Home

Animaux < Reptiles < Crocodiles < Caiman yacare

Caïman Yacare

Le caïman yacare (Caiman yacare) est un caïman de taille moyenne qui vit en Amérique du Sud. Ce caïman est également appelé caïman jacare, caïman yacaré ou caïman piranha.

Jusqu’à une période récente, le caïman yacare était considéré comme une sous-espèce du caïman à lunettes (Caiman crocodilus).
Les deux espèces sont en effet très similaires, en ce qui concerne l’aspect extérieur, le comportement et l’écologie.

Les deux espèces apprécient les marécages, les fleuves ou les lacs. Leur aire de distribution est sensiblement similaire : Nord de l’Argentine,  Brésil, sud de la Bolivie, Paraguay. Il existe une forte concentration d’individus dans les marais de Pantanal au sud-ouest du Brésil.

Portrait du caïman jacare

Ce caïman peut atteindre une taille maximale de 3 m. Sous le ventre, la  peau  est recouverte de plaques osseuses très développées comme pour tous les caïmans. Par contre, les plaques osseuses sont beaucoup moins développées sur les flancs ce qui lui vaut d’être chassé pour le commerce de peau.

Il se nourrit de poissons, de mollusques, d’escargots et de crustacés. Il apprécie particulièrement les plans d’eau recouverts de végétation flottante.

Caiman yacare

Caïman yacare. By Mauro Halpem

Son surnom de caïman piranha lui vient d’une caractéristique dentaire. En effet, certaines de ses dents de la mâchoire inférieure sont plus longues et deviennent apparentes lorsque l’animal a la gueule fermée.

Reproduction

La femelle construit un monticule constitué de végétaux sur la rive. Elle pond 20 à 40 œufs environ dans une cavité située au centre du nid. Les meilleures pontes s’effectuent au cœur de la saison annuelle des pluies.
Elle recouvre ensuite ses œufs pour l’incubation qui dure environ 90 jours.
Les femelles gardent leur nid pendant toute l’incubation pour les protéger des prédateurs.

Dès qu’elle entend les petits « grogner » dans le nid, elle les en délivre et les transporte jusqu’à l’eau dans sa gueule.
Les nouveau-nés restent près de leur mère.

Le comportement des femelles aussi bien que des nouveau-nés dépend de la pression humaine.
Dans les zones où cette espèce n’est pas dérangée, les femelles se montrent très maternelles et protègent avec agressivité leurs jeunes.
Les juvéniles peuvent alors rester avec leur mère pendant deux ou trois ans.
Par contre, dans les zones où la chasse est pratiquée, les femelles abandonnent souvent leur nid.

Cette espèce se reproduit assez vite ce qui est heureux car sa protection est rarement respectée.

Le caïman yacare et l’homme

Une chasse intensive a lourdement grevé les effectifs dans les années 1970 et 1980 et cela sur l’ensemble de son aire de répartition.
Heureusement, ce caïman est un animal très adaptable et qui a su résister à la pression de la chasse.
Actuellement, on estime la population globale entre 100 000 et 200 000 individus.

Bien que protégée, l’espèce continue à souffrir de la chasse illégale et de la destruction de son habitat.
Plusieurs pays, dont notamment le Paraguay et le Brésil, ont mis en place des programmes de protection.
Des fermes d’élevage permettent de réimplanter des individus dans la nature. Des programmes identiques sont en cours en Argentine.
Mais, pour que de tels programmes réussissent, il est impératif que la gestion de l’environnement soit développée.

Classification: Animalia. Chordata. Sauropsida. Crocodilia. Alligatoridae. Caiman

V.Battaglia (24.03.2008)

Alligator . Caïman (présentation, espèces) . Caïman à lunettes

Références

Alligators and Crocodiles, John et Deborah Behler. Colin Baxter Photography Ltd 1998
Alligator et caïman. Time Life 1997
Larousse des Animaux. Les Crocodiliens p. 367 à 369. Editions Larousse 2006

< Crocodiles