Home

Migration animale et sens des animaux

La vie animale est souvent rythmée par des migrations. Certains animaux risquent leur vie en franchissant d’énormes distances. Ce phénomène migratoire se répète aux mêmes périodes. Les mécanismes innés qui permettent aux animaux de se diriger demeurent encore bien mystérieux.
Si les sens humains sont limités, ceux des animaux sont nettement plus développés. Ils vivent dans un monde qui nous est étranger.
Il nous est difficile de comprendre le fonctionnement de sens que nous ne possédons pas. Pourtant, pour comprendre les mécanismes migratoires, il nous faudra également percer le mystère de ce « sixième sens » des animaux.

Migration et champ magnétique

On sait que les oiseaux qui voyagent de nuit se guident grâce à la Lune ou les étoiles. Mais, qu’arrive t-il quand le ciel est couvert ?
S’orientent-ils grâce au magnétisme terrestre ? En effet, la Terre est un aimant qui n’est pas très stable, ni très puissant. Les deux pôles magnétiques sont reliés par un champ magnétique dont la puissance varie d’une façon systématique.
Il est donc concevable que les animaux puissent s’en servir pour se guider.

Mais, il reste à comprendre comment. Ce champ magnétique est si faible que l’homme doit utiliser la boussole pour le détecter. Il semblerait que les animaux possèdent une sensibilité magnétique naturelle.

Grue cendree

Au printemps, les grues cendrées (Grus grus) volent d'Afrique du Nord ou d'Espagne jusqu'au nord de l'Europe. Elles font toujours halte dans les mêmes sites . By Lip Kee

Si on place des rouges-gorges en cage peu avant l’époque de la migration, ils se perchent systématiquement dans la direction de leur destination saisonnière.
Pourtant, l’environnement est vide de toutes informations. Par contre, si on perturbe le champ magnétique autour d’eux, ils sont désorientés.

Rouge gorge

Très beau portrait d'un rouge-gorge. By Keven Law

En 1976, on a découvert entre les yeux des pigeons voyageurs la présence d’un tissu spécial riche en parcelles de magnétite.
Cette pierre naturelle était utilisée par les premiers marins pour se diriger.

Ces parcelles permettent à l’oiseau de détecter les variations du champ magnétique. Mais, nous ne savons pas si ces « détecteurs » sont réellement utilisés pour les longs déplacements car nul système nerveux de liaison n’a été découvert.

Une chose est certaine : si on fixe des aimants sur le dos du pigeon, il s’égare.

La migration des baleines

Le magnétisme joue un rôle plus important chez les oiseaux que chez les mammifères. Cependant, certains mammifères marins comme la baleine semblent également s’orienter grâce au champ magnétique.

Baleine à bosse

Baleine à bosse en plein saut. © dinosoria.com

Les baleines, comme certains oiseaux, accomplissent les plus longues migrations du règne animal.
Après ce périple de plusieurs milliers de kilomètres, elles s’accouplent ou donnent naissance à leurs petits.
La précision de la navigation des baleines lors de leurs migrations annuelles pose encore bien des questions.
Il semble déjà prouvé que ces mammifères sont capables, grâce à la sensibilité de leur peau, de ressentir la variation de température de l’eau.
Ainsi, elles peuvent identifier les différentes zones qu’elles traversent.

D’autre part, des particules de magnétite sont présentes dans la boîte crânienne de la baleine à bosse.
Elles pourraient faire office de boussole interne.

Aujourd’hui, de nombreux scientifiques pensent que les baleines, comme les oiseaux, sont capables de percevoir les forces magnétiques terrestres.
Les échouages des baleines et d’autres cétacés pourraient être dus en partie à des modifications ponctuelles du champ magnétique de la Terre.

Huberta, l’hippopotame nomade

D’après les zoologistes, l’hippopotame est plutôt pantouflard et quitte rarement les fleuves de sa jeunesse.

Pourtant, en 1928, une dame hippopotame baptisée Huberta se joua des certitudes scientifiques.
Elle décida de sortir de son marigot du Zoulouland, en Afrique du Sud, et entreprit un voyage qui dura 3 ans.
Elle parcourut ainsi 1 500 kilomètres. Elle devint célèbre, se promenant dans les champs de canne à sucre, sur les routes et les voies ferrées. Elle batifola dans les vagues près des stations balnéaires, fit une entrée remarquée au Country Club de Durban et s’invita dans les jardins des particuliers.

Mémorial d'Huberta

Le mémorial d'Huberta représentait l'animal, son fantôme et l'itinéraire suivi. Il a été détruit lors du séisme de 1989 qui a secoué la Californie © Sonya Zitkow

Son odyssée se termina tragiquement à cause de chasseurs stupides qui l’abattirent alors qu’elle se baignait tranquillement en 1931.

Pourquoi cet hippopotame a-t-il quitté son clan et son environnement ? Nul ne le sait.

Les animaux ont ainsi des réactions qui nous échappent totalement.

La magnétite chez les abeilles

Les abeilles possèdent également de la magnétite. Elles ne s’en servent pas, comme les oiseaux, pour s’orienter dans l’espace mais dans le temps.

abeille

Une reine. By Aussie Gall

La magnétite leur permet en effet de s’accorder aux variations quotidiennes du champ magnétique et de garder un rythme biologique malgré l’obscurité de la ruche et l’absence de tout repère visuel normal.

L’odyssée de Gaston

Les animaux possèdent incontestablement des sens qui leur permettent de s’orienter. L’odorat joue certainement un rôle très important chez les mammifères.
Cependant, il ne peut pas tout expliquer.

Des milliers de chiens et de chats disparaissent chaque année et on ne les retrouve jamais. Cependant, régulièrement un chat ou un chien rentre chez lui après avoir parcouru un véritable périple.

C’est le cas du berger allemand d’un certain Doug Simpson qui perdit Nick dans le désert de l’Arizona.
Quatre mois après, le chien se hissa péniblement dans sa voiture, garée à Selah, Etat de Washington, à plus de 1 500 kilomètres de là.

L’odyssée de Gaston reste également inexplicable. Ce chat de 16 mois, pour retrouver sa maîtresse, a parcouru en 1985 500 kilomètres.

Gaston

Gaston et sa maîtresse (Photo © AFP)

Gaston était tatoué et il n’y a donc aucune erreur d’identification de l’animal.

Certains comportements restent vraiment mystérieux. On ne peut que supputer que l’attachement affectif soit à la base de ces exploits.
En effet, je rattache personnellement ces périples aux pouvoirs télépathiques que possèdent certains de nos compagnons.

Par exemple, quand mon grand-oncle mourut, son chien ne lui survécut que quelques semaines. On le retrouva sur la tombe de son maître, dans le cimetière distant de plusieurs kilomètres. Il n’était pourtant pas âgé, ni malade.

L’odorat chez les animaux et l’homme

L’homme a tendance à mépriser son odorat au profit des informations visuelles. Pourtant, avec un minimum d’entraînement, un bon parfumeur est capable de différencier 10 000 odeurs.

Dans notre quotidien, nous utilisons notre odorat sans vraiment en prendre conscience. Par exemple, nous savons reconnaître les odeurs spécifiques de nos proches.
Une simple odeur a le pouvoir d’évoquer tout un monde de souvenirs oubliés.

Maki catta

Le mâle maki catta, un lémurien, se bat d'une curieuse façon. Quand un rival veut lui voler sa "belle", il redresse la queue qui est très odorante. Le plus gêné des deux abandonnent le combat. © dinosoria (CC BY-SA 3.0)

Cependant, notre odorat est loin d’être aussi développé que celui des animaux. Le chien, par exemple, a une surface olfactive 50 fois plus importante que la nôtre.

Les substances odorantes que les animaux utilisent pour communiquer sont appelées "phéromones".

Les animaux d’une même espèce sont très sensibles aux messages chimiques de leurs congénères.
Pour retrouver l’endroit exact où ils vont frayer, les saumons se guident sur l’odeur de ceux de leur famille qu’ils détectent dès l’entrée de l’estuaire.
Si on leur bouche les narines, ils sont incapables de retrouver leur chemin.

Saumon de l'Atlantique

Saumon de l'Atlantique (Salmo salar). By Kevin Lawver

Les messages chimiques servent aux animaux à s’orienter mais font également partie de tout un code sexuel.
Urine et excréments sont autant de messages olfactifs.

L’homme aurait-il, lui aussi, conservé certaines de ces caractéristiques ? Une substance chimique dérivée du musc, présent dans l’urine des mâles, permet d’attirer les femelles chez de nombreuses espèces animales.
Or, on trouve un produit chimique semblable dans l’urine masculine. Les hommes émettraient-ils sans le savoir une substance chimique ?

Ver à soie

Quand les femelles bombyx du mûrier sont prêtes à s'accoupler, elles émettent une substance
chimique qui attire les mâles. By Ksionic

Tout cela peut faire sourire mais nous savons que les animaux ne possèdent pas le monopole des aphrodisiaques « biologiques ».
Il a été prouvé, notamment, que les poils pubiens et ceux des aisselles permettent une meilleure évaporation des odeurs de notre corps et donc de leurs mystérieux messages.

Nous savons également que ce que nous appelons « l’amour » ne serait en réalité qu’une alchimie complexe dans laquelle les odeurs jouent un rôle important.

Il nous reste encore beaucoup à apprendre sur les sens des animaux mais également les nôtres. Pourquoi les poulets ont-ils des pigments ultraviolets dans les yeux ?

Percer tous ces mystères nous permettra certainement de mieux comprendre notre environnement.

V. Battaglia (27.06.2006)

Le 7ème sens des animaux télépathes

< Dossiers sur les mammifères

< Oiseaux