Animaux < Arachnides < Aoûtat

Aoûtat

Trombicula autumnalis est un acarien, également appelé rouget, qui parasite aussi bien l'animal que l'homme. Au même titre que la tique, l'aoûtat peut transmettre des maladies au chien ou au chat. Cet acarien peut également transmettre la trombiculose, une dermatose, au lapin et aux rongeurs.
Quelle protection adopter contre les piqûres d'aoûtats ? Existe-t-il des répulsifs  ? En cas de piqûre, quel est le meilleur traitement ?

Qu'est-ce qu'un aoûtat ?

Trombicula autumnalis est un arthropode qui fait partie de la classe des arachnides. Adulte, il possède 8 pattes. La larve n'en possède que six.
Les adultes, au corps velu, mesurent 1 à 3 millimètres de long et ne piquent pas. Ce sont les larves rouge-orangé qui piquent et qui occasionnent les démangeaisons.

Aoutat

Aoûtat, acarien de la famille des trombiculidés. (Dessin Tom Sam You. Archives Larousse)

Ces piqûres sont les plus fréquentes au mois d'août d'où le nom commun d'aoûtat. Cependant, selon la température et le degré d'humidité de l'air, les larves peuvent être également actives l'hiver.

La répartition de l'aoûtat est très cosmopolite. Cet acarien est présent en Europe, en Amérique du Nord et en Australie.

La larve d'aoûtat

Dès leur naissance, au printemps, les larves ont besoin de s'alimenter. Pour cela, elles utilisent un rostre pointu portant 2 chélicères afin de piquer les vertébrés.
Elles peuvent ainsi aspirer sous leur peau de la lymphe et des tissus. La larve est hématophage c'est-à-dire qu'elle consomme du sang.

La lymphe est un liquide blanchâtre, riche en protéines et en lymphocytes, qui circule dans les vaisseaux lymphatiques.

Les larves dissolvent lymphe et tissus à l'aide de leur salive. Ce n'est pas la piqûre de la larve d'aoûtat qui démange, mais l'effet de la salive.

Les larves s'alimentent pendant 2 à 10 jours environ.

Larve d'aoûtat photographiée au microscope

Une fois repues par leur repas de sang, elles s'enfouissent dans le sol pendant environ 5 semaines. Elles se transforment d'abord en prénymphes (immobiles) puis en nymphes (mobiles). Le dernier stade est celui de l'adulte.

Les nymphes et les adultes ont une certaine utilité puisqu'ils se nourrissent d'oeufs d'insectes et de divers invertébrés.

Une femelle peut pondre plusieurs centaines d' œufs avant de mourir à la fin de l'été.

Quelle protection adopter contre les aoûtats ?

L'homme n'est pas la proie principale des aoûtats bien qu'il puisse être infesté par les larves. La dermatose n'est pas contagieuse.

Piqûre d'aoûtat sur un homme

Trombicula autumnalis peut infester l'homme. © dinosoria.com

Leurs hôtes préférés sont les lapins, les hérissons, les taupes, les rongeurs, les oiseaux ainsi que des animaux domestiques comme le chat ou le chien.
Faute de vertébrés à sang chaud, ils n'hésitent pas à piquer des reptiles ou des lézards.

Plus la population de vertébrés est importante dans notre environnement et moins, nous nous faisons nous-mêmes piquer.

Il existe des antiparasitaires, vendus chez les vétérinaires, spécifiques pour les aoûtats afin de protéger les chiens et les chats. En cas de piqûres, n'oubliez pas de laver, à au moins 60°, les tissus mis dans les panières ou sur les sièges des voitures.
Conduisez votre animal chez le vétérinaire qui prescrira un traitement oral, mais également local.

Les aoûtats pullulent surtout dans les gazons et prairies humides, proches de l'eau et ombragés. Ils sont particulièrement nombreux de juillet à septembre.

Si vous devez aller dans ces lieux, le mieux est de porter des bottes en caoutchouc ou des protections imperméabilisées au niveau des jambes.

Les répulsifs contre les aoûtats

Le souffre en poudre, mélangé en parts égales avec du talc, répandu sur les vêtements et sous-vêtements, assure une excellente protection.

Il existe des produits, vendus en pharmacie, pour traiter les piqûres, mais également les prévenir.

L'ammoniaque diluée est un répulsif à très courte distance.

Classification : Arthropoda, Arachnida. Acarina. Trombiculidae. Trombicula

V. Battaglia (29.04.2012)

Tique

Ressources

Ecole Nationale Vétérinaire de Lyon. Dermatoses parasitaires des Rongeurs et du Lapin de compagnie
Glossaire entomologique, J. d'Aguilar et A. Fraval, Delachaux et Niestlé, 2004
Réseau des entomologistes francophones

< Arachnides