Home

Planète Terre < Boletus manicus

Boletus manicus

Le bolet qui rend fou est un champignon hallucinogène qui était utilisé par certaines peuplades de Nouvelle-Guinée lors de cérémonies.
Il a été décrit par Roger Heim dans son livre « Les champignons toxiques et hallucinogènes » après une expédition en Nouvelle-Guinée.

Description de Boletus manicus

  • Pied long et très radicant, aminci en haut et épaissi vers la base
  • Chair vert d'eau, ferme dans le chapeau, bleuissant par plages et jaunissant à l'air
  • Chair amère
  • Une certaine ressemblance avec le bolet Satan au niveau de l'aspect général et des couleurs, mais de taille plus petite

Boletus manicus

Boletus manicus. © R. Heim

Ce champignon a été observé par l'expédition auprès des chênes vers 1 500 à 1 700 m d'altitude, dans la région de Minj.

Effets hallucinogènes

R. Heim a baptisé ce bolet, le champignon de la folie.

Citation de R, Heim

Les Kuma affirment qu'il faut le cueillir avec la main gauche, car s'ils le font de la main droite, il occasionne une irritation insupportable de la langue, puis l'évanouissement, enfin la folie.

Ce champignon existe chez les Kuma et les Kaimbi sous le nom ngimbigl = pénis, respectif de noda gegwants = gaucher

Des essais personnels faits avec la poudre de Boletus manicus en quantité très réduite, d'un ordre inférieur à 60 mg, l'ingestion a provoqué l'apparition de projections lumineuses très colorées.

La seconde absorption s'est manifestée par quelques malaises intestinaux seulement.

L'analyse a révélé une teneur en mannitol de 9,8 à 10 %. ce qui est nettement inférieur à celle du bolet Satan (19,3 %).
De plus, trois corps indoliques ont été décelés dans ce champignon.

D'après la description qui en est faite, ce champignon semble être un hallucinogène psychédélique, provoquant une modification de l'humeur et de la perception et permettant d'accéder à une transe mystique.

V. Battaglia (15.04.2012)

Source: Roger Heim.  Les champignons toxiques et hallucinogènes. Boubée 1978

< Planète Terre