Animaux < Reptiles < Serpents < Anaconda mangeur d'homme

Anaconda mangeur d’homme : mythe et réalité

En Amazonie, il existe de nombreuses légendes sur l’anaconda (Eunectes murinus). Le record actuel est de 9 m de long. Pourtant, les rumeurs les plus folles circulent. Certains auraient vu un anaconda de 15 m, voire de 20 m.
L’anaconda s’attaque très rarement à l’homme. Pourtant, le mythe relatif à l’anaconda mangeur d’hommes est inscrit dans l’inconscient collectif des populations d’Amazonie.
Qu’en est-il vraiment ?

 

Les mythes sur l’anaconda

En Amazonie péruvienne ou équatorienne, l’anaconda est désigné sous le nom de yacumama. Ce terme d’origine Quechua désigne l’anaconda vert. Etymologiquement, yacumama signifie « mère de l’eau ».
La sachamama se rapporte, elle, au boa constrictor et signifie « mère de la forêt ».

Anaconda

Anaconda . © dinosoria.com

Dans la mythologie de certaines ethnies amérindiennes, l’un ou l’autre de ces boïdés aurait donné naissance à un monde.
Deux des principaux mythes sont les suivants :

« Le corps couvert de mousse, de lianes et de plantes, la sachamama vit immobile, comparable à un tronc d’arbre abattu. Malheur à l’homme imprudent qui s’aventure dans sa retraite, il serait aussitôt avalé par l’immense bouche du monstre. » ; « malheur au pêcheur qui aurait l’audace de pénétrer dans un lac vierge, domaine de la yacumama. Ce sacrilège irriterait aussitôt le serpent et sa colère provoquerait un remous tel qu’il engloutirait à jamais l’homme et son embarcation. »

Anaconda

L'anaconda est un excellent chasseur. © dinosoria.com

Ces deux légendes montrent bien la crainte des hommes envers ces deux reptiles.

La taille de l’anaconda

En Amazonie, il existe quantité de témoignages sur la taille des anacondas. Ils émanent de gens habitués à vivre en forêt mais également, et cela est plus troublant, de scientifiques locaux.

Tous affirment avoir vu de gigantesques anacondas de plus de 30 m. Malgré leurs invraisemblables propos, ils semblent tous très sincères.
Un témoignage assez fiable fait état d'un anaconda avoisinant 11 m qui aurait été tué puis mesuré par des géologues avec une chaîne d'arpenteur.

Anaconda

Anaconda .© dinosoria.com

Les noms donnés à l’anaconda ou au boa constrictor sont révélateurs:

Tragavenado « avaleur de biche » au Venezuela ; matatoro « tueur de taureau » en Colombie ; sucurijuba « celui qui mord rapidement » au Brésil.

Anaconda

L'anaconda est le plus gros serpent du monde. © dinosoria.com

L’anaconda (Eunectes murinus), baptisé également anaconda géant, est le second plus grand serpent du monde après le python réticulé (Python reticulatus) qui mesure jusqu’à 9,83 m de long (un record de 10 m aurait été enregistré en 1912 aux Célèbes).
Cependant, l’anaconda est le plus gros serpent par son poids (on cite 200 kg mais le poids maximum admis est de 130 kg) que par le diamètre de son corps.
La société zoologique du Muséum de New York promet une récompense de 5 000 dollars à qui lui présentera un anaconda de plus de 10 m.

Anaconda mangeur d’hommes

La capacité pour un anaconda à se nourrir de grosses proies est prouvée. En Guyane française, ces serpents sont capables d’ingurgiter des daguets (biches) ou des tatous.
Au Brésil, on a déjà observé des anacondas qui avalaient des capybaras de 60 kg.

Capybara

Capybara. © dinosoria.com

Il est donc scientifiquement possible qu’un anaconda puisse avaler un enfant ou un adolescent.
Donc, l’hypothèse d’une attaque d’un anaconda affamé sur l’homme ne peut être écartée. D’ailleurs, des témoignages apparemment crédibles existent mais par contre, ils n’ont été étayés par aucune preuve.

En fait, les témoignages concernant d’éventuelles attaques d’anacondas sont bien plus rares que celles concernant les grands pythons terrestres.

Cependant, les articles de presse à sensation qui relatent ces récits manquent de précision sur les circonstances du drame.

Le cas d'un jeune Malais de 14 ans tué et avalé par un python réticulé de 5,17 m est le seul qui soit tout à fait crédible.

Python reticule

Python réticulé. By Ryan Somma . Licence (Site de l'auteur)

De même, un autre drame qui s'est produit en 1979 en Afrique du Sud est bien réel.

Un adolescent fut saisi par un python de 4,50 m de long, caché dans les hautes herbes. Son compagnon alla chercher du secours mais 20 mn plus tard, la victime avait déjà été entièrement avalée par le serpent. Un homme se déboîta l'épaule en voulant tuer le python avec une pioche. Finalement, il régurgita sa proie.
Malheureusement, l'adolescent était mort de suffocation et blessures internes.

Note: des photos sont parues suite au drame. J'ai décidé de ne pas les mettre en ligne par respect pour la jeune victime. Mais, ces photos prouvent malheureusement que les faits sont bien réels.

Les mœurs aquatiques de l’anaconda rendent ses contacts avec l’homme très rares. La quasi-majorité de leurs attaques sur l’homme se déroulent dans un contexte accidentel et par réaction défensive.

Anaconda

L'Anaconda a des mœurs aquatiques. © dinosoria.com

De nombreuses morsures d’anacondas ont été rapportées par des pêcheurs d’Amazonie péruvienne et brésilienne.
Leur morsure est très douloureuse et les plaies peuvent facilement s’infecter.

La bouche d’un anaconda contient des dizaines de dents fines et pointues. Les dents sont incurvées vers l’arrière ce qui leur permet une meilleure prise de la proie.

Aquatique et terrestre

Dans son contexte naturel, l’anaconda n’est dangereux pour l’homme que dans l’eau. Là, il pourra s’enrouler autour de lui comme il le ferait avec n’importe quelle autre proie.
Un homme d’1m 70 pour 70 kg n’est pas capable de maîtriser un tel animal.

Par contre, sur la terre ferme, il se déplace avec moins de facilité. Cependant, l’anaconda chasse aussi à l’affût en se postant sur un arbre à plusieurs mètres de hauteur.
Dès qu’une proie passe à sa portée, il se détend, la mord et s’enroule autour d’elle.

L’anaconda n’a que deux prédateurs, à part l’homme bien sûr : le caïman noir et le jaguar. Mais, malgré leur puissance, le combat est toujours incertain. Face à un spécimen de 7 à 8 m, le jaguar aurait peu de chance de vaincre.

Anaconda

Anaconda . © dinosoria.com

L’anaconda géant vit une grande partie de son temps dans l’eau mais en sort pour digérer, se reposer ou chasser à l’affût.
En période d’inondation, selon les observations de J.L Sanchez, il peut développer une activité arboricole.

Mythe ou réalité ?

Comme je l’ai dit, des attaques non mortelles, des morsures notamment, sont assez nombreuses.
Mais il s’agit là d’une réaction défensive. En effet, quand les pêcheurs retirent leurs filets où se prend un anaconda qui a été attiré par les poissons, ils essayent de l’en dégager d’où le risque de morsure.

Des témoignages sur des attaques mortelles existent mais ne sont étayés par aucune preuve. De ce fait, il est difficile de savoir si ces propos relèvent du mythe ou de la réalité.

Entre les vieux chasseurs qui narrent aux touristes leurs exploits et les médias d’Amérique du Sud qui renforcent le mythe en faisant paraître des articles sensationnels, comment savoir où se niche la vérité.

V.Battaglia (01.2005)

Anaconda Géant . Vidéo Anaconda

Références principales

Les serpents. Editions Artémis 1999 . Serpents. Nigel Marvin et Rob Harvey. Editions Solar 2001

< Serpents