Home

Animaux < Reptiles < Crocodiles < Tomistoma schlegelii

Faux gavial

On a assisté, dans les milieux scientifiques, à de très nombreux débats d'experts concernant le gavial du Gange et le faux gavial (Tomistoma schlegelii), au plan de leur évolution et position taxonomique.

Traditionnellement, le faux gavial était classé dans la famille des crocodilidés en raison des analogies de morphologie avec les véritables crocodiles. Toutefois, depuis 2007, des recherches de biochimie, immunologie et génétique (étude de l'ADN) ont montré que le faux gavial appartient plus probablement à la famille des gavialidés.

Anatomie du faux gavial

Mangeur de poissons totalement inoffensif pour l'homme, le faux gavial est un crocodilien dont la biologie reste encore à découvrir.

Le faux gavial est un crocodilien de grande taille, et on ne le distingue pas de son cousin, le gavial du Gange, à première vue. Le mâle peut atteindre 5 m de long. Les plus petits individus font environ 3,5 m de long.
La femelle, plus petite, atteint la maturité sexuelle vers 2,70 m de long.

Faux gavial

Faux gavial (Tomistoma schlegelii). By doevos

Un mâle adulte pèse entre 150 et 250 kg tandis que les femelles pèsent en moyenne 90 kg.

Le faux gavial se caractérise par un museau étroit et des raies noires sur les mâchoires, le corps et la queue.

Habitat et mode de vie

Vivant dans les rivières lentes, les bras morts, les lacs et les régions marécageuses de Malaisie, de Sumatra et de Bornéo, le faux gavial est en fait très mal connu. Son observation dans la nature est rendue très difficile par le milieu même qu'il habite, et surtout par son tempérament farouche et son caractère timide qui lui font prendre discrètement la fuite en plongeant au moindre bruit suspect.

En outre, il supporte fort mal la captivité et beaucoup d'individus meurent avant d'avoir atteint la maturité sexuelle, même dans les grands zoos, si bien qu'on en sait très peu sur sa biologie.

En captivité, la longévité maximum est de 24 ans.

Il existe des élevages aux zoos du Bronx (New York) et de Miami (Floride).

Tomistoma schlegelii

Le faux gavial n'est pas exclusivement piscivore. By thewamphyri

Le faux gavial vit en eau douce, dans les marais, les lacs et les cours d'eau, et l'on a constaté qu'il utilisait des terriers.

Les biologistes pensaient que le faux gavial était absolument inoffensif pour l'homme, car il n'est généralement pas agressif.
Apparemment, ce n'est pas tout à fait le cas. Fin 2008 à Bornéo, un pêcheur a été attaqué par une femelle de 4 m de long. Les restes de sa victime ont été retrouvés dans son estomac.

Les biologistes ont également cru pendant longtemps que la finesse de ses mâchoires l'empêchait de serrer fortement une grosse proie.
Ils pensaient qu'il ne mangeait que des poissons et des petits vertébrés, happés en plongée d'un rapide coup de mâchoires latéral.
C'est effectivement le cas pour les immatures et les petits individus. Par contre, les grands spécimens s'attaquent également à des mammifères tels que les singes ou les cerfs.

Distribution : Indonésie (Sumatra ; Bornéo ; Kalimantan ; Java, Sulawesi). Péninsule de Malaisie. Vietnam du Sud

Reproduction

La femelle nidifie une fois par an. Les œufs, entre 15 et 35 environ, sont les plus grands oeufs de crocodiliens. Ils sont déposés au sein d'un monticule de feuilles.
À ce jour, les observations tendraient à démontrer que les femelles ne s'occupent pas de leurs petits. Le taux de mortalité est donc très élevé.

Faux gavial

Contrairement aux autres crocodiliens, le faux gavial ne s'occupe pas des nouveau-nés. By berniedup

L'incubation des œufs dure 90 jours.

Cependant, la reproduction de cette espèce est encore très mal connue.

Le faux gavial et l'homme

À l'origine, le faux gavial était très répandu en Asie du Sud-Est. Aujourd'hui, il a disparu en Thaïlande et les effectifs en Malaisie et en Indonésie sont très faibles.

Au milieu du 20e siècle, le faux gavial a été chassé de manière intensive, particulièrement à Sumatra.

Cette espèce déclarée en danger a beaucoup souffert de la déforestation, de la construction de barrages et de l'utilisation des filets de pêche.

Classification : Animalia. Chordata. Reptilia. Crocodilia. Gavialidae. Tomistoma

V.Battaglia (17.09.2006). M.à.J (26.06.2012)

Références principales

Crocodiles et alligators de John et Deborah Behler, éditions Nathan
Nomenclature ITIS. Tomistoma schlegelii
Willis, Ray E., L. Rex McAliley, Erika D. Neeley, Llewellyn D. Densmore III. 2007. Evidence for placing the false gharial (Tomistoma schlegelii) into the family Gavialidae: Inferences from nuclear gene sequences

< Crocodiles