Home

Animaux < Animaux domestiques < Chien < Cavalier king charles

Cavalier King Charles

Appartenant à l’une des races canines naines les plus répandues, le cavalier king charles a apparemment tout pour lui.
Très sociable, le cavalier king charles aime autant courir dans la campagne que rester assis aux pieds de son maître. C’est le chien idéal que vous soyez pantouflard ou sportif.

L’histoire du cavalier king charles

C’est le roi Charles II qui a donné son nom au king-charles-spaniel, dit « charlie ». Mais, il ne faut pas confondre king-charles et cavalier king charles, qui sont aujourd’hui deux races distinctes.

Ces deux races canines font partie de la grande famille des spaniels, c’est-à-dire qu’ils ont pour aïeul le chien d’Oysel.
Dès le 16e siècle, les spaniels deviennent très recherchés des deux côtés de la Manche.
Un poète raconte qu’ils « débordent d’affection comme une femme en quête de mari ».

Cavalier king charles

Le cavalier king charles aime autant courir dans la campagne que rester assis aux pieds de son maître. By Sblue rock

L’une de leurs variétés particulièrement séduisante, le king-charles-spaniel, est adoptée par les têtes couronnées : Charles Ier, Charles II, Marie Stuart, Elisabeth Ire …

C’est Charles II (1630-1685) qui en fut le plus entiché. Selon ses proches, le roi manifestait beaucoup plus d’intérêt pour ses chiens que pour les affaires de l’Etat.

Bébé cavalier king charles

Islay, 3 mois. © Stéphanie Meunier-Mairot

Le king-charles-spaniel servait de chaufferette aux dames de la cour, qui le cachaient l’hiver sous leurs amples robes.

Une triste légende raconte qu’après l’exécution de Marie Stuart, le bourreau découvrit, dissimulé dans ses vêtements, un king-charles ensanglanté.

Cavalier king charles

Ginger. Le cavalier king-charles est toujours de bonne humeur. By Billie/PartsnPieces

Le king-charles coula donc des jours heureux auprès de l’aristocratie anglaise jusqu’à ce que cette dernière s’intéresse à un nouveau venu : le carlin.

Des croisements avec le carlin et le pékinois transformèrent radicalement la physionomie du king-charles.

Chiot cavalier king-charles

Chiot cavalier king-charles. By Jelene Morris

Dans les années 20, on chercha à retrouver les anciens aspects de la race. L’expérience fut réussie et il eut rapidement plus de succès que son cousin à nez plat.

Comportement et éducation

Ce petit chien est un véritable prototype de la joie de vivre. Il transpire le bonheur en permanence.
Calme, tendre et sensible, il adore être en contact avec ses maîtres. Il leur témoigne en permanence son attachement.
Question fidélité, peu de chiens peuvent le concurrencer.

Cavalier king charles

De petite taille, le cavalier king-charles peut voyager facilement. Ici, la jeune Chloe. By Rach

Avec les enfants, il est parfait. Il accepte tout d’eux sans rechigner. Il faut d’ailleurs le préserver de la brusquerie de certains enfants.

Par contre, ne comptez pas sur lui pour monter la garde. Extrêmement sociable, il cohabite bien avec tous les animaux. Ce chien aime vraiment tout le monde !

Aucun problème particulier pour l’entretien de son poil. Quelques brossages réguliers suffisent.
Côté santé, son point faible se situe au niveau des oreilles. Le risque d’otite est important. Il faut donc lui nettoyer régulièrement les conduits avec une lotion adaptée.

Cavalier king charles

Variante noire et feu pour ce splendide cavalier king-charles prénommé Bailey . By Slowitdown

Pour bien l’éduquer, il faut montrer un peu de fermeté car il adore transgresser les interdits. Il adore apprendre et surtout faire plaisir à ses maîtres.

C’est le compagnon idéal des personnes âgées tout autant que des maîtres sportifs. Ce chien s’adapte en fait à toutes les situations.
Il fait de véritables prouesses en agility.

Dimensions et standard

Le mâle mesure idéalement de 25 à 34 cm, et la femelle de 25 à 32 cm. Son poids est compris entre 5,46 et 8,20 kg.
Le poil doit être long, soyeux, sans former de boucles, agrémenté de nombreuses franges. Quatre couleurs sont possibles : noir et feu, ruby (rouge uni intense), blenheim (fond blanc pur parsemé de taches châtain) et tricolore.

V.Battaglia (08.11.2005)

Carlin . Pékinois

Références

Les chiens de race, éditions Atlas 2004
Le livre d'or des chiens, Derek Hall, éditions EDL 2004

< Races de chiens