Home

Belette

La Belette (Mustela nivalis) est le plus petit mammifère carnivore du monde. Comme l'hermine, ce prédateur arbore une robe dont la couleur varie selon les saisons.

La belette a fait l'objet de nombreuses superstitions. D'après l'une d'entre elles, on peut prédire le temps d'après la couleur de sa fourrure le jour de la Chandeleur : grise, elle annonce le froid, blanche la neige et rousse le beau temps.

Où vit la belette ?

Mustela nivalis est abondante dans l'hémisphère nord. Elle vit en Amérique du Nord, en Alaska, au Canada et dans le nord des États-Unis.
Elle est également présente dans les pays d'Europe au climat tempéré, dont la France. Elle est par contre absente en Irlande, au Groenland et en Islande.

Belette

Belette. © dinosoria.com . (CC BY-SA 3.0)

La belette a été introduite par l'homme sur de nombreuses îles, dont la Nouvelle-Zélande, Malte, la Crète ou les Açores.

Ce petit mammifère possède de grandes capacités d'adaptation ce qui lui permet d'évoluer dans de nombreux habitats : forêts, toundra, taïga

Elles résident temporairement dans des tanières qu'elles creusent rarement elles-mêmes, préférant emprunter des terriers creusés par d'autres espèces.

Belette

Mustela nivalis. Bering Land Bridge National Preserve. (CC BY-SA 3.0)

Le plus important, pour une belette, est de disposer d'une végétation haute afin de pouvoir se camoufler et chasser en embuscade.

Morphologie

Les plus grandes belettes vivent sous des climats chauds, comme en Afrique du Nord. Ces populations peuvent mesurer jusqu'à 217 mm et peser plus de 70 grammes.
Les plus petites belettes sont présentes en Amérique du Nord. Elles ne pèsent que 45 grammes en moyenne pour une longueur de 190 mm.
Les plus petits individus ne pèsent que 30 grammes.

Belette

Belette. By ramendan

Les mâles sont plus grands que les femelles.

La couleur de la robe varie selon les saisons. En hiver, elle est blanche, mais le bout de la queue reste noir.
En été, elle redevient brune. La partie ventrale reste blanche.

Belette

Une belette et sa robe hivernale. © dinosoria.com . (CC BY-SA 3.0)

La belette possède cinq doigts à chaque patte avec des griffes non rétractiles.

Reproduction et longévité

Mâles et femelles s'accouplent avec de multiples partenaires. La période de reproduction se situe principalement au printemps et en été.

Durant cette saison, les mâles quittent leur territoire pour envahir celui des femelles.

La copulation peut durer plus d'une heure.

Mustela nivalis

Malgré sa taille minuscule, la belette est un vrai prédateur. © dinosoria.com . (CC BY-SA 3.0)

Le nombre de jeunes et de portées annuelles dépend uniquement de l'abondance des proies. Par exemple, en Arctique, où les populations de lemmings peuvent être très importantes, les femelles peuvent mettre au monde jusqu'à 15 petits.
Elles peuvent avoir jusqu'à trois portées par an.

Globalement, les femelles n'ont qu'une à deux portées par an, pour une moyenne de 4 à 5 petits.

Belette

Le poids minimum d'une belette est de 30 grammes. By Teemu Eskola

La gestation dure environ un mois. À la naissance, les petits sont dépourvus de poils, aveugles et sourds. Ils pèsent entre 1 et 1,7 gramme.
Les nouveau-nés dépendent entièrement de leur mère. Ils sont allaités pendant environ un mois, mais sont capables de tuer leurs premières proies dès le 47e jour.

L'instinct de prédation est inné bien que leur chance de survie soit bien plus importante s'ils bénéficient d'un apprentissage maternel.

Belette

La belette vit en solitaire. © dinosoria.com . (CC BY-SA 3.0)

Dans son environnement naturel, la belette ne vit pas plus de 2 ans. Par contre, en captivité, elle vit en moyenne 5 à 6 ans. Le record enregistré est de 10 ans.

Le taux de mortalité, chez les jeunes, est très important et bon nombre d'entre eux meurent avant d'être sevrés.

Les principaux prédateurs des nouveau-nés sont les serpents et les renards. Les adultes sont surtout menacés par les oiseaux de proie, mais également d'autres membres du genre Mustela comme l'hermine ou la belette à longue queue.

Hermine

Hermine. Les deux mammifères sont souvent confondus. © dinosoria.com. (CC BY-SA 3.0)

La belette possède peu de défenses à part le camouflage et la capacité à libérer de ses glandes anales des sécrétions malodorantes, qui peuvent dissuader certains prédateurs.

Mode de vie et alimentation

En dehors de la période de reproduction, la belette est solitaire. Elle occupe un territoire de 6 km² en moyenne.
Les mâles les plus âgés sont dominants sur les plus jeunes et les femelles.

Les belettes ont besoin d'un gros apport énergétique. Elles peuvent consommer plus de 50 % de leur poids chaque jour.
Elles stockent dans des terriers une partie de leur nourriture en prévision des mois d'hiver et pour les femelles des périodes d'allaitement.

Mustela nivalis

Pour pouvoir survivre, Mustela nivalis a besoin de chasser tous les jours. By soumyajit nandy

La belette chasse aussi bien le jour que la nuit. C'est un prédateur opportuniste qui ne néglige aucune proie, y compris les charognes. Les rongeurs constituent l'essentiel de son menu, mais insectes, reptiles, petits mammifères ou poissons sont des proies potentielles.

Les belettes communiquent entre elles en émettant de nombreuses vocalises : sifflements, grincements, couinements…

La belette et l'homme

La belette joue un rôle important dans l'écosystème en régulant les populations de rongeurs.

Au Canada, la belette est chassée pour sa peau, utilisée pour la confection des manteaux de luxe et des mitaines.

Ce mammifère ne bénéficie d'aucune protection, mais les populations mondiales sont stables.

Classification: Animalia. Vertebrata. Mammalia. Carnivora. Mustelidae. Mustelinae. Mustela

V. Battaglia (17.05.2015)

Hermine

Références

Mustelidae. Collection Marshall Cavendish. 1995
Mustela nivalis sur Animal Diversity Web
Eloïse Mozzani. Le livre des superstitions, Laffont 1995

< Mammifères