Home

Animaux < Reptiles < Serpents < Boomslang . Dispholidus typus

Boomslang

Heureusement pour l’homme, le boomslang (Dispholidus typus) n’attaque que si on le touche, car son venin est bien plus violent que celui du cobra. Ce serpent arboricole se camoufle dans les feuilles des forêts du sud de l’Afrique.

Le boomslang appartient au groupe des serpents opisthoglyphes, chez qui les dents qui injectent le venin sont petites et situées en arrière de la bouche.
Ils sont en général beaucoup moins dangereux que les protéroglyphes aux grands crochets placés sur le devant, comme le cobra.

Portrait du Boomslang

Les opisthoglyphes injectent beaucoup moins de venin et plus lentement. Mais, le boomslang est une exception.
Ses crochets venimeux sont rapprochés vers l’avant en raison d’un raccourcissement du maxillaire.

Comparatif crochets

Son venin est dangereux pour l’homme malgré la faible quantité injectée. Des opisthoglyphes comme le boomslang ont été responsables d’accidents mortels au cours de manipulations.

Boomslang

Boomslang. © dinosoria.com

Il évolue dans les forêts et les savanes boisées d’Afrique tropicale et australe. Sa taille varie d'1,20 m à 1,50 m. Les plus grands spécimens peuvent atteindre 2 m.
Pour intimider l’ennemi, le boomslang grossit son cou afin de paraître plus volumineux.

Boomslang

Le boomslang est un serpent arboricole. © dinosoria.com

C’est un serpent arboricole qui, grâce à sa robe vert clair, se fond très bien dans son environnement. La femelle peut être d’un brun plus ou moins foncé.

La couleur varie même au sein d'une région géographique restreinte. Ce qui le caractérise est surtout sa tête très courte et ses très grands yeux.

Boomslang

Le boomslang se fond dans son environnement. © dinosoria.com

Il guette ses proies en restant immobile, enroulé autour d’une branche ou imitant une branche. Il se nourrit essentiellement d’oiseaux mais aussi de rongeurs ou de caméléons.

Il peut avaler les oeufs, dans les nids, en entier. Son estomac est capable de dissoudre la coquille.

Boomslang

Boomslang en train d'avaler un caméléon. © dinosoria.com

Le boomslang est également agile au sol mais, à terre, on rencontre surtout des femelles qui cherchent un endroit pour pondre leurs œufs.

Le boomslang a peu d’ennemis à part les rapaces et ses propres congénères car cette espèce est cannibale. Les jeunes boomslangs sont la proie d’autres serpents arboricoles comme le serpent-oiseau (Thelotornis kirtlandi).

Reproduction

La saison de la reproduction se déroule en décembre et janvier. Les femelles se laissent guider par les traces olfactives laissées par les mâles.

L'accouplement peut s'effectuer aussi bien dans les arbres que sur le sol.

Boomslang

Le boomslang semble toujours à l'affût. © dinosoria.com

La femelle pond en moyenne 8 à 14 oeufs et jusqu'à 27 oeufs. Après 4 à 8 semaines, selon la température, les oeufs sont pondus dans un tronc d'arbre ou un monticule de feuilles.

Les oeufs sont immédiatement abandonnés.

Les jeunes de 28 à 39 cm, vert émeraude, naissent après une incubation de 2 à 3 mois. Les serpenteaux se nourrissent de petits reptiles tous les 2 à 3 jours. Leur indépendance intervient vers le 10e jour avec leur première mue.

Ils pourront eux-mêmes se reproduire vers 2 à 3 ans. Leur longévité est de 8 ans environ.

Classification : Animalia. Vertebrata. Reptilia. Squamata. Colubridae. Dispholidus

V.Battaglia (07.2005) M.à.J 06.2007

Les serpents les plus dangereux

< Serpents