Home

Bœuf musqué

L’énorme bœuf musqué (Ovibos moschatus), ruminant des régions arctiques les plus désolées, vit en hardes paisibles malgré une taille conséquente, environ 2,50 m de long pour une demi-tonne.

On peut observer le boeuf musqué (musk ox) paître dans la toundra arctique canadien et du Groenland en rangs serrés pour se protéger des vents glacés.

Portrait du Bœuf musqué

Sa physionomie compacte est spécialement étudiée pour conserver la chaleur :

  • Pattes et une queue courtes
  • Oreilles dissimulées dans les poils
  • Gros corps massif recouvert d’une épaisse fourrure

Il est si bien spécialisé pour lutter contre le froid qu’il ne supporte pas les températures supérieures à 10°C.
En été, il souffre souvent d’insolation. Il doit alors se reposer sur les plaques de neige afin de se rafraîchir.

Boeuf musque

Boeuf musqué. By Quinn.anya

Face au froid arctique, sa fourrure est très dense. Elle retient l’air et limite au maximum les déperditions thermiques.
Une expérience a été faite. Un thermomètre enroulé dans une peau de bœuf musqué affiche 2°C alors que la température extérieure est de – 26°C.

Boeuf Musque. Ovibos moschatus

Ovibos moschatus. By Zingaro I am a gipsy too

Cette toison n’a qu’un seul défaut. Elle n’aime pas l’eau. Si il pleut, le pelage perd de ses vertus protectrices. Les poils gèlent et dès le retour du froid, l’animal meurt d’hypothermie.

Les cornes d’un mâle peuvent atteindre 70 cm.

Reproduction

Pendant la saison des amours, les mâles se livrent à des combats violents pour pouvoir se reproduire. Durant, cette période, ils dégagent une odeur forte de musc d’où leur nom.

La femelle met au monde un seul petit, rarement des jumeaux après une gestation de 8 à 9 mois.
Le principal ennemi des jeunes est le loup blanc du Groenland. Pour se défendre, les bœufs musqués forment un cercle. Les femelles et les petits sont placés au centre tandis que les mâles font face au danger.

Troupeau de boeufs musques

Les boeufs musqués font front face à l'ennemi. By Saxophone Player

A sa naissance, le petit pèse déjà plus de 10 kg. Seules 20% des femelles mettent bas et même parfois aucune en cas de pénurie alimentaire.
Ce taux de reproduction assez faible est contrebalancé par un taux de survie des jeunes élevé. Dès leur naissance, ils sont déjà recouvert d’une épaisse fourrure et peuvent résister à des températures de – 20°C.

Loup arctique qui attaque des boeufs musques

Boeufs musqués face à un loup (Taxidermie). By Noricum

Fils ou fille unique, il bénéficie d’un allaitement prolongé puisqu’il n’est sevré qu’entre le 10e et 18e mois.
La protection rapprochée de sa mère et de la harde est très efficace.

La longévité de l’espèce est de 24 ans malgré l’environnement hostile.

Menu Arctique

En été, sous les latitudes arctiques, il fait presque jour en permanence; l'hiver, c'est l'inverse. Le boeuf musqué dispose d'une bonne vision pour se guider dans la nuit sans fin. La harde se dirige vers des zones battues par le vent, là où la neige est moins épaisse.

Boeuf musqué

By How I See the World around me

Avec ses gros sabots, il gratte la neige pour accéder aux herbes et mousses. Si la pluie tombe, le sol gèle. Dans ce cas, les animaux utilisent leur crâne comme un marteau. Ils frappent le sol à coup de cornes pour briser la glace.

Le bœuf musqué et l’homme

La magnifique laine du bœuf musqué a pendent longtemps fait la convoitise des trappeurs. Les esquimaux du grand nord canadien chassent de manière traditionnelle cet animal. Il assure la viande pour les hommes et les chiens de traîneau ; sa laine et sa peau servent à la confection des vêtements et ses cornes entrent dans la confection des armes et des outils.

Boeuf musque qui court

Malgré son poids, le boeuf musqué est vif. © dinosoria.com

Au milieu du 20e siècle, les Nord-Américains voulurent faire une exploitation commerciale du boeuf musqué, exclusivement pour sa laine.
La « quiviut », selon le mot Inuit, était aussi appelée la toison d’or de l’Arctique. Un premier élevage implanté dans l’état du Vermont en 1954 donna d’excellents résultats. Un seul animal donnait 2 à 3 kg de laine soyeuse.
Mais, les frais d’élevage et de domestication se révélèrent rapidement exorbitants.

Boeuf musque

Le boeuf musqué possède une laine magnifique. © dinosoria.com

De leur côté, les populations autochtones préférèrent conserver leurs traditions de chasse et de pêche.
Il ne reste aujourd’hui qu’un seul élevage de ce type en Alaska.

V.Battaglia (05.2005)

Classification: Animalia. Vertebrata. Mammalia. Artiodactyla . Bovidae. Ovibovini. Ovibos

Crédit photographique

Toutes les photos, sauf autre licence mentionnée, sont sous Licence creative commons Attribution paternité Share Alike 3.0 unported et proviennent du site FlickR

Références

Le boeuf musqué, collection Marshal Cavendish 1994
Le boeuf musqué, éditions Atlas 2004

< Mammifères