Home

Déserts du Monde

La faune animale. La flore des déserts

Le mot « désert » évoque immanquablement l’image d’une suite de dunes et une chaleur aride. Pourtant, le désert peut prendre de multiples visages. Le désert du Sahara, le désert de Gobi ou la Vallée de la mort présentent des paysages différents.

Tous les déserts abritent une vie animale et végétale bien plus importante qu’on le croit. Cette faune a su faire preuve d’ingéniosité pour survivre dans ces immensités aux climats extrêmes.

Les déserts sont très variés. Certains présentent un paysage rocheux, d’autres s’étendent sur de hauts plateaux ou abritent les lits de grands lacs salés.

Contrairement à l’image traditionnelle, tous les déserts sont loin d’être chauds. Dans les déserts « froids », les saisons sont très marquées et hivers rigoureux tranchent avec étés brûlants.

Dans un désert, les conditions de vie constituent un véritable défi. Pourtant des animaux y vivent.
Quels sont ces animaux capables de résister à de telles températures ? Comment compensent-ils le manque chronique d’eau ?
Où trouvent-ils leur nourriture ?

Pourquoi des déserts et comment se sont-ils formés ?

Un désert est défini par son aridité. Les régions du globe qui reçoivent moins de 25 centimètres de pluie par an sont désignées en tant que déserts.

Les paysages désertiques ont été créés et entretenus sur de longues périodes par la météorisation des roches et par l’érosion.

Le Sahara est le plus grand désert du monde

Le Sahara est le plus grand désert du monde. By Mvongrue

Les déserts se sont formés suite à un déséquilibre climatique. En effet, ces territoires ne bénéficient pas de la protection de la couche nuageuse et subissent une évaporation bien supérieure à la quantité d’eau qu’ils reçoivent.

Plusieurs facteurs sont responsables du peu de pluviosité :

  • De nombreux déserts se situent au niveau des tropiques. À cet endroit, il existe une sorte de « bourrelet » d’air chaud qui éloigne les pluies
  • Les déserts continentaux comme le désert de Gobi ou les déserts australiens sont trop éloignés de la mer pour recevoir des nuages chargés d’humidité

Chameau de Bactriane dans le désert de Gobi

Un chameau de Bactriane dans le désert de Gobi. By Alastair Rae

  • Les barrières montagneuses peuvent faire obstacle aux précipitations
  • Certains déserts, comme ceux du Chili ou du Namib, sont traversés de courants froids qui génèrent peu de condensation

Les différents types de déserts

Les déserts chauds : les déserts subtropicaux comme le Sahara présentent des températures élevées toute l’année

Le Sahara est un désert de sable et chaud

Sahara. By Andries3

Les déserts froids : les déserts continentaux ou d’altitude comme ceux d’Asie centrale ont des hivers bien marqués et des étés très chauds.

Le désert de Gobi est un désert froid

Désert de Gobi. By Jonathan Kos-Read

Ces déserts sont situés à des latitudes tempérées et privés de pluie par des montagnes.

Désert de pierres et désert de sable

Les déserts de pierres présentent l’aspect de plaines caillouteuses, appelées regs dans le désert du Sahara.

Paysage du Sahara

Sahara. La base de ce rocher a été abrasée petit à petit jusqu'à ce qu'il prenne cette forme de champignon. By Jungle Boy

Les vastes étendues de dunes sont appelées ergs dans le désert du Sahara. Elles sont formées de grains de sable issus de poussières de cristaux de quartz.
Poussés par le vent, ces grains se frottent et se polissent les uns les autres.

Toutes les dunes n’ont pas la même forme, on leur donne des noms différents dans le Sahara :

Barkhanes : la dune a la forme d’un croissant. Ces dunes sont isolées et se rencontrent dans les régions pauvres en sable. Elles sont mobiles.

Dune en forme de croissant

Ghourds ou dune pyramidale : la dune prend la forme d’une pyramide. Elles peuvent atteindre plus de 300 m de diamètre. Ces dunes ont au moins trois bras disposés de façon irrégulière.

Dune pyramidale

Sifs ou dune linéaire : cette dune tire son nom d’un mot arabe qui signifie « sabre courbe ». Elle se forme lorsqu’une Barkhane subit le souffle de vents contraires.

Dune linéaire

Dunes parallèles : elles sont assemblées par des vents constants. Ces dunes peuvent s’étendre sur 200 km. Elles sont séparées par des couloirs dépourvus de sable.

Dunes parallèles

Des températures extrêmes

Le thermomètre peut monter à plus de 55 °C à l’ombre dans le Sahara. La température au sol peut afficher jusqu’à 80 °C.
Elle peut descendre à – 50 °C dans le désert de Gobi.

Les écarts entre le jour et la nuit peuvent être considérables. Il n’est pas rare qu’il gèle la nuit.

Records des déserts

  • Le plus grand désert du monde est le Sahara avec 8 millions de km²
  • Le désert le plus froid est le désert de Gobi avec une altitude moyenne de 1000 m

Désert de Gobi vu du ciel

Désert de Gobi vu du ciel. By Just A Boy

  • Le désert le plus sableux se situe sur la péninsule arabique. C’est le désert de Rub’al-Khâli, installé dans une cuvette de 650 000 km². Ce désert est recouvert d’une couche de 200 m de sable
  • Le désert le plus sec est le désert d’Atacama. Il est perché dans la Cordillère des Andes, au nord du Chili. Certaines régions n’ont pas reçu de pluie depuis un siècle. Pourtant, ce désert abrite, à plus de 3000 m d’altitude, plusieurs lagunes dont la concentration en sel est supérieure à celle de la mer Morte

Atacama Desert

Atacama. By pirindao

  • Le désert le plus rouge est le désert de Simpson, au centre de l’Australie. Il est surnommé par les Australiens « Big Red », immensité rouge

Simpson Desert

Sable rouge du désert de Simpson. By jwbenwell

Le miracle de l’eau

Les déserts vivent dans l’attente perpétuelle de l’eau. Lorsqu’elle survient, elle accomplit des prodiges.
Elle réveille aussitôt une vie qui n’était qu’endormie sous le sable ou la roche.

Bénédictions du désert, les oasis appelées oueds dans le Sahara ne sont pas éternelles. Elles disparaissent lorsque leurs sources viennent à sa tarir, obligeant hommes et animaux à migrer. Les oasis bénéficient notamment de l’eau provenant des nappes du sous-sol. Permanentes, ces eaux sont dites « eaux fossiles », car elles résultent des pluies tombées il y a sans doute des milliers d’années.
Le palmier dattier, emblème des oasis, est plutôt une herbe géante qu’un arbre.

Oasis dans le Sahara

Oasis dans le Sahara. By 10 Ninjas Steve

Les oasis et palmeraies abritent une vie animale variée, mais parfois dangereuse. C’est le cas du cobra à cou noir (Naja Nigricollis), habitant permanent des oasis d’Afrique orientale. Dérangé, il se dresse et peut projeter son venin à plus de 2 m.

Le cobra à cou noir fait partie des cobras dits « cracheurs » qui se défendent en projetant leur venin dans les yeux de leur adversaire.

Le cobra d'Égypte est un autre hôte des régions arides. En savoir plus sur le cobra d'Égypte

Un autre locataire bien connu des oueds est le scorpion saharien. Son venin a une toxicité presque égale à celle du cobra. Il tue un chien en sept secondes. Chez l'homme, la mort survient quelques heures après la piqûre. Il existe trois sérums antivenimeux pour se préserver des scorpions sahariens.

Enfin, les oasis sont une escale pour les oiseaux migrateurs.

Oasis dans le desert

Oasis avec des palmiers dattiers. By Mvrongrue

Aussi surprenant que cela puisse paraître, on dénombre une trentaine d’espèces de poissons dans le Sahara.
Ils vivent dans des mares permanentes appelées « gheltas » en Afrique saharienne. Ce sont les lointains descendants des poissons qui peuplaient les rivières à l’époque où le Sahara était verdoyant.

Certaines espèces animales peuvent mettre leur vie en sommeil pendant de très longues périodes en attendant le retour de l’eau.
Certains œufs de crevettes d’eau douce peuvent ainsi rester 10 ans dans le sable sec. Aussitôt qu’il pleut, ils éclosent.

V.Battaglia (22.02.2006). M.à.J 03.2012

Références

Planète Terre .Edition Gallimard; Les sites naturels. Editions Gründ; Les animaux du désert. Editions Atlas; Guide des serpents d'Europe. Delachaux et Niestlé; Parcs nationaux en Afrique Australe. Editions Könemann; Parc nationaux en Australie. Editions Könemann; Mammifères de l'Afrique australe de G.Mills et Lex Hes. Editions Könemann

< Déserts