Home

Animaux < Mammifères < Felis silvestris
Animaux < Animaux domestiques < Chat < Chat sauvage

Chat sauvage

Felis silvestris se rencontre encore dans de nombreuses forêts d’Europe, d'Asie et d'Afrique.
Extrêmement discret, ce chat est difficile à observer. En général, les chats que l’on rencontre en forêts sont des chats « harets », qui sont le résultat d’un croisement entre un chat domestique et un chat sauvage.
Très semblable au chat domestique tigré, le chat sauvage est également chat forestier.

Portrait du chat sauvage

La robe du chat sauvage n’est jamais tachetée. Le dos est marqué d’une ligne noire et sa queue est aussi rayée d’anneaux noirs.
Généralement, la robe est brune avec des rayures noires. Comme chez d'autres félins, il existe des variantes mélaniques.
Les croisements avec les chats harets font que la pureté génétique a quasiment disparu.

Felis silvestris. Chat sauvage

Felis silvestris. © dinosoria.com

Plus lourd et plus trapu que le chat domestique, le chat sauvage possède un crâne plus large. Sa taille et son pelage varient selon l’aire d’habitat.

La sous-espèce européenne est la plus imposante. Son poids varie entre 3 et 8 kg. Le plus gros spécimen répertorié pesait 18 kg.

On reconnaît habituellement six sous-espèces, dont le chat domestique, bien que tous les auteurs ne soient pas encore d'accord sur cette division.

  • Felis silvestris lybica (Afrique du Nord, Moyen-Orient et Asie occidentale, jusqu'à la mer d'Aral)
  • Felis silvestris cafra (Afrique australe)
  • Felis silvestris ornata (Pakistan, Nord-Est de l'Inde, Mongolie et Nord de la Chine)
  • Felis silvestris bieti (Chine)
  • Felis silvestris silvestris (Europe et Turquie)
  • Felis silvestris catus (Chat domestique)

La sous-espèce africaine est plus petite et son pelage est plus clair et moins épais. Le poids varie de 3 à 6 kg.

Felis silvestris ornata est également connu sous le nom de chat des steppes ou chat orné. Il est très proche du chat sauvage d’Europe mais un peu plus petit.

Felis silvestris ornata

Felis silvestris ornata. © Berger J

Il s’apprivoise très facilement et depuis des siècles, il vit en parfaite harmonie avec les hommes dans certaines régions.

Mode de vie

Le chat sauvage européen est un animal timide qui fréquente les forêts aux nombreux sous-bois. Le jour, vous avez peu de chance d’en croiser un, car il reste à l’abri. Cependant, il est aussi actif le jour que la nuit.
Cependant, c'est surtout au crépuscule et la nuit qu'il sort pour chasser, notamment des petits rongeurs et parfois des oiseaux dont il apprécie surtout les œufs, mais également des lapins, des reptiles ou des amphibiens.

Il fréquente également les massifs montagneux jusqu’à 2 000 m d’altitude. En principe, il vit au sol, mais est un bon grimpeur.
Il peut parcourir de longs trajets la nuit pour chasser.

Felis silvestris

Le chat sauvage est amateur de rongeurs. © dinosoria.com

Le chat sauvage africain évolue dans des habitats très variés : régions semi-désertiques et jusqu'à 3 000 m d'altitude.

Le chat sauvage asiatique vit principalement dans les régions semi-désertiques et dans les régions montagneuses. Il est plus actif le jour que la sous-espèce européenne.

Chat sauvage d'Europe

Felis silvestris silvestris. © dinosoria.com

D'une manière générale, Felis silvestris chasse sur un vaste territoire. Un mâle peut posséder un domaine de 3 à 5 km² qui chevauche les territoires de plusieurs femelles.
Les mâles marquent leur territoire en griffant l'écorce des arbres et en urinant.

Le chat sauvage s’aménage un refuge dans un terrier abandonné, sous une souche ou dans une corniche rocheuse.

Chat sauvage

Chat sauvage d'Europe. By Peter G Trimming

C'est un petit félin solitaire qui évite les zones occupées par l'homme.

Reproduction

Une femelle s'accouple avec plusieurs mâles ; ces derniers engagent de nombreux combats pour assurer leur descendance.

La femelle élève seule les petits. Après une gestation de 58 à 68 jours, elle met au monde 1 à 8 petits dans un terrier protégé ou un escarpement rocheux. Les chatons, aveugles à la naissance, pèsent une centaine de grammes. Ils ouvrent les yeux vers le 10e jour et restent dans la tanière entre 4 et 12 semaines.

Chat sauvage et ses chatons

Chat sauvage et ses chatons. By Joachim S. Müller

Le chat sauvage n’est pas chasseur par instinct. Les petits tiennent de leur mère l’art de chasser et de tuer.
La mère commence par apporter au terrier les proies qu’elle vient de tuer. Les petits qui ne sont pas encore sevrés apprennent ainsi à dénuder une carcasse.
Après quelques semaines, elle rapporte des proies vivantes. C’est à trois mois qu’elle emmène ses jeunes à la chasse. Il leur faudra deux mois d’entraînement avant de devenir autonomes.

En liberté, le chat sauvage vit environ 15 ans, mais le taux de mortalité des jeunes est élevé.

Chat sauvage et ses chatons

Le chat sauvage met au monde une portée de 5 petits en moyenne. © dinosoria.com

Ses principaux ennemis, à par l’homme, sont selon son habitat le lynx, le loup, le renard, la belette ou les rapaces..

Le chat sauvage et l’homme

Protégé depuis 1979, le chat sauvage européen est encore victime de pièges ou de coups de fusil. L’homme a failli l’exterminer à cause de son goût pour le petit gibier et les animaux domestiques, notamment les volailles.
Il est vrai qu’une seule nuit, une chatte peut parfaitement égorger une trentaine de poules pour nourrir sa portée.

Il est cependant très utile pour réguler la population des rongeurs, particulièrement dans les zones agricoles.

Felis silvestris

Felis silvestris est aujourd'hui protégé. By Malik Braun

Autrefois très présent en France, il a failli être exterminé au cours du 20e siècle.
Aujourd'hui, il est surtout présent dans les forêts de l’est, en Auvergne, en Languedoc, dans le Jura, dans les Vosges et dans les Pyrénées.

Le chat sauvage asiatique et le chat sauvage africain restent assez communs dans leurs zones de distribution bien que la destruction de leur habitat a provoqué un déclin des populations.

V.Battaglia (01.2005). M.à.J 05.2012

Chat de Pallas ou Manul. Chat des marais ou Chaus

Ressources

NCBI. Felis silvestris
Felis silvestris sur Animal Diversity Web

< Mammifères