Animaux < Animaux domestiques < Cochon

Cochon

Animal domestique. Signe Chinois. Histoire. Elevage industriel

Animal domestique par excellence, le cochon (Sus scrofa domesticus) est la version domestiquée du sanglier. Il est intéressant de constater à quel point la réputation d’un animal peut changer selon la tradition culturelle.
En Europe, le cochon porte un symbolisme négatif. Découvrir que l’on est du signe du cochon dans l’astrologie chinoise est en général peu apprécié.
A l’inverse, en Extrême-Orient le cochon est un symbole de la prospérité familiale.

Il est difficile de parler du cochon sans aborder les aspects très déplaisants de l’élevage industriel également appelé élevage en batterie.
Ce drôle d’animal tout rose à la queue en tire-bouchon mérite bien mieux que les souffrances qu’on lui inflige au nom de la société de consommation.

Le Nouvel An chinois et l’année du cochon

Comme nous, les Chinois basent leur estimation du temps sur la révolution de la Terre autour du Soleil, mais ils donnent au mois la durée apparente de la révolution lunaire autour de la Terre. Chaque mois commence ainsi avec la nouvelle Lune.
Toutefois, ce calendrier luni-solaire étant imprécis, certaines années comportent 13 mois au lieu de 12.
Ce système explique le léger décalage entre l'année occidentale et l'année chinoise, dont le début varie entre le 21 janvier et le 20 février, selon les ans.
Quant au cycle de 12 ans, le temps d'une révolution de Jupiter autour du Soleil, il constitue ce que les Chinois nomment la «Longue année». Et chacune de ces douze années correspond à un animal du zodiaque chinois.

Cochon chinois

2007 a été l'année du cochon en Chine. By beggs

Bouddha, selon une vieille légende chinoise, soucieux de l'harmonie du monde, convoqua voilà très longtemps tous les animaux de la création. Douze espèces animales seulement répondirent à l'invitation. Plutôt que de punir les absents, ce qui n'était pas dans la nature du sage, Bouddha décida de récompenser les douze fidèles en décrétant que désormais les années terrestres porteraient chacune un nom d'animal.
Ainsi s'organisa un cycle de douze ans se répétant à l'infini, chaque animal marquant son année par ses caractéristiques propres.

Le cycle des douze animaux se combine avec les cinq éléments de l’astrologie chinoise : bois, feu, terre, métal et eau.

Nouvel an chinois 2007

Nouvel An Chinois 2007 . By TheAlieness GiselaGiardino²³

Liés à l'année de naissance, ces animaux jouent un rôle faste et protecteur.
Chaque année chinoise bénéficie ainsi de la protection d'un animal symbolique.

Cette année, du 18 février 2007 au 6 février 2008, c’est le cochon de feu qui est à la fête.
En occident, le nom de cochon se transforme souvent en « sanglier » ce qui, à nos yeux, est plus digne.

Parade pour le nouvel an chinois 2007

Parade pour le nouvel an chinois 2007. By japes18

En Chine, Monsieur Cochon a très bonne réputation. C’est un signe de chance, d’honnêteté et de sensualité.
La virilité fait partie intégrante du signe du cochon, au même titre que la générosité ou le courage.
C’est également un individu qui s’adapte très bien à son environnement. Enthousiaste, il s’enflamme pour de nobles causes.

Nouvel an chinois

Costume traditionnel du Tigre pour le Nouvel An Chinois. By Esparta

Parmi les Cochons célèbres, citons : Alain Delon, Julien Clerc, Paul Cézanne, Michel Sardou, Ernest Hemingway, Maria Callas, Françoise Sagan, ou Ginger Rogers.

Vous n’avez donc plus à avoir honte d’être né sous ce signe qui comporte d’ailleurs certaines caractéristiques propres à l’animal.

L’histoire du cochon

Datant de 20 000 à 15 000 ans avant notre ère, les peintures rupestres des grottes d’Altamira attestent que le sanglier était déjà chassé par nos ancêtres.
Sa domestication est intervenue vers 8 000 ans avant notre ère. Notre cochon actuel a été domestiqué à partir du sanglier, simultanément dans plusieurs régions d’Europe, d’Asie, d’Afrique et d’Océanie.

Sanglier

Sanglier. © dinosoria.com

Pourquoi le cochon est-il rose ? Le cochon est devenu rose au XVIIIe siècle par sélection opérée sur des sujets atteints d’albinisme alors qu’à l’origine, il était noir et velu. Domestiqué en vue d’être mangé, le cochon est beaucoup plus gras et grand que le sanglier.

Mais, ne nous y trompons pas, le cochon a conservé ses instincts. Les Chinois ont eu raison de prêter à leur signe astrologique une grande adaptabilité. En effet, la première qualité d’un sanglier reste son extraordinaire capacité d’adaptation.
Cette adaptabilité est un atout bien ancré dans les gênes des porcins. Si on rend à la vie sauvage un cochon domestique, il saura survivre, adoptant très vite les mêmes moyens que le sanglier, son ancêtre.

Groin d'un cochon

Zoom sur le groin d'un cochon. © dinosoria.com

En Europe, l’histoire du cochon est étroitement liée à celle de l’homme. Au Moyen Âge, cet animal participait à la vie quotidienne des gens.
Comme d’autres animaux domestiques, il est autorisé à vagabonder en totale liberté dans les rues car le cochon est réputé pour nettoyer les rues des immondices. Mais, un accident de la circulation va remettre en cause cette habitude.

Babe, le célèbre cochon

Babe, le célèbre cochon

À Paris, le 13 octobre 1131, Philippe, fils aîné du roi de France Louis VI dit le Gros, se promène à cheval quand soudain l'un des cochons errants traverse la chaussée au milieu des jambes de sa monture, qui trébuche. Déséquilibré, Philippe tombe de cheval et meurt peu de temps après.
Il était âgé de quinze ans.
Sur décision royale, le vagabondage des porcs est interdit. Cette décision n’a pas dû être bien appliquée puisqu’en 1356 Charles V prend à nouveau des mesures contre les cochons.
Cependant, il autorise les moines de l'ordre de Saint-Antoine à laisser leurs bêtes circuler librement dans les rues de Paris pourvu qu'elles soient marquées d'un T (pour saint Antoine) au fer rouge à l'épaule, qu'elles aient une oreille fendue et qu'elles portent autour du cou une clochette.

Les Trois petits cochons

Les Trois petits cochons de Walt Disney ont fait de cet animal une star

Vénéré dans certaines religions et interdit dans d’autres, le cochon passe du rôle de star avec les trois petits cochons de Walt Disney, de Porcinet, l’ami de Winnie l’Ourson ou de Babe qui nous vient d’une fable australienne à celui d’animal de boucherie pour qui nous n’avons aucune considération.

Portrait du cochon

Le comportement du cochon domestique est très proche de celui du sanglier. Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, le cochon n’est pas sale.
C’est au contraire un animal très propre qui a besoin d’une litière sèche et aérée. Les cochons font toujours leurs besoins à part.
Comme le sanglier, il aime se prélasser de longues heures dans une mare boueuse appelée « bauge ».
Mais, ce n’est pas par goût de la saleté. En réalité, le cochon ne peut pas transpirer. Le bain est pour lui le seul moyen de se rafraîchir et d’éliminer les éventuels parasites.

Truie et ses porcelets

Truie et ses porcelets. Licence

C’est un animal fragile qui craint les coups de soleil. En séchant, la boue le protège des rayons ultraviolets.
Sans eau et au-delà de 30°C, le cochon peut mourir.

Le cochon mange n’importe quoi ? Encore un autre à priori qui est entièrement faux. Au contraire, pour être en bonne santé, il a besoin d’aliments variés (céréales, pois, soja, graisses animales).
Il est omnivore comme nous.

Porcelets

Porcelets. © dinosoria.com

Ce n’est pas un ruminant et sa digestion est comparable à celle de l’homme.

Son groin impressionnant est un appareil olfactif très performant. Sa solidité en fait un véritable « boutoir » avec lequel il peut fouiller et retourner la terre à la recherche de racines ou de vers.
Son groin lui sert également à communiquer avec ses congénères car le cochon adore vivre en groupe. De plus, il a une mauvaise vue et communique surtout par l’odeur et les sons.

Truie

Une truie heureuse. © dinosoria.com

C’est un animal qui ne montre aucune agressivité et qui adore le contact. Comme nous, il est très sensible au stress et bien sûr aux mauvais traitements.
Sensible, il peut devenir un excellent animal de compagnie.

Pendant longtemps, le cochon a été utilisé pour rechercher les truffes. Il est aujourd’hui de plus en plus remplacé par le chien truffier.

Les cochons ont conscience d’eux

On savait que les grands singes ou les dauphins peuvent identifier leur image dans un miroir. Il en va de même pour les porcs.
En effet, des chercheurs du Centre pour le bien-être animal et l’anthrozoologie de Cambridge ont installé 8 porcs face à un miroir.
Puis, après 5heures, un bol de nourriture, visible dans le reflet, a été installé derrière une barrière.
7 cochons ont contourné l’obstacle et atteint la nourriture en moins de 23 secondes.
Cette expérience qui s'est déroulée en 2009, prouve qu’ils se sont bien reconnus dans le miroir.

La reproduction du cochon

Une truie a deux portées par an. Le verrat (mâle) ne s’occupe pas des petits. La gestation dure 114 jours et jusqu’à 12 petits viennent au monde. Une truie possède 7 paires de mamelles. Une truie qui n’a pas encore eu de petits est appelée « cochette ».

Porcelet

Porcelet. © dinosoria.com

Les petits tètent un liquide jaune appelé « colostrum » qui est très nourrissant. A la naissance, les bébés craignent le froid et les infections.

Ils sont allaités pendant 3 à 7 semaines. A 1 mois, ils pèseront déjà 8 kg pour atteindre près de 100 kg à 6 mois.

Les porcelets sont très joueurs et leur mère fait preuve de beaucoup de douceur et de patience.

Truie qui allaite ses petits

Truie qui allaite ses petits. © dinosoria.com

Un porcelet possède 32 dents de lait et en aura 44 à l’âge adulte. Le cochon possède, comme le sanglier, deux canines qui en poussant deviennent de véritables défenses.
Mais, ces canines pointues sont coupées chez le cochon domestique.

L’élevage industriel du cochon : une véritable honte !

Comme vous le savez, l’homme est omnivore. Pour fonctionner, notre cerveau a besoin de protéines.
Mon objectif n’est pas de faire de vous des végétariens mais de vous faire prendre conscience des méfaits de l’élevage en batterie.

L'offre étant aujourd'hui largement supérieure à la demande, aucun argument économique ne peut justifier l'abomination des élevages en batterie.

De solides arguments largement authentifiés nous prouvent que tout élevage en batterie devrait être strictement interdit.

Tout d’abord et bien que cela soit très déplaisant, revenons sur les conditions d’élevage des cochons.
Il existe deux types d’élevage :

  • L’élevage en plein air (très minoritaire)
  • L’élevage en batterie (porcherie)

Dans le premier cas, l’animal vit en semi-liberté dans de grands enclos et peut se reposer dans de petites cabanes en demi-lune.
L’animal n’est pas stressé et ne subit aucun mauvais traitement.

Porcherie en plein air

Ferme d'élevage en plein air. By Clagnut

Il est largement prouvé que la viande d’un porc élevé en plein air est bien meilleure que celle d’un animal élevé en batterie.

Nous savons également que les porcheries sont particulièrement polluantes. Les animaux concentrés dans des espaces plus que réduits produisent beaucoup de déchets (lisier). Ce lisier contamine les rivières et les nappes souterraines.
En Bretagne où il y a de très nombreuses porcheries, la situation est catastrophique. L’eau qui sort du robinet est tellement polluée qu’elle n’est plus bonne à la consommation.

Porcherie industrielle

Elevage en batterie. © goveg.com

A force de laxisme de la part des différents gouvernements, toutes les nappes souterraines sont polluées dans cette région.

Les conditions de détention des cochons dans les porcheries ne sont pas dignes d’un pays qui se dit civilisé.
Ces animaux passent leur courte existence dans des cages en métal, privés de tout exercice physique. On les engraisse artificiellement, à tel point que certains meurent sous leur propre poids.
On les mutile (canines et oreilles coupées) sans aucune considération pour la souffrance qu’on leur inflige.

Vidéo Elevage en batterie (Déconseillé aux enfants de moins de 12 ans) © goveg.com

Ils développent des atrophies au niveau des pieds et des jambes à cause de leur poids excessif et, chaque année aux Etats-Unis par exemple, plus de 420.000 porcs sont estropiés avant même d’arriver aux abattoirs.
Cette remarque vaut pour tous les pays, y compris la France, pratiquant l’élevage en batterie.

Elevage industriel

Porcelet mort dont le cadavre n'est même pas retiré de sa cage. © goveg.com

Ceux qui travaillent dans ces porcheries font preuve d’une cruauté impensable et totalement injustifiée.
Par exemple, une vidéo (la caméra était cachée) a montré que les animaux blessés ou mourants étaient achevés par ces « hommes » en fracassant le crâne de l’animal à même le plancher.

Que font les services vétérinaires ? Nous qui sommes si aptes à nous émouvoir sur le sort d’une baleine qui se perd sur la Tamise, nous préférons fermer les yeux face à certaines atrocités.

Elevage industriel

Ouvrier qui frappe les animaux pour les faire sortir de leurs cages. © goveg.com

C’est d’autant plus incompréhensible que de nombreux animaux, que nous mangeons, sont abattus alors qu’ils sont atteints de maladies, notamment respiratoires, provoquées par leurs effrayantes conditions d’élevage.

Cochons morts en elevage industriel

Cochons morts dans les élevages et empilés dans la cour. © goveg.com

Sachez d’ailleurs que ces animaux sont bourrés d’antibiotiques, sans lesquels ils mourraient. En principe, les piles, il n’y a pas d’autre mot, de cochons qui meurent sous l’effet des mutilations et mauvais traitement, sont envoyés à l’équarrissage pour être transformés en viande pour animaux.
Pensez y quand vous achèterez la jolie boite à l’emballage doré pour votre toutou adoré.

Porcherie industrielle

Porcherie industrielle. © goveg.com

Ce type d’élevage favorise largement les épidémies comme on peut le constater avec la grippe aviaire.

Enfin que dire des conditions de transport écoeurantes ? Empilés dans des camions, obligés d’y monter à coup de tiges en métal.
Beaucoup arrivent aux abattoirs déjà morts ou à moitié mourrant.

Transport de cochons. © goveg.com

Vidéo Elevage en batterie (Déconseillé aux enfants de moins de 12 ans) © goveg.com

Vous pouvez agir contre cette situation intolérable par quelques gestes simples au quotidien :

  • Ne mangez plus la viande des animaux élevés en batterie
  • Choisissez uniquement les produits avec la mention « élevé en libre parcours » ou « élevé en plein air »
  • N'achetez que du porc fermier élevé en plein air
  • Recherchez la présence du label rouge ou du label agriculture biologique
  • Les autres mentions du type « de ferme » ou pour les œufs « œufs frais ou datés du jour » cachent un élevage industriel
  • Les plus motivés peuvent écrire à leur député pour protester contre l’élevage en batterie

Plus le public réagira et plus les politiques seront obligés d’agir. Et pour reprendre le slogan politique d’un candidat aux élections présidentielles, peut-être que si un jour je peux faire un dossier sur l’interdiction en France de tels élevages, alors « je serai à nouveau fière d’être française ».

V.Battaglia (19.02.2007). M.à.J 01.2010

Dangers de l'élevage industriel . Sanglier

Liens externes

Le Nouvel An chinois (en français)

Pour lutter contre le martyre des animaux dans le monde (en français)

Dossier très complet sur l'élevage industriel du cochon (en anglais)

< Animal domestique