Home

Superstitions sur les éclipses

L’éclipse solaire et l'éclipse lunaire sont aujourd'hui bien connues des scientifiques. Ces phénomènes astronomiques ont pendant longtemps fait l'objet de nombreuses superstitions. En effet, l'éclipse marque une occultation de la lumière et, à ce titre, a été considérée pratiquement universellement, comme un présage funeste.

Symbolisme de l'éclipse

Depuis l'ancienne Égypte, l'éclipse annonce un événement dramatique notamment une guerre, la famine, une catastrophe naturelle ou la mort d'un souverain. La « mort de l'astre » dévoile un signe de mauvais augure en adéquation avec la mort physique.

Eclipse partielle de Soleil

Phase partielle d'une éclipse totale de Soleil. 22 Juillet 2009. (NASA/JAXA)

Dans de nombreuses mythologies et religions, ce phénomène est annonciateur des dérèglements cataclysmiques d'une fin de cycle.
L'avènement d'un nouveau cycle ne pourra se réaliser qu'après une destruction salvatrice.

Les éclipses de Soleil ont souvent été interprétées comme annonciatrices de la fin du monde.

Éclipse et évènements historiques

Les anciens auteurs n'ont pas hésité à travestir la réalité en mentionnant de soi-disant éclipses pour expliquer des évènements funestes ou importants.

Par exemple, lors de l'assassinat de César en 44 avant notre ère, certains écrivirent que le ciel s'était obscurci alors qu'une éclipse n'a eu lieu ce jour-là.
Plutarque a prétendu que la fondation de Rome en avril 753 avant notre ère a été marquée par une éclipse du Soleil.
Cette éclipse n'a eu lieu que trois ans plus tard.

Mort de Jules César

Mort de Jules César. Vincenzo Camuccini, 1798

La majorité des chercheurs considèrent que Jésus de Nazareth a été crucifié au lieu-dit « Golgotha », à l'extérieur de Jérusalem, le vendredi 7 avril 30 ou le vendredi 3 avril 33.

Crucifixion du Christ

Le Calvaire par Mantegna, 1459, Musée du Louvre, Paris

Le 24 novembre 29, une éclipse de Soleil était visible dans cette partie du monde.

Le récit évangélique sur les ténèbres qui marquèrent la mort du Christ amalgame les deux évènements, postérieurement confondus en un seul.

Bible Segond 1910: « La sixième heure étant venue, il y eut des ténèbres sur toute la terre, jusqu'à la neuvième heure.»

Éclipse dans les religions

Dans la mythologie germanique, le Soleil et la Lune étaient poursuivis par deux loups célestes, Moongarm et Fenris (ou Fenrir).
Ce combat provoquait une éclipse. Pour lutter contre ces monstres, les sorciers hurlaient en frappant sur des tambours.

En Inde, c'était un démon qui étendait ses griffes noires sur le corps céleste. Afin d'aider le Soleil, les Hindous se rassemblaient dans une rivière, de l'eau jusqu'au cou.

En Chine, les éclipses étaient provoquées par un mauvais génie qui cachait le Soleil dans sa main droite et la Lune dans sa main gauche. Il pouvait également s'agir d'un griffon ou d'un crapaud qui dévorait la Lune.

Dès que l'astrologue de la Cour annonçait l'évènement, l'empereur et ses dignitaires devaient jeûner. Dès que la lumière faiblissait, les mandarins tiraient des flèches vers l'astre pour tuer le monstre tandis que l'empereur frappait sur un tambour.

V. Battaglia (14.04.2015)

 

Références

J. Chevalier, A.Gheerbrant. Dictionnaire des symboles, Jupiter 1982
Richard Hennig, Les grandes énigmes de l'univers, R. Laffont 1985
Eloïse Mozzani. Le livre des superstitions, Laffont 1995
Simon Claude Mimouni et Pierre Maraval, Le christianisme des origines à Constantin, P.U.F., coll. ‘Nouvelle Clio’‎ 2007