Animaux < Mammifères < Chauve-souris

Chauve-souris

La chauve-souris est à la base d’une abondante littérature fantastique. Ce vampire assoiffé de sang est surtout très méconnu.
Sur environ 1 000 espèces de chauves-souris, seules trois espèces se nourrissent exclusivement de sang.
Loin d’être un monstre, la chauve-souris est avant tout une exception dans le monde des mammifères puisqu’elle est la seule à savoir voler.
De plus, la chauve-souris est un élément indispensable au bon équilibre des écosystèmes. Sauver les chauves-souris de l’extinction, c’est sauver les écosystèmes dans leur globalité et pas seulement quelques espèces.

L’ordre des Chiroptères (Chiroptera) est le plus diversifié après celui des Rongeurs.

Il est divisé en deux sous-ordres :

  • Mégachiroptères : Chauves-souris frugivores de l’Ancien Monde
  • Microchiroptères : Chauves-souris du Nouveau Monde, surtout insectivores

Les chauves-souris constituent près du quart de toutes les espèces de mammifères. Elles sont particulièrement nombreuses dans les régions chaudes.

Les plus grandes chauves-souris

Les plus grandes chauves-souris appartiennent au groupe des Mégachiroptères , comme la Roussette ou le Ptérope.

La roussette ou renard volant des Philippines (Acerodon jubatus) est la plus grande chauve-souris du monde. C'est une espèce frugivore qui est endémique aux Philippines. Son envergure varie d'1,50 m à 1,70 m pour un poids de 1 à 1,2 kg. Elle est suivie par la roussette géante (Pteropus giganteus) dont l'envergure est d'1,20 à 1,50 m pour un poids de 600 g à 1,6 kg. C'est une espèce asiatique que l'on trouve du Pakistan à la Chine.

Les espèces européennes varient entre 20 et 50 cm.

Chauve-souris. Roussette de Livingstone

Roussette de Livingstone (Pteropus livingstonii) vit dans les Comores. By charliejb

Elles ont colonisé le monde entier sauf les régions polaires, Arctique et Antarctique ainsi que certaines îles océaniques éloignées. On comptabilise une trentaine d’espèces en Europe et une quarantaine aux Etats-Unis.

 

Chauve-souris : Ordre des Chiroptères

Les fossiles les plus anciens de chauve-souris datent de l’Eocène. On a retrouvé un spécimen très bien conservé qui vivait il y a 45 millions d’années. Il possède toutes les adaptations modernes du groupe actuel.

Fossile de Chauve-souris

Fossile daté de 45 millions d'années. © dinosoria.com

Icaronycteris index, daté de 53 millions d’années, possède plusieurs caractères des deux sous-ordres. C'est le plus ancien fossile de chauve-souris. Elle vivait à l'Eocène inférieur. Elle mesurait 14 cm et son envergure était de 37 cm. Elle est classée dans le sous-ordre des Microchiroptères. Les fossiles ont été mis au jour en Amérique du Nord (Green River Formation, Utah).

Icaronycteris index . Chauve-souris de l'Eocene

Icaronycteris index. By Andrew Savedra

Les chauves-souris possèdent certains caractères en commun avec les primates, les lémuriens volants et les musaraignes arboricoles.

Chauve-souris. taphien de Maurice

Le taphien de Maurice (chauve-souris à ventre blanc) ou chauve-souris des tombeaux (Taphozous mauritianus). © dinosoria.com

L'ignorance mène aux préjugés

Il est bon de rétablir la vérité et de mettre un terme à l'image totalement fausse que nous avons sur cet animal.

Tout d'abord, la chauve-souris n'est pas aveugle comme on le prétend trop souvent. Vous verrez d'ailleurs que son système d'écholocation est aussi perfectionné que celui du dauphin.

Chauve-souris

La chauve-souris possède une excellente vue. © dinosoria.com

La chauve-souris n'est pas un oiseau. C'est un mammifère à sang chaud recouvert de poils. Son fin duvet est d'ailleurs très doux au toucher.

La chauve-souris n'est pas agressive vis à vis de l'homme. Elle ne s'accroche pas aux cheveux ou toute autre niaiserie du même genre. Elle est parfaitement inoffensive.

Chauve-souris

60% des chauves-souris sont insectivores. © dinosoria.com

La chauve-souris n'est pas un vampire assoiffé de sang et de chair fraîche. 60% des chauves-souris sont insectivores. Dans les 40% restant, la majorité est frugivore. Certaines se nourrissent de poissons. En fait, il n'existe que 3 espèces qui se nourrissent de sang.

Echolocation des chauves-souris

Les chauves-souris peuvent voler grâce à leurs ailes membraneuses. Ces ailes sont constituées par les phalanges démesurées des pattes antérieures.
Leurs pieds à 5 doigts leur permettent de s’agripper aux branches et de dormir la tête en bas.

Roussette geante

Roussette géante. Pteropus giganteus vit à proximité des arbres fruitiers dans le sud-est de l’Asie. Elle peut atteindre 1,50 m d’envergure. C’est l’une des plus grandes chauves-souris. © dinosoria.com

L’adaptation au vol des chauves-souris a impliqué de profondes modifications de leur anatomie.
Leurs membres antérieurs se sont peu à peu transformés en ailes recouvertes de poils fins et courts. La membrane alaire est formée d’une double couche de peau très résistante.
Au toucher, la chauve-souris est très agréable.

Chauve-souris

Une chauve-souris peut parfois voler jusqu'à 50 km/h. © dinosoria.com

C’est à la tombée de la nuit que les chauves-souris s’élancent pour chasser. La vitesse de croisière est de 20 km/h.
La localisation des proies dans l’obscurité exige un système d’orientation bien particulier. Pour cela, elles sont équipées d’un sonar appelé écholocation.

Chauve-souris. Roussette d’Egypte

Roussette d’Egypte (Rousettus aegyptiacus). Elle vit du Cap au Caire, a été décrite pour la première fois à partir de spécimens découverts dans la grande pyramide de Gizeh, en Egypte. © dinosoria.com

Elles émettent en vol des ultra sons dont les échos sont recueillis puis analysés par le cerveau. Ce système complexe leur permet d’appréhender leur environnement et de réagir en conséquence.

Chauve-souris. Roussette d'Australie

Les roussettes d'Australie (Pteropus conspicillatus) ont colonisé les branches des arbres. © dinosoria.com

En février 2003, des chercheurs allemands ont étudié le mécanisme d’écholocation des chauves-souris. Ils ont cherché à comprendre comment elles faisaient le tri parmi toutes les informations qu’elles recevaient.

Noctilia leporinus. Chauve-souris

Noctilio leporinus . Chauve-souris pêcheuse ou chauve-souris bouledogue. Elle fait partie des 6 espèces qui consomment régulièrement du poisson et des crustacés. © dinosoria.com

Ils ont démontré que ces animaux utilisaient les statistiques pour reconnaître notamment le type d’arbre qu’ils rencontraient. Leur étude révèle qu’une chauve-souris peut distinguer un chêne d’un pin. Cette analyse statistique leur permettrait notamment de s’alimenter.

Chauve-souris

Une chauve-souris photographiée au Costa Rica. By Alumroot

C’est l’écholocation des chauves-souris qui a inspiré la marine pour la création des premiers sonars en 1920 puis plus tard le système de navigation des avions.

Son. Ultrason émis par une chauve-souris

Migration et hibernation

De nombreuses espèces de chauves-souris migrent annuellement à l’approche de l’hiver. C’est le cas de la noctule commune d’Europe qui parcourt jusqu’à 2 000 km.

D’autres ont opté pour l’hibernation. Elles se mettent alors en quête d’un endroit sombre, humide et tempéré. Ce peut être tout simplement une vieille bâtisse ou une grotte.

Chauves-souris qui hibernent

Colonie de chauves-souris qui se reposent dans une grotte. © dinosoria.com

Pendant tout l’automne, elles se sont gavées d’insectes. Elles ont pris du poids en prévision de cette période  de disette. C’est le moment du grand sommeil.
Elles s’enveloppent alors dans leurs ailes pour avoir chaud.

Chauves-souris

Chauves-souris qui hibernent. © dinosoria.com

Leur rythme cardiaque ralentit à 10 pulsations par minute. Pendant cette période, leur température descend de 39 °C à 3 ou 4 °C voire même moins. Si elles choisissent des lieux humides, c’est pour que leurs ailes ne dessèchent pas.

Il est très important de ne pas déranger les chauves-souris pendant leur hibernation. Si vous les réveillez, vous condamnez toute la colonie à mort.

Chauve-souris

Chauve-souris frugivore. By Schristia

Les chauves-souris sont protégées et beaucoup d’individus sont bagués. C’est grâce à sa bague que les scientifiques ont pu décerner le record de migration en 2009 à un mâle de l’espèce migratrice Nathusius.
Cette chauve-souris a quitté la Lettonie pour rejoindre la Suisse. Ce parcourt de 1 360 km lui a pris 28 jours à raison de 50 km par nuit.
Cette migration est déclenchée par la reproduction. Juste après l’accouplement, les mâles de cette espèce rentrent en hibernation.
Les femelles migrent vers les pays Baltes pour mettre bas.

Reproduction et longévité

Les mâles paraissent s’accoupler au hasard avec plusieurs femelles. Ils ne s’occupent pas de leur progéniture. L'accouplement a lieu face à face et la tête en bas.

Chauve-souris. Roussette geante

Roussette géante. © dinosoria.com

La plupart des chiroptères n’ont qu’un petit par an. La gestation varie beaucoup d'une espèce à l'autre. Elle dure 16 mois pour le vampire commun et seulement 16 semaines pour la chauve-souris bouledogue.Quelques espèces peuvent mettre au monde jusqu’à 3 jeunes.
En général, les accouplements se font en automne ou en été sauf dans les pays tropicaux où la reproduction a lieu toute l'année.

Faux vampire. Chauve-souris

Un faux vampire. Macroderma gigas. Cette espèce vit en Australie. Carnivore, le faux vampire ne se nourrit pas de sang mais possède de solides dents. © dinosoria.com

Les semences sont stockées dans l’utérus des femelles jusqu’au printemps. Cette fécondation est différée. Dans les régions au climat difficile, les femelles conservent le sperme pour attendre le moment favorable.

Pour mettre bas, la femelle s’agrippe avec ses quatre pattes au plafond.
La membrane, formée par ses ailes et sa queue, recueille le nouveau-né. Pendant un mois, le jeune se nourrit du lait maternel, accroché aux mamelles, y compris pendant le vol. Ensuite, les bébés deviennent trop lourds et ils restent dans la grotte qui sert de crèche.

Jeune chauve-souris

Jeune chauve-souris. By noiseburst

Le taux de mortalité est élevé durant les premières semaines. Beaucoup de jeunes tombent des voûtes ou sont dévorés par les prédateurs. Les principaux prédateurs des chauves-souris sont les rapaces (faucons, éperviers, chouettes), les serpents et les mammifères carnassiers (chats, belettes, fouines...).

A 3 ou 4 semaines, c’est leur premier envol. L’apprentissage du vol et de la chasse se fait sous la tutelle de la mère qui l’encourage avec de petits cris. Selon les espèces, cet apprentissage peut durer plusieurs mois. Avec quelques variables selon les espèces, les jeunes sont adultes vers un an.

Vol de chauves-souris

Vol de chauves-souris en Thaïlande. By Kiwi Mikex

La maturité sexuelle intervient, en moyenne, vers 2 ans.

La longévité varie beaucoup selon les espèces. Généralement, la moyenne de vie est de 5 ans. Le vampire commun peut vivre 18 ans mais certaines espèces dépassent 20 ans. En captivité, la roussette d'Australie peut vivre jusqu'à 17 ans. Le record de longévité est de 30 ans.

Des animaux essentiels pour notre bien-être

La destruction des haies, l’assèchement des zones humides et les pesticides menacent les chauves-souris.
En les protégeant, nous améliorons notre environnement.
En une saison, une seule chauve-souris peut gober 60 000 moustiques !
En France, toutes les espèces sont protégées. En Orient, la chauve-souris est vénérée. Par contre, en Afrique, on la chasse pour sa chair.

Chauve-souris. Murin

Murin (Myotis lucifugus). Cette espèce opère des migrations de 500 km pour passer l'hiver dans des régions plus chaudes. Elle vit en Alaska, au Canada et aux Etats-Unis. © dinosoria.com

Sur tous les continents, la déforestation menace les espèces.
Dans les zones tropicales, les chauves-souris régulent les populations d’insectes souvent nuisibles.
C’est finalement la qualité de leurs excréments comme fertilisant qui concourt le plus à leur protection.

Chauve-souris

Les chauves-souris sont de formidables insecticides naturels. © dinosoria.com

En effet, les excréments sont un fertilisant exceptionnel qui se vend d’ailleurs très cher.
Par contre, si vous pénétrez dans une grotte habitée par une colonie, le masque est indispensable. La concentration d’excréments provoque un mélange d’ammoniac et d’ éthylamine. Ce mélange est dangereux pour l’homme.

Austin : la ville des chauves-souris

L’histoire d’Austin, une ville du Texas, illustre bien les relations difficiles entre l’homme et la chauve-souris.
Elle illustre également l’importance d’informer les populations car en définitive, les massacres de chauves-souris sont dus à la peur et l’ignorance.

Chauve-souris

Les chauves-souris souffrent des superstitions et de l'ignorance. By Schristia

Vers la fin des années 1980, plus d’un million de chauves-souris sont arrivées à Austin et se sont installées sous le pont de Congress Avenue.
A leur arrivée, il y a eu un début de panique et les médias se sont bien sûr empressés d’écrire n’importe quoi.La Une des journaux titrait : « Des millions de chauves-souris enragées attaquent la population. »

Congress Biridge Bats

Congress Biridge Bats. © dinosoria.com

Une pétition a été signée afin que les autorités éradiquent ces mammifères.

Heureusement, Merlin Tuttle, fondateur de «  Bat Conservation International » est intervenu à temps. Il a envoyé dans toutes les écoles d’Austin une notice pour informer les enseignants sur ces mammifères.
Les enseignants ont à leur tour informé les enfants.
Pour une fois ce sont les enfants qui ont instruit les adultes en propageant la bonne nouvelle.

Il a bien sûr rencontré le maire de la ville et il a réussi à convaincre les autorités que les chauves-souris ne représentaient aucun danger.

Choeronycteris mexicana

Chauve-souris mexicaine à longue queue ou à queue libre.(Choeronycteris mexicana). By kretyen

Austin est devenue la ville qui concentre la plus forte population de chauves-souris urbaines des Etats-Unis.
Elles attirent énormément de touristes. Leur impact économique est d‘environ 8 millions de dollars par an.

Autant dire que les Texans sont aujourd’hui ravis de leurs locataires. Cette population de chauves-souris est tout à fait saine et bien évidemment aucun mammifère n’a jamais attaqué qui que ce soit.

Leur pont est devenu célèbre sous le nom de Congress Bridge Bats.

Envol de Chauves-souris

Envol de chauves-souris à Austin. © dinosoria.com

Grâce à l’exemple d’Austin, quelques ponts ont été construits afin qu’ils puissent être colonisés par les chauves-souris. Des interstices de 2 à 5 cm sont prévus sous les structures afin que les colonies puissent y nicher.

Chauve-souris

La chauve-souris peut devenir une alliée économique. © dinosoria.com

Il serait intelligent de construire tous les ponts, dans le monde entier, en tenant compte des chauves-souris.
Comme quoi, parfois, il n’est pas toujours indispensable de dépenser des fortunes pour préserver une espèce. Il suffit simplement de réfléchir un peu.

Notre survie dépend peut-être des chauves-souris

Dans les déserts, les chauves-souris sont indispensables à la pollinisation des plantes, y compris le cactus. En effet, à chaque fois qu'elles viennent s'alimenter, elles transportent le pollen.
Sans elles, de nombreuses plantes disparaîtraient de cet environnement hostile. Par voie de conséquence, de nombreux animaux ne pourraient y survivre.

Chauve-souris

La chauve-souris est indispensable à de nombreux écosystèmes. By Lee Carson

En Guyane française, on a constaté que les chauves-souris avaient un rôle prédominant dans la régénération des forêts après des déboisages.

A Guam, l'extermination des Roussettes a mis en péril tout l'écosystème de l'île. Leur rareté a fait exploser le nombre d'insectes nuisibles qui dévorent les fruits, eux-mêmes en déclin faute d'une pollinisation suffisante.

Chauve-souris

Malgré un air peu engageant, la chauve-souris est inoffensive et très douce. © dinosoria.com

En Asie du sud-est, 70% des fruits vendus sont issus d'une pollinisation effectuée par les chauves-souris. Cela signifie que nous pouvons manger des fruits exotiques grâce aux chauves-souris.

Les chauves-souris sont donc essentielles pour la survie de nombreux écosystèmes. Elles sont les seules par exemple à effectuer la pollinisation des baobabs en Afrique.

Aux Etats-Unis, certains agriculteurs ont bien compris tout l’intérêt d’avoir des chauves-souris sur leurs cultures.
Pour qu’elles élisent domicile, il faut installer des petites maisons perchées en haut d’un mât.

Maison pour chauves-souris

Maison pour chauves-souris. © dinosoria.com

Leurs excréments fertilisent le sol. Le surplus peut-être vendu. Elles réduisent considérablement le nombre d’insectes nuisibles. Cela permet de réduire, voire de supprimer l’utilisation d’insecticides.

En protégeant les chauves-souris, nous nous protégeons nous-mêmes.

V.Battaglia (01.2004) M.à.J. 12.2009

Chauves-souris vampires . Pipistrelle . Comment accueillir des chauves-souris dans son jardin ou son bâti ?

Vidéos

Roussettes . Un faux vampire en pleine chasse . Des rhinolophes en plein festin

Références

Tuttle, Merlin D. 1982. "The Amazing Frog-eating Bat." National Geographic, 161(1): 78-91.
Bat Conservation International
Austin Congress Bridge Bats
La chauve-souris, collection Marshall Cavendish. 1993

< Mammifères