Home

Préhistoire < Dinosaures < Familles < Dinosaures à cornes

Cératopsidés

Les dinosaures herbivores les plus grands et les plus nombreux au Crétacé supérieur en Amérique du Nord étaient les dinosaures à cornes de la famille des cératopsidés (Ceratopsidae). Exclusivement quadrupèdes, ces dinosaures étaient bien protégés des attaques des prédateurs comme Tyrannosaurus ou Albertosaurus.
Le plus connu des cératopsidés est sans conteste Triceratops.

Les premières découvertes de dinosaures à cornes

Les premiers fossiles de cératopsidés ont été découverts en Amérique du Nord par Ferdinand Hayden en 1855 lors d’une exploration dans le Montana.
Mais ces restes étaient très fragmentaires.

Il fallut attendre 1872 pour que d’autres découvertes significatives de cératopsidés soient faites, dans le Wyoming.
Ces restes toujours très fragmentaires furent découverts par Edward Drinker Cope qui baptisa son dinosaure Agathaumas « merveilleux ».

En l’état, les fossiles ne permettaient pas de savoir grand-chose sur ces dinosaures. Ce fut Marsh qui réussit à résoudre l’énigme.
Mais, au début, Marsh pensait que les restes appartenaient à une espèce de bison disparu. Il leur donna même le nom de Bison alticornis « bison aux grandes cornes ».

Triceratops

Triceratops prorsus. © dinosoria.com

Bien sûr, il se trompait et les fossiles furent plus tard attribués à Triceratops alticornis « face à trois cornes ».

En 1888, un propriétaire de ranch apporta une énorme corne à John Bell Hatcher qui devint d’ailleurs une autorité mondiale en la matière.
La corne fut envoyée à Marsh qui renvoya Hatcher pour y chercher le reste de l’animal.

Grâce à une chance inouïe, il rentra l’année suivante avec un crâne de plus d’une tonne. Ce fossile devint la pièce de référence de Triceratops horridus « face terrifiante à trois cornes ».

Triceratops

Triceratops horridus. (American Museum of Natural History). By Micro serf

Entre 1889 et 1892, Hatcher récolta de nombreux fossiles dont plus de 30 crânes et squelettes de cératopsidés complets ou incomplets.

Depuis, de nombreux squelettes ont été mis au jour dont ceux de Styracosaurus, de Centrosaurus, de Chasmosaurus ou Pachyrhinosaurus.

Torosaurus fait actuellement l'objet de recherches afin de déterminer s'il s'agit d'une espèce à part entière ou simplement d'une variante de Triceratops.

Chasmosaurus

Chasmosaurus. By mcwetboy

Deux spécimens incomplets ont été découverts en Asie orientale et en Amérique du Sud. Mais, leur identification reste controversée.
Donc, à ce jour, les cératopsidés n’auraient vécu que dans l’actuelle Amérique du Nord. Une quinzaine de genres différents se sont diversifiés au Crétacé supérieur.

Caractéristiques des cératopsidés

Ces dinosaures à cornes possèdent une queue courte et tous avaient un très gros bec crochu et des dents coupantes.

Le profil type est :

  • De longues cornes pointues
  • Une tête massive
  • Une grande collerette osseuse à l’arrière du crâne
  • Des pattes dotées de pieds à sabots

Cependant, il existe des différences morphologiques selon les groupes. Par exemple, Styracosaurus se distingue par sa collerette. Cette dernière est prolongée, vers l’arrière, par six longues piques recourbées.
Les bords sont hérissés d’épines. De plus, ce dinosaure ne possède qu’une seule corne sur le nez et n’en a pas sur le front.

Centrosaurus

Centrosaurus. By Ryan Somma

Triceratops porte, lui, trois cornes proéminentes : une petite sur le nez et une corne frontale au-dessus de chaque œil.

De son côté, Pachyrhinosaurus possède un renflement osseux d’une épaisseur de 18 cm sur toute la longueur du museau.
Il ne possède pas de cornes sur le nez, ni sur le front. Par contre, sa collerette est ornée d’épines et de pointes caractéristiques des cératopsidés.

La taille des cératopsidés est très variable. Pachyrhinosaurus mesurait environ 5,5 m pour un poids de 4 tonnes. Triceratops atteignait 10 m de long et pesait environ 10 tonnes. Le poids de Styracosaurus est évalué à 3 tonnes pour environ 5 m de long.

Mode de vie des cératopsidés

On est à peu près certains que certains groupes de cératopsidés vivaient en groupes. On a retrouvé de nombreux fossiles tendant à prouver que des centaines d’animaux sont morts noyés en traversant les rivières.
Leurs ossements étaient alors piétinés et leurs carcasses attaquées par les prédateurs.

Cette image nous fait beaucoup penser aux troupeaux de gnous ou de zèbres qui sont pris de panique et traversent les rivières. De nombreux individus se noient ou sont attaqués par les crocodiles et autres prédateurs.

Styracosaurus

Styracosaurus (Site auteur de l'illustration)

Si l’on part du principe que ces dinosaures étaient des animaux sociaux, on peut également imaginer que leur collerette était colorée.
En effet, la couleur est un mode de communication très efficace. Ces dinosaures pouvaient-ils modifier la couleur et en changeaient-ils selon les circonstances ?

En principe, un mode de vie sociale est également hiérarchisé. Il est peu probable que les cératopsidés faisaient exception à cette règle.

Pourquoi de telles cornes et une collerette ?

On sait que les cornes des antilopes et celles de nombreux autres grands mammifères ongulés actuels servent à établir une hiérarchie sociale au sein des communautés.
Elles représentent aussi un moyen de conquérir ou de préserver un territoire. Les luttes entre les cerfs en sont un exemple.

La variété dans la forme des cornes et des bois serait donc une parure associée à certains comportements plutôt qu’un simple moyen de décourager les prédateurs.

Styracosaurus

Styracosaurus. By Unforth

En 1975, Jim Farlow et Peter Dodson ont conclu que la forme variée des cornes et la forme de la collerette s’expliquaient plus vraisemblablement par un rôle comportemental.

Ils firent les propositions suivantes :

Les cératopsidés à collerette courte qui possèdent généralement une grande corne nasale unique sont comparables aux rhinocéros actuels.
Cette grande corne devait représenter une arme redoutable. Pour éviter de graves blessures, les animaux devaient préférer se livrer à des démonstrations d’intimidation. Peut-être même que les cératopsidés à collerette courtes étaient des animaux solitaires ce qui limite les combats territoriaux.

Les cératopsidés à collerette longue devaient être capables de parader de manière impressionnantes, en inclinant simplement la tête et en la remuant de droite à gauche.

Triceratops à la collerette courte mais aux grandes cornes supraorbitaires pouvait lutter à la manière des cerfs actuels, en poussant et en tournant la tête après avoir engagé ses cornes contre celles de son adversaire.

Ce ne sont bien sûr que des suppositions. Finalement, les cératopsidés sont parmi les dinosaures les plus étranges mais aussi parmi les plus intéressants car leur morphologie nous révèle une partie de leur mode de vie.

Classification: Animalia. Chordata. Reptilia. Ornithischia Cerapoda Ceratopsia Ceratopsidae

V.Battaglia (05.06.2006). M.à.J 11.2009

Triceratops

< Groupes et Familles de Dinosaures