Home

Dunkleosteus

Pouvant dépasser 6 m de long, Dunkleosteus était probablement l’un des plus redoutables prédateurs de son temps.
Les restes fossilisés de ce poisson cuirassé, essentiellement des morceaux de son épaisse cuirasse, ont été découverts dans des sédiments du Dévonien supérieur, soit il y a environ 355 millions d’années.
Dunkleosteus terrelli est un placoderme gigantesque aux mâchoires impressionnantes.

 

 

Les poissons cuirassés

Les poissons cuirassés sont des placodermes « peau recouverte de plaques ». Ce sont des poissons primitifs pourvus de mâchoires.

Les placodermes ont connu une durée de vie limitée. Ils sont apparus au Dévonien inférieur, il y a environ 416 millions d’années pour s’éteindre au Carbonifère inférieur, il y a environ 350 millions d’années.

Placoderme

Pterychthyodes, un placoderme du Dévonien. © dinosoria.com

Les poissons cuirassés se sont surtout développés durant une seule période géologique : le Dévonien (416-359 millions d'années).
Malgré tout, ils se diversifièrent beaucoup durant cette période et ce furent les premiers poissons à atteindre d’aussi grandes tailles.

De larges plaques entrelacées forment un bouclier facial osseux alors qu’une autre série de plaques protège l’avant du corps.
Le reste du corps est généralement nu, sans couverture écailleuse.

Dunkleosteus

Dunkleosteus. Brisbane (Southbank), Australia. By Cas Liber . Licence

La plupart des placodermes passaient leur temps à fouiller les fonds sablonneux pour y trouver leur nourriture, leur corps alourdi par leur imposante armure.

Certains placodermes, à l’armure plus légère, devinrent de bons nageurs.

Ces poissons possèdent des mâchoires équipées de plaques, plutôt que de dents individuelles. Elles leurs servaient à broyer leurs proies.
Ces mâchoires s’ouvraient d’une façon inhabituelle. En fait, c’était la tête qui se soulevait. La mâchoire inférieure s’abaissait un peu, et les deux mouvements combinés procuraient une plus grande ouverture de la bouche.

Placoderme

Bothriolepis, un placoderme commun dans les roches du Dévonien. © dinosoria.com

Cette caractéristique fit des placodermes appelés arthrodires les plus féroces des prédateurs marins du Dévonien.

Il existe plusieurs groupes de placodermes dont les plus représentatifs sont :

  • Les rhénanides
  • Les ptyctodontides
  • Les arthrodires
  • Les antiarches

Placoderme du Devonien

Fossile de Gemuendina, un rhénanide du Dévonien qui ressemblait à une raie. © dinosoria.com

Dunkleosteus fait partie du groupe des arthrodires.

Portrait de Dunkleosteus

Parmi les placodermes, les arthrodires « cous articulés » sont les plus abondants et les plus diversifiés. Ils représentent environ 60% des placodermes connus.

Certains arthrodires pouvaient atteindre des tailles énormes. Dunkleosteus terrelli est l’un des géants du groupe.
En effet, son crâne mesurait plus de 65 cm de long. Sa taille est estimée entre 3 et 6 mètres de long pour les plus grands spécimens.

On a retrouvé des mâchoires pourvues de dents de 20 à 25 cm.

Dunkleosteus

Dunkleosteus. By Ryan Somma

Son nom lui vient du paléontologue américain qui l’a découvert, D.H Dunkle. Ce prédateur vivait au Dévonien supérieur.

Le bouclier corporel de Dunkleosteus s’étendait jusqu’aux nageoires pectorales, les libérant pour une plus grande maniabilité.
Cela devait être impressionnant de voir arriver cet énorme poisson à la tête et aux épaules recouvertes d’un bouclier.
Le reste du corps était dépourvu d’armure ou d’écailles.

Le mode de vie exact de Dunkleosteus n’est pas connu avec certitude. Soit, il vivait comme les requins, nageant et chassant en continu ; soit il évoluait sur les fonds, nageant en ondulant.

Certains paléontologues pensent que ce poisson se propulsait grâce à des mouvements sinueux et à sa queue, semblable à celle d’une anguille.

Dunkleosteus

Dunkleosteus. By unforth

Une chose est certaine, Dunkleosteus basculait la tête en arrière pour ouvrir ses mâchoires. Le fait que le cou et le bouclier facial soient articulés lui conférait une morsure puissante.
Etant donné sa taille, il devait certainement être capable de disputer des proies aux requins.

Une fois la proie capturée, ses crocs pointus retenaient et perçaient la victime tandis que ses pavés dentaires acérés à l’arrière de la mâchoire la broyaient.

D’autres espèces de placodermes étaient proches de Dunkleosteus tels Dinichtys ou Titanichthys mesurant respectivement environ 2,10 m et 3,40 m.

Les fossiles de Dunkleosteus ont été mis au jour en Afrique, en Europe et en Amérique du Nord.

Classification: Animalia. Placodermi. Arthrodira. Dinichthyidae. Dunkleosteus

V.Battaglia (02.12.2006)

Références

Le livre de la vie de Stephen Jay Gould, éditions Seuil. Dinosaures et autres animaux de la préhistoire, éditions Könemann. La fabuleuse histoire de la Terre, sélection du Reader’s Digest

< Poissons. Requins préhistoriques