Home

Planète Terre < Plantes toxiques < Belladone

Belladone

La belladone (Atropa belladonna) est une plante vivace très répandue. C'est également une plante dont l'ingestion est potentiellement mortelle.
Son nom latin est dédié à Atropos « l'Implacable », celle qui coupe le fil de la vie. Dans la mythologie grecque, les Moires sont des divinités du Destin implacable. Elles sont assimilées aux Parques dans la mythologie romaine.

Son suc était très utilisé sous la Renaissance, en Italie, par les femmes pour dilater la pupille d'où le nom latin botanique belladona (bella donna ou belle dame).

Description de la belladone

Cette plante peut atteindre 2 m. Elle dégage une odeur fade et désagréable. Les fleurs tubulaires sont de couleur pourpre.
Commune dans les clairières des forêts à sol calcaire, la belladone est une plante médicinale, mais qui est également cultivée.

belladone. Atropa belladonna

Fleur de la belladone. Atropa belladonna. By Stadtkatze

Les tiges épaisses et charnues portent des fleurs rouge-brun, solitaires ou par deux.
Le fruit est une baie noire de la taille d'une cerise.
Ce sont les baies noires et luisantes qui sont très toxiques.

Toxicité de la belladone

Les accidents surviennent suite à l'ingestion, par des enfants la plupart du temps, des baies qui semblent appétissantes, car elles ressemblent à des cerises. De plus, leur saveur est sucrée.
Mais, la plante contient de fortes quantités d'atropine. L'ingestion d'une seule baie peut se révéler fatale et 10 à 15 baies provoquent dans tous les cas le décès.

Les racines sont également toxiques.

A faible dose, la belladone provoque l'euphorie, des hallucinations, des délires et d'étranges visions. Les pupilles sont fortement dilatées.

Fruit de la belladone. Atropa belladonna

Fruit de la belladone. Atropa belladonna. By helen.2006

Les symptômes surviennent dans l'heure qui suit l'ingestion. La victime ressent des brulures dans la gorge, une accélération du rythme cardiaque, des nausées et des vomissements, des hallucinations visuelles et auditives.
La victime peut d'ailleurs manifester un comportement agressif et avoir des convulsions puis sombrer dans un profond sommeil.

Toute intoxication nécessite une hospitalisation d'urgence.

La Belladone et les chevaux

L'ingestion, même en quantité peu importante, de feuilles, de fleurs ou de baies provoquent un affaiblissement, des troubles nerveux, la cécité et la prostration.

Ces différents symptômes conduisent à la mort du cheval.

La belladone en homéopathie et phytothérapie

Cette plante doit faire l'objet d'une utilisation exclusivement sous contrôle médical.

Les parties utilisées sont les feuilles et les racines. Les feuilles sont récoltées au début de l'été et les racines en automne.

Le remède homéopathique est vendu sous la forme Belladona 5 CH, 7 CH ou 9 CH. Le traitement est prescrit en cas de maladie infectieuse, de fièvre. C'est un traitement d'urgence en cas de rougeole, d'otite, d'angine ou de migraine.

Feuilles et racines ont des propriétés relaxantes. La teinture est un relaxant puissant qui soulage également les coliques et les ulcères d'estomac. Elle est également prescrite pour traiter la maladie de Parkinson.

En médecine classique, la belladone est utilisée comme anesthésiant.

V. Battaglia (29.03.2012)

Quelques ouvrages sur les plantes toxiques et leur usage médicinal

Sauvages et toxiques : Plantes des bois, des prés et des jardins. Marie-Claude Paume. Edisud 2009
Guide des plantes toxiques et allergènes. Michel Botineau. Belin Litterature et Revues 2011
Sauvages et médicinales : Plantes remèdes pour nos petits maux. Marie-Claude Paume. Edisud 2007
Encyclopédie des plantes médicinales. Larousse. 2007
Poisons et venins dans la nature, Denis Richard. Delachaux et Niestlé 2008

< Plantes toxiques