvrières qui s’occupent du couvain ramassent de minuscules morceaux de fibres pour les porter à la bouche des larves.

Des fourmis défoliantes

Les fourmis champignonnistes sont redoutables pour les agriculteurs. Là où l’espèce est abondante, toute agriculture devient d’ailleurs impossible.

Aucun moyen vraiment efficace n’a encore été trouvé pour lutter contre elles.

Fourmi champigninniste

Les fourmis parasols sont un fléau pour les arbres. © dinosoria.com

Ces fourmis s’attaquent à tous les végétaux et notamment aux arbres fruitiers. Pour leur taille, elles sont douées d’une force herculéenne. Elles peuvent porter jusqu’à 40 fois leur propre poids.
Elles sont également très endurantes. En une nuit, des arbres entiers sont défoliés. Environ 10 kg de feuilles sont découpés chaque nuit.

A l’entrée de la fourmilière, chaque porteuse est relayée par une ouvrière.

Les convois de feuilles ne s’arrêtent qu’au lever du jour.

Fourmis champignonnistes

Toute la nuit, les convois de fourmis serpentent le long des branches. © dinosoria.com

Dès que la nuit tombe, le travail reprend. Avec leurs mandibules acérées, elles découpent de petits fragments de feuilles d’environ 1 cm de diamètre.
Chaque porteuse peut faire plusieurs kilomètres avec son butin au-dessus de sa tête. La colonne de fourmis ressemble alors à un immense serpentin vert.

Propriétés antibiotiques

Les fourmis champignonnistes cultivent des antibiotiques. Sur leur dos, il existe une mince couche de bactéries qui les protège de toutes les infections.
Ces antibiotiques sont fabriqués dans des chambres souterraines à partir de feuilles mastiquées.
Ces feuilles sont transformées en substrat sur lequel les champignons peuvent pousser. Ils produisent en retour la nourriture et les médicaments de la colonie.
Les fourmis Atta choisissent des végétaux variés car elles changent régulièrement d’antibiotique. C’est comme si elles savaient que les microbes pathogènes évoluent.

Fourmis parasols

Une fourmi parasol peut transporter jusqu'à 40 fois son propre poids. © dinosoria.com

De ce fait, ces fourmis sont très étudiées car elles pourraient dans le futur être à la base de traitements anti-infectieux pour l’homme.
Imaginez que nous puissions, avec un seul produit, être immunisés contre toutes les infections ?

Classification: Animalia . Arthropoda. Insecta. Hymenoptera. Formicidae. Myrmicinae. Attini. Atta

V. Battaglia (13.09.2009)

Fourmi légionnaire . Fourmi de feu. Fourmi rousse des bois

Références

La Fourmi. Collection Marshall Cavendish. 1994
Encyclopédie Larousse des Animaux. Famille des Formicidae. P. 578. Larousse 2006
La Grande encyclopédie des insectes. Gründ. 1991

< Insectes