Home

Animaux < Mammifères < Dingo

Dingo

Parmi les chiens sauvages, le dingo (Canis lupus dingo) est le plus connu. C’est en effet une figure du bush australien.

Chien domestique retourné à l’état sauvage, le dingo a su s’adapter aux conditions difficiles des déserts d’Australie.

Domestiqué et choyé à une époque, le dingo est devenu un animal nuisible, notamment pour les fermiers.
Bien que chassés et empoisonnés sans relâche depuis 200 ans, les dingos restent nombreux. Seul le dingo de Nouvelle-Guinée est très menacé d’extinction.

Portrait du dingo

Parmi les chiens sauvages, on distingue les vrais chiens sauvages tel le dhole ou le chien viverrin et les faux chiens sauvages dits « parias ».
Le dingo fait partie de la seconde catégorie bien qu’il appartienne à une sous-espèce spécifique : Canis lupus dingo

Dingo

Dingo © dinosoria.com

Bien que sauvage, le dingo reste très proche des chiens domestiques à la fois par le squelette, la denture et même les mœurs.

Il existe deux sous-espèces de dingo :

  • Canis lupus dingo (dingo australien)
  • Canis lupus hallstromi (dingo de Nouvelle-Guinée)

Les deux sous-espèces de dingos sont retournées à la vie sauvage à un stade précoce de leur domestication.

Dingo

Le dingo a une allure très proche de celle du loup. © dinosoria.com

Ils partagent également tous deux plusieurs traits physiques :

  • Les extrémités des pattes et de la queue sont blanches
  • Ils portent une tache blanche sur la poitrine et parfois une rayure blanche sur l’arête du nez

Dingo

Dingo sur la plage de Fraser Island. Queensland, Australia. By Sam Fraser-Smith

Il est probable que ces deux types de dingos ont un ancêtre commun. Cependant, nous n’en avons aucune preuve certaine. Le plus ancien fossile de dingo de Nouvelle-Guinée n’est vieux que de 1 500 ans.

Le dingo a une allure très proche de celle du loup. Son poids varie de 10 à 20 kg environ.

Le dingo aboie rarement. Il gémit, gronde ou hurle.

Cri du dingo

Son espérance de vie  en captivité peut atteindre 15 ans. En liberté, elle varie de 10 à 14 ans.

D’où viennent les dingos ?

Ces chiens furent probablement  introduits par l’Homme en Australie, à partir de l’île voisine de Nouvelle-Guinée, il y a entre 4000 et 8000 ans.
Les dingos furent donc témoins des vagues successives de migrations humaines qui peuplèrent l’Australie.
Une thèse courante avance l’hypothèse que l’arrivée du dingo serait plus ancienne et remonterait il y a 15 000 ans avec l’arrivée du peuple Koori.

Dingo

Certains dingos présentent un pelage blanc. By staminaplus100

Récemment, une analyse génétique tendrait à démontrer que les premiers dingos seraient issus de chiens sauvages du sud-est asiatique. Ils seraient arrivés en Australie il y a environ 6 000 ans.

En fait, les origines exactes du dingo sont obscures.

Aujourd’hui, l’animal est redevenu complètement sauvage. Seuls les aborigènes du Queensland en élèvent certains en semi-liberté.

Le dingo de Nouvelle-Guinée

Bien plus rare que son cousin australien, le dingo de Nouvelle-Guinée (Canis lupus hallstromi) ne fut décrit pour la première fois qu’en 1957.
Un couple de jeunes chiens fut saisi en pleine forêt, à plus de 2000 mètres d’altitude.
Transférés au zoo de Sydney, ils furent dans un premier temps tenus pour une nouvelle espèce de vrais chiens sauvages : Canis hallstromi

dingo Nouvelle Guinée

Dingo de Nouvelle-Guinée. By cyclewidow

Mais, en définitive, ils s’avérèrent être une forme spéciale de dingo qui s’était adaptée au climat difficile des forêts subtropicales montagneuses.
Ainsi, le dingo de Nouvelle-Guinée porte un pelage plus long et plus fourni que son cousin.
Il est également plus petit et ses pattes sont relativement courtes.
L’adulte pèse entre 8 et 14 kg.

Cri du dingo de Nouvelle-Guinée

Ce dingo a été baptisé « chien chantant » à cause de ses curieuses vocalises musicales.
Malheureusement, la population à l’état sauvage est au bord de l’extinction. Seuls les individus maintenus en captivité pourront permettre de sauver l’espèce.

En 1969, le dingo de Nouvelle-Guinée a été reclassé comme étant une sous-espèce de dingo : Canis lupus hallstromi

La place du dingo en Australie

L’arrivée des colons a été une véritable chance pour les dingos qui se nourrissaient auparavant de kangourous.
L’introduction des lapins au milieu du XIXe siècle, et leur prolifération, permit de diversifier leur alimentation.

Avec le développement de l’élevage de moutons, le dingo devint au XXe siècle, l’ennemi des fermiers.
Donc, d’un côté, il est haï car il s’attaque aux troupeaux mais de l’autre, il est le seul vrai prédateur des lapins.
Le dingo est donc indispensable dans l’écosystème australien.

Dingo

Le dingo est donc indispensable dans l’écosystème australien. By PartnerHund.com

Le dingo a fait du désert sa terre d’élection. Au début de la colonisation de l’Australie par les Européens, les dingos se rencontraient sur tout le continent.
A partir de la fin du XVIIIe siècle, les colons développèrent l’élevage intensif de moutons et les dingos en firent leur principale nourriture.

Considérés comme nuisibles, ils furent repoussés hors des prairies. Les colons construisirent une impressionnante barrière de métal, que les Australiens appellent le « dog fence » (clôture des chiens).

Dog fence

Dog fence en Australie. By Ninja Kem Photography

S’étendant sur 5 614 km de long, elle empêche avec succès les dingos de pénétrer dans les états du Sud-Est, la Nouvelle-Galles du Sud et l’Etat de Victoria, ainsi que dans la moitié de l’Australie méridionale.

Les dingos se replièrent alors dans le désert, au Nord et à l’Ouest du continent. Ils y trouvent d’ailleurs une nourriture abondante.

Les fermiers n’ont donc plus aucune raison de les décimer, si ce n’est pour le plaisir de tuer.

Alimentation du dingo

Occupant surtout le désert australien, le dingo ne peut se permettre de faire le délicat. Il avale donc des proies aussi différentes que les sauterelles, les mille-pattes, les mulots, les reptiles et les kangourous gris.

Son menu préféré est constitué de mammifères de taille moyenne : lapins ou wallabies.

dingo

Dingo photographié sur Fraser Island. By Ogwen

Il ne dédaigne pas non plus les charognes. Il surveille d’ailleurs l’activité des aigles. Quand un aigle est perché sur un arbre, le dingo prospecte aux alentours et chaparde la carcasse encore fraîche du lapin tué.

Les dingos peuvent parfois se mettre à plusieurs pour chasser de grosses proies.

Vie sociale et reproduction

Les bandes de dingos marquent leur territoire en urinant et en déféquant, à la manière des loups.
Sa sociabilité est assez opportuniste. S’il s’associe pour chasser les grosses proies, c’est avant tout un solitaire qui déniche les lapins.
Dans ce sens, son comportement, est plus proche de celui du renard ou du chacal.

Dingos

Un clan de dingos. By PartnerHund.com

La base du clan est constituée d’un couple. Les mâles s’occupent de leur progéniture au même titre que les femelles.
Ne pouvant s’occuper de plusieurs familles, les mâles s’accouplent généralement qu’avec une seule femelle.
Le couple vit ensemble, le temps d’élever les petits et de les initier à la chasse.

L’accouplement s’effectue en automne et les petits naissent à la fin de l’hiver, après une gestation de 63 jours.
Sevrés au bout de 2 mois, les chiots sont en mesure de quitter la tanière familiale un mois plus tard et de partir à la recherche d’un territoire.
Cependant, il n’est pas rare que les jeunes accompagnent leurs parents à la chasse pendant plusieurs années, comme le font les loups et les lycaons juvéniles.

Dingo à Fraser Island

Dingo qui prend un bain à Frazer Island. By Brant Arthur

Le dingo peut s’accoupler avec des chiens domestiques et donner naissance à des bâtards fertiles. De nombreux dingos sauvages sont aujourd’hui des croisés. Ces hybrides sont difficiles à identifier.
Si l’hybridation se poursuit, l’espèce actuelle pourrait disparaître.

 Classification: Animalia. Mammalia. Carnivora. Canidae. Canis

V.Battaglia (30.09.2007)

Loup . Coyote . Renard

Références

bbc.co.uk . Australian Museum . Dossier sur les origines du dingo . Histoire du dingo de Nouvelle-Guinée

Le Dhole et les chiens sauvages, éditions Marshall Cavendish

< Mammifères