Home

Planète Terre < Climat < Inversion des courants océaniques

Les courants océaniques déjà inversés

Les inquiétudes actuelles concernant les changements climatiques risquent d’être renforcées par les récentes affirmations de chercheurs américains.

Selon le résultat d'une étude de l'institut océanographique Scripps de l'université de Californie, une phase de réchauffement climatique a radicalement modifié la circulation des courants il y a 55 millions d'années.

Sous l'effet de ce phénomène, baptisé Maximum thermique du Paléocène/Eocène (PETM en anglais), la température de la planète avait alors augmenté de 5 à 8 °C en très peu de temps, entraînant une inversion des courants profonds pendant au moins plusieurs dizaines de milliers d'années.

Pour en arriver à ces résultats, les scientifiques ont mesuré les niveaux de carbone 13 dans des échantillons prélevés, en quatorze points de quatre océans, sur les couches de sédiments profonds antérieurs, contemporains et postérieurs au phénomène PETM.

Après une longue reconstitution, l'équipe a découvert que le système de courants océaniques avait effectué un demi-tour complet sous l'effet du PETM, avant de se renverser de nouveau.

Les raisons ayant causé le PETM sont toujours inconnues.

Cependant, parmi les possibilités, une série d'éruptions volcaniques qui auraient dégagé des milliers de gigatonnes de dioxyde de carbone, ou la rupture de poches de méthane près des côtes, scellées par la glace et libérées par le réchauffement du climat et le recul des eaux.

Selon les chercheurs, la hausse des émissions dues à l'homme peut avoir un impact prolongé non seulement sur le climat planétaire, mais également sur la circulation dans les océans.

En novembre, une étude suggérait déjà que le réchauffement climatique ralentissait la circulation du Gulf Stream en Atlantique, courant qui permet à l'Europe de bénéficier d'un climat tempéré.

Selon les derniers chiffres de l'ONU, la température devrait augmenter de 1,4 à 5,8°C d'ici 2100 sur la planète, par rapport à leur niveau de 1990.

V.Battaglia (06.01.2006)

Source: Institut océanographique Scripps de l'Université de Californie

< Climat

< Mers et Océans