Home

Préhistoire < Requins et poissons préhistoriques < Cladoselache

Cladoselache

Cladoselache, un requin préhistorique, a été particulièrement bien conservé dans les schistes de la région de Cleveland, dans l’Ohio, aux Etats-Unis.

Les poissons cartilagineux de la classe des Chondrichtyens sont représentés aujourd’hui par les raies et les requins.
Ces ancêtres des requins modernes apparurent probablement au Silurien supérieur. On a en effet identifié des écailles de requins datant de cette période.
On a également découvert des dents datant du Dévonien inférieur.

Cependant, ce n’est qu’au Dévonien supérieur que l’on a retrouvé des spécimens identifiables.

Portrait de Cladoselache

Grâce à une excellente fossilisation, les contours charnus du corps de ce requin primitif ont été conservés dans la roche.
On peut même y voir des traces de sa peau, de ses muscles et de ses intestins. Au Dévonien supérieur, l’Ohio était recouvert d’une mer.
Les prédateurs comme Cladoselache pouvaient y chasser les poissons, les calmars et les crustacés.

Cladoselache possédait un corps élancé manifestement adapté au mouvement rapide.

Ses larges palettes natatoires, à l’avant, lui servaient sans doute à gouverner et à maintenir sa position tandis qu’il nageait.
On retrouve donc là les caractéristiques des requins modernes.

Cladoselache

Illustration © D.Finnin

On trouve 5 à 7 branchies à l’arrière de sa mâchoire dentée.
Sa nageoire caudale de grande dimension était portée par une queue charnue tournée vers le haut.
Son museau était court et arrondi et sa bouche située sur le devant de la tête, et non sur le dessous comme les requins actuels.

La morphologie de cet ancien requin de 400 millions d’années est presque identique à celle d’un requin actuel comme le grand requin blanc mais en plus petit.
La taille de Cladoselache est estimée à environ 2 mètres de long. Par contre, sa mâchoire supérieure était attachée à la boîte crânienne à l’avant et à l’arrière, et pas seulement à l’arrière.
Donc, contrairement aux requins actuels, Cladoselache ne pouvait pas ouvrir démesurément la bouche.

Cladoselache

Cladoselache. Site de l'auteur

Les principales différences tiennent également au fait que les requins actuels ont un museau pointu, un grand aileron dorsal, une queue dont le lobe supérieur est beaucoup plus allongé que l’inférieur, et une nageoire supplémentaire, la nageoire anale.

Comme de nombreux anciens requins, Cladoselache possède une épine à l’avant de chaque nageoire dorsale.
Ces épines en dentine étaient sans doute recouvertes de peau du vivant de l’animal.

L’autre trait caractéristique de Cladoselache est qu’il est dépourvu d’écailles sur le corps. Les seules écailles étaient concentrées autour des yeux et à la base des nageoires.

C’était manifestement un prédateur redoutable si l’on en juge à ses mâchoires pourvues de dents acérées, chacune possédant une longue cuspide centrale.

V.Battaglia (02.12.2006)

Références

Le livre de la vie de Stephen Jay Gould, éditions Seuil. Dinosaures et autres animaux de la préhistoire, éditions Könemann. La fabuleuse histoire de la Terre, sélection du Reader’s Digest

< Requins préhistoriques