Home

Animaux < Fonds marins < Poissons < Anguille électrique. Electrophorus electricus

Anguille électrique

Couramment appelé anguille électrique, le gymnote (Electrophorus electricus)  n’est pas une anguille mais un poisson électrique.

Cependant, il est vrai que l’apparence du gymnote est très proche de celle d’une anguille. Selon les auteurs, l’anguille électrique est classée dans la famille des Electrophoridae ou dans celle des Gymnoptidae.

Portrait du gymnote

Ce poisson, au profil reptilien, peut mesurer jusqu’à 2,50 m et peser jusqu’à 20 kg Son apparence est assez peu engageante avec son long corps longiligne et sa grande bouche légèrement aplatie.
C’est dans la partie postérieure du corps que se situent les organes électriques.

Anguille electrique

Anguille électrique. By chrisbb@prodigy.net . (Blog de l'auteur)

La couleur varie du gris au brunâtre et même noirâtre. La partie ventrale antérieure est jaunâtre.
Les Espagnols  surnomment le gymnote « tremblador » en référence aux générateurs qui sont formés d’une masse gélatineuse tremblotante.
La peau épaisse est gluante. Elle sert de couche protectrice et protège également ce poisson de ses propres décharges électriques.

L’anguille électrique apprécie les fonds boueux des fleuves et parfois des marais. Ils peuvent survivre sans problème dans une eau peu oxygénée. L’espèce vit en Amérique du Sud, dans le bassin de l’Amazone ainsi que dans l’Orénoque.

anguille électrique

Une anguille électrique peut étourdir un grand mammifère. By skpy

Le gymnote remonte régulièrement à la surface pour respirer ; c’est ce qui lui permet de supporter des eaux très peu oxygénées.

L’anguille électrique a peu de prédateurs car une bonne décharge suffit en général à décourager les intrus.

Les organes électriques

Ce poisson dispose d’organes spécialement conçus pour produire un courant qui peut atteindre 800 volts.
Le développement de ces organes s’effectue rapidement après la naissance. La masse gélatineuse est séparée en plusieurs compartiments formés par de nombreuses parois fibreuses. Ces générateurs sont répartis sur les cinq sixièmes du corps par paire de part et d’autre de la colonne vertébrale. Ils représentent environ le tiers du poids total du poisson.
L’organe électrique contient environ 500 000 électroplaques, reliées à la moelle épinière et commandées par un centre situé dans le bulbe rachidien.
Quand le gymnote se repose, il est inoffensif. Par contre, dès qu’il bouge, les électroplaques entrent en action en émettant un courant électrique sous forme  de décharges se répétant 150 fois par heure environ.

anguille électrique

By Joachim S.Müller

Une décharge peut tuer instantanément un poisson  et il peut étourdir un grand mammifère. Un homme résiste à une forte décharge mais cela devient dangereux s’il en reçoit plusieurs.

Ce courant électrique sert au gymnote pour chasser ses proies. Il peut ainsi tuer les amphibiens et poissons qui constituent son menu.
En principe, le gymnote se contente d’étourdir sa proie avant de l’avaler en ouvrant grand la bouche.
Les juvéniles consomment surtout des crevettes et de petits invertébrés.

anguille électrique

By Joachim S.Müller

La décharge électrique sert également d’arme défensive. Enfin, on a constaté que ces poissons émettaient des décharges de faible voltage pour s’orienter.
Ces poissons n’ont pas une bonne vue. Ce sont des animaux nocturnes qui évoluent dans des eaux très boueuses.
La charge positive se situe près de la tête alors que la charge négative se situe à l’extrémité de la queue. En ondulant son long corps, l’animal a ainsi, grâce à cette polarité, une parfaite identification de son environnement et créé une sorte de champ électrique.

L’utilisation des organes électriques a été longuement étudiée par les chercheurs. Ces derniers ont établi qu’ils servaient au moment de la reproduction pour trouver un partenaire.

Reproduction de l’anguille électrique

Ces poissons se reproduisent pendant la saison sèche. Le mâle construit un nid avec principalement des plantes aquatiques. Il défend farouchement ses œufs ainsi que les alevins.

On a comptabilisé jusqu’à 17 000 œufs dans un nid.

anguille électrique

Une anguille électrique est dangereuse plusieurs heures après sa mort. Licence

En liberté, la longévité du gymnote est inconnue. En captivité, le mâle vit entre 10 et 15 ans et la femelle entre 12 et 22 ans.

Economiquement parlant, l’anguille électrique n’a que peu de valeur. Elle est mangée par les populations locales mais avec précaution car une décharge électrique peut se produire jusqu’à 8 h après la mort de l’animal.
Si ce poisson n’a aucune valeur marchande, par contre il intéresse beaucoup les scientifiques  et a été pendant longtemps un sujet d’étude.

V.Battaglia (1.12.2007)

Anguille . Raie électrique (Torpille)

Références

Encyclopédie des poissons, éditions Proxima 2001
Larousse des Animaux, éditions Larousse 2006

Animal Diversity Web

< Poissons