Enigmes < Prédictions < Calendrier maya

Calendrier Maya

La civilisation Maya a établi l’une des cultures les plus sophistiquées de son époque dans les jungles du Mexique et de l’Amérique Centrale.
Célèbres pour leurs cités, les Mayas nous ont également laissé un calendrier énigmatique. Il ne reste malheureusement du calendrier Maya que quelques extraits.

Le calendrier Aztèque

Les peuples et cultures qui se sont succédées au Mexique, dont notamment les Aztèques et les Mayas, croyaient que le temps était divisé en cinq grands cycles (ou soleils).
Les prêtres disaient que quatre cycles s’étaient déjà écoulés depuis la création de la race humaine.
A l’époque de la conquête espagnole, l’humanité était déjà entrée dans le cinquième soleil, soit notre époque.
Ces cycles étaient marqués par des créations et des destructions successives. Le dernier cycle aurait commencé le 4 Ahau 8 Lumku c’est-à-dire le 13 août 3 114 avant notre ère.

Bien après les Mayas, les Aztèques reprirent ce calendrier dont l’origine s’était perdue dans la nuit des temps.
On a pu en déchiffrer une partie grâce à des manuscrits aztèques connus sous le nom de Codex du Vatican.

Codex aztèque

Codex aztèque. By william.neuheisel

" Le premier soleil, Matlactli Atl : durée 4 008 années. A cette époque vivaient des géants. Le premier soleil fut détruit par l’eau.
On lui a donné le nom d’Apachiohualiztli (inondation, déluge). Les hommes furent transformés en poissons. Un seul couple survécut et repeupla la Terre. D'autres disent que sept couples se cachèrent dans une grotte en attendant la fin du déluge. Ils repeuplèrent la Terre et furent adorés comme des Dieux par leurs nations ..."

" Le second soleil, Ehecoatl : durée 4 010 années. Ce soleil fut détruit par Ehecoatl (le Serpent du Vent) et les hommes furent changés en singes.
Un homme et une femme furent sauvés de la destruction..."

" Le troisième soleil, Tleyquiyahuillo : durée 4 081 années. Ce soleil fut détruit par le feu. Les hommes qui descendaient du couple rescapé du second soleil, mangeaient un fruit appelé tzincoacoc ..."

" Le quatrième soleil, Tzontlilic : durée 5 026 années. Les hommes moururent de faim après un déluge de sang et de feu..."

Teotihuacan, détail du palais de Quetzalpapalotl

Teotihuacan, détail du palais de Quetzalpapalotl, qui présente le symbole du calendrier relatif à l'année en cours. By kudumomo

On retrouve ce calendrier aztèque sur un énorme monolithe « la Pierre du Soleil » à Axayacatl. Cet énorme monolithe a été taillé dans le basalte en l'an 1479 de notre ère. Il pèse plus de 80 tonnes. Comme dans le Codex, les formulent inscrites disent que le monde a déjà traversé quatre époques ou soleils.

Pierre du Soleil Azteque

« la Pierre du Soleil » à Axayacatl . By gripso_banana_prune

Le premier soleil est représenté par Ocelotonatiuh, le "dieu-jaguar". Le deuxième est représenté par la tête du serpent Ehecoatl, le dieu de l'Air. Le troisième est symbolisé par une tête faite de pluie et de feu céleste. Le quatrième est symbolisé par la tête de la déesse de l'Eau Chlachiuhtlicue.

Codex azteque

Codex aztèque. By william.neuheisel

Quand prendra fin le cinquième soleil ? Les Aztèques avaient déjà oublié la méthode pour calculer cette date d’anéantissement final.

Mais les Mayas qui les avaient précédés avaient, eux, calculé le moment exact où le grand changement mettrait un terme à ce cinquième et dernier cycle.

Le symbole du cinquième soleil est le visage de Tonatiuh, le dieu-soleil. Sa langue fait voracement saillie, symbolisant la soif de sang et la faim de cœurs humains du dieu. Il apparaît à l'intérieur du symbole Ollin qui signifie "mouvement".

Pourquoi le soleil du mouvement ? Parce que selon les inscriptions: " au cours du cinquième soleil, la Terre se mettra en mouvement et nous périrons tous".

Vestiges de l’écriture et des connaissances Mayas

Les mayas ont laissé derrière eux une profusion de décomptes calendaires. Aujourd’hui, il ne subsiste que quatre codex (manuscrits enroulés) de la folie destructrice des missionnaires espagnols.

Codex Maya

Codex Maya. By Whirling Phoenix

Ces manuscrits sont essentiellement des calendriers remplis d’indications astrologiques. Il est évident que les scribes qui rédigèrent ces calendriers étaient experts en astronomie.

A l’aide de calculs mathématiques sophistiqués, ils déterminaient les mouvements du ciel nocturne des milliers d’années dans le passé et dans le futur.

Ils savaient également prédire les éclipses du soleil. De même, ils savaient en combien de temps la Lune tourne autour de la Terre.

Glyphe maya

Glyphe maya. By Adal-Honduras

Ils maniaient parfaitement le concept du zéro sans lequel tout un arsenal mathématique n’existerait pas. Rappelons que ni les Grecs, ni les Romains n’en avaient la moindre idée.

Si les manuscrits ont été irrémédiablement détruits, heureusement pour nous, les Mayas ont gravé sur des stèles les évènements importants survenus dans la vie de leurs dirigeants.

Le grand escalier hiéroglyphique de Copán est la plus longue inscription gravée du Nouveau Monde.
Il s’agit de véritables archives historiques d’un peuple disparu. Nous ne sommes, actuellement, capables d’en lire que des fragments car les premiers archéologues l’ont reconstitué d’une façon désordonnée.

Escalier de Copan

Le grand escalier hiéroglyphique de Copán . By Adal-Honduras

Actuellement, on ne peut traduire que la moitié des glyphes Mayas. Des stèles qui reprennent le principe du calendrier sont arrivées jusqu'à nous.

Le calendrier Maya

Les Mayas attribuaient l’origine de leurs connaissances en Astronomie à leurs aïeux qui les tenaient des premiers hommes.
En fait, on ne peut être que perplexe devant les évidentes disparités qui existent entre les réalisations assez médiocres des Mayas et leurs connaissances en astronomie.

A part en architecture, la culture Maya est assez primitive. Alors, comment ont-ils pu cartographier l’univers alors qu’ils ne connaissaient pas le principe de la roue ?
Comment ont-ils pu compter en millions d’années et n’avoir jamais réussi à peser un sac de maïs ?

Copan

Cité maya de Copán. By Adal-Honduras

Peu de scientifiques contestent le fait que les Mayas tenaient leur calendrier d’une autre civilisation, les Olmèques.
Au IIe siècle avant notre ère, ces derniers utilisaient le même système de calcul du temps. Mais de qui les Olmèques tenaient-ils ce calendrier ?

Il faut se rendre à l’évidence que le calendrier Maya est d’une stupéfiante précision.

L’année solaire compte 365,2420 jours soit une erreur de seulement 0,0002 jour. Le calendrier Maya se révèle donc encore plus précis que le calendrier grégorien (365,2425) introduit en Europe en 1582.
Nous savons aujourd’hui que le chiffre exact est de 365,2422 jours.

Les Mayas utilisaient leur propre système de notation qu’ils tenaient des Olmèques.

Le système est une combinaison :

  • De points (correspondant au chiffre 1 ou à des multiples de 20)
  • De barres (chiffre 5 ou des multiples de 5 fois 20)
  • De glyphes en forme de coquillages (le zéro)

Comment les Mayas comptaient-ils le temps ?

Le temps était compté de la manière suivante :

  • En jours (kin)
  • En périodes de 20 jours (uinal)
  • En année de calcul de 360 jours (tun)
  • En périodes de 20 tuns (katun)
  • En périodes de 20 katuns (bactun)
  • Il y avait aussi des périodes de 8 000 kuns (pictun) et de 160 000 tuns (calabtun)

Le calendrier Maya, par sa précision, n’a rien à envier à nos ordinateurs modernes.

Sur une stèle à Quirigua, au Guatemala, une date nous renvoie en arrière de plus de 300 millions d’années.

Des inscriptions glyphiques découvertes sur une stèle de Copán en Honduras indiquent une date mystérieuse correspondant au 26 juillet 736.

Stele de Copan

Une des stèles de Copán. By 10b travelling

Rapportées à notre système de datation, les énigmatiques inscriptions Mayas livrent un message plutôt inquiétant : le cinquième soleil prendrait fin le 4 Ahau 3 Kankin soit le 21 décembre 2012.

Il existe un véritable souci obsessionnel de la civilisation Maya, et de toutes les anciennes cultures de l’Amérique Centrale, à calculer la fin du monde.
Ce calendrier semble avoir été créé pour prédire une catastrophe cosmique ou géologique.

Mais, contrairement à ce qui est souvent dit sur Internet, le calendrier Maya ne s'arrête pas au 21 décembre 2012. En effet, les Mayas mentionnent d'autres dates correspondant à d'autres cycles. Ils n'ont donc jamais envisagé la fin du monde mais simplement une succession de cycles. Le 5e soleil est un cycle parmi d'autres.

V.Battaglia (11.2004)

Site de Xultun. Le calendrier maya ne s'arrête pas en 2012

Calendrier Maya et science actuelle . 2012: la fin du monde. Mythe ou réalité ? . 2012: Analyse du 5e cycle ou 5e Soleil . Vidéo stèle Maya

< Prophéties. Prédictions . Prémonition . Voyance