Home

Préhistoire < Reptiles marins < Elasmosaurus

Elasmosaurus

Parmi les reptiles aquatiques du Mésozoïque, on trouve le groupe très répandu des Plésiosaures. Elasmosaurus "Lézard ruban" fait partie de cet ordre (en grec : élasma=plaque / saúra=lézard).

Les Elasmosauridae sont un large groupe apparu au Jurassique inférieur et dont la diversité s'intensifia à la fin du jurassique et au cours du crétacé.
Certaines formes du crétacé supérieur, comme Elasmosaurus, possédaient des cous extrêmement longs.

Elasmosaurus a été retrouvé principalement dans le crétacé tardif du Kansas en Amérique du Nord ainsi qu’en Asie.

Elasmosaurus mesurait jusqu’à 14 m de long et son cou, composé de 72 vertèbres, représentait à lui seul la moitié de sa longueur. Le tronc ne comptait en revanche que 28 vertèbres, la queue 21. Elasmosaurus avait une très petite tête (60 cm de long) et une mâchoire dotée de dents très tranchantes.

Son poids a été évalué à un peu plus de 2 tonnes.

Il se nourrissait probablement de poissons, qu’il attrapait près de la surface de l’eau en bougeant son cou à la vitesse de l’éclair. Des reptiles marins similaires retrouvés en Allemagne, contenant des restes de poissons et de reptiles volants, en apportent la preuve.

Elasmosaurus

Elasmosaurus. (Academy of Natural Sciences of Philadelphia). By Colin Purrington

Comme tous les Plésiosaures, Elasmosaurus possédait à la place des membres quatre longues nageoires qu’il ouvrait et fermait comme un oiseau bat des ailes. A leurs extrémités se dessinaient encore les doigts et les phalanges, qui pouvaient comporter jusqu’à 10 os.

Comme il ne pouvait lever ses nageoires qu’à hauteur d’épaule, il lui était difficile de plonger dans les eaux profondes. Les os des épaules et des hanches étaient aplatis comme une plaque, de telle sorte qu’ils étaient reliés aux nageoires par une puissante musculature, permettant une utilisation efficace de ses nageoires en forme de pagaie.

Elasmosaurus

Elasmosaurus. (North American Museum of Ancient Life). By Zachary Tirrell

Pour le célèbre spécialiste des dinosaures, Edward Drinker Cope de Philadelphie (1840-1897), la découverte d’Elasmosaurus fut accompagnée de circonstances embarrassantes. En décrivant ce ” lézard-ruban “, Cope constata la construction très singulière de la colonne vertébrale.

Son concurrent de toujours, Othniel Charles Marsh, fit le déplacement pour observer cet étrange exemplaire et supposa à l’issue d’un examen approfondi que Cope avait mal reconstitué l’animal..

De fait, il s’avéra que Cope avait placé la tête à l’extrémité de la queue !

Elasmosaurus disparut à la fin du Crétacé.

Les fossiles sont très fragmentaires et une partie du matériel a été détruit. Il n'est donc pas possible de faire une description vraiment précise de ce reptile marin actuellement.

Classification: Sauropterygia > Eosauropterygia > Eusauropterygia > Pistosauroidea > Plesiosauria > Plesiosauroidea > Elasmosauridae

Espèce valide: Elasmosaurus platyurus Cope, 1869

Une autre espèce, Elasmosaurus morgani, a été déplacée dans un genre nouvellement créé par Carpenter en 1997: Genre Libonectes

V.B (12.2003) M.à.J 07.2007

Les Plésiosaures

< Reptiles Marins