Home

Planète Terre < Cortinarius orellanus

Cortinaire couleur de rocou

Cortinarius orellanus est un champignon mortel. Également appelé cortinaire montagnard, le nom latin de ce champignon provient d'un arbuste tropical, le rocouyer (Bixa orellana) dont la couleur des fruits et du pigment, roux vif, est semblable à celle du cortinaire.

Description du cortinaire couleur de rocou

C'est un champignon de taille assez moyenne, 3 à 9 cm, avec un chapeau irrégulier et bosselé, d'une teinte brun fauve à brun roux. Son aspect est fibrilleux.

Le pied peut être de la même couleur que le chapeau ou jaunâtre. Il s'atténue vers la base. Il est parcouru de fibrilles plus rousses.

Les lames espacées sont d'une belle teinte fauve-orangé.

Cortinarius orellanus

Cortinarius orellanus. © dinosoria.com

La chair, jaunâtre, dégage une légère odeur de radis.

Ce champignon pousse sur un sol siliceux et se rencontre tout aussi fréquemment en régions montagnardes qu'en plaines.
On le trouve sous les feuillus et les chênes en automne.

Toxicité de Cortinarius orellanus

En 1952, en Pologne, 200 personnes ont été intoxiquées par ce champignon. 7 personnes sont mortes.
Ce cortinaire était connu depuis longtemps, mais ses propriétés très toxiques étaient inconnues.

De plus, les symptômes sont encore plus traitres que ceux de l'amanite phalloïde, car ils peuvent n'apparaitre qu'une quinzaine de jours après l'ingestion.

Selon les individus, 2 à 17 jours après l'ingestion, le sujet ressent une sécheresse de la bouche, des nausées, des vomissements et des diarrhées.

L'intoxication attaque les reins. Soit le sujet meurt dans les mois qui suivent, soit il subit une greffe de reins, soit il supporte des hémodialyses toute sa vie.

V. Battaglia (15.04.2012)

Bibliographie sur les champignons toxiques

Atlas des champignons mortels, toxiques et non comestibles. Croix Rouge Française. 1973
Champignons mortels et dangereux. Larousse. 1964
Les champignons toxiques et hallucinogènes. Roger Heim Société Nouvelle des Editions Boubée. 1978
Larousse des champignons. 2004

< Planète Terre